Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Livres

'Ne leur dites pas que je suis Français, ils me croient Arabe'

Le communautarisme en question

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Mardi 31 Octobre 2006

Sus aux communautarismes ! Vous me direz, c’est une évidence. On nous agite tellement cet épouvantail sous le nez qu’à la longue, ça finit par rentrer. Et pourtant, à l’approche d’échéances électorales cruciales, ce thème se retrouve partout et sur toutes les bouches. Encore faut-il le voir. Mourad Ghazli, lui, a choisi de le coucher noir sur blanc. Dans son dernier ouvrage au titre évocateur et superbe de défi, « Ne leur dites pas que je suis Français, ils me croient Arabe », c’est tout un système visant à « organiser le communautarisme » que dénonce l’auteur.



'Ne leur dites pas que je suis Français, ils me croient Arabe'
Logement, emploi, éducation, partis politiques, tout y passe : « Les élites politiques organisent le communautarisme pour séduire et faire passer un minimum de réponses à un maximum de personnes. » Mourad Ghazli, membre du bureau exécutif du parti radical, n’y va pas par quatre chemin. Violent sans être excessif, incisif sans tomber dans la caricature, le champion du monde de jujitsu a commis un ouvrage instructif, édifiant.

Avant d’aborder un à un les grands thèmes de société et de pointer leurs failles, Mourad Ghazli revient d’abord sur son parcours. Malicieux, il truffe sa biographie et son texte dans son entier d’expressions à l’emploi décalé. Lisez plutôt : « Je m’appelle Mourad Ghazli et, comme mon nom l’indique, je suis né à Aubagne. » Mais derrière cette apparente bonhomie, c’est le sportif de haut niveau qui pointe et assène les coups. « Je suis français et voilà qu’on me force à être arabe » écrit-il avant de poursuivre : « […] j’ai compris que, si je voulais réussir, je devais devenir un racoleur d’Arabes. » La parade, Mourad Ghazli la trouve en devenant « autonome économiquement afin d’éviter de dépendre de la politique et d’aliéner les idées auxquelles [il] croit. »

Le « communautarisme à la française » est fabriqué de manière « tout à fait consciente » par les politiques. Et pour Mourad Ghazli, Nicolas Sarkozy en est le prophète. Un exemple ? Le CFCM ! « […] la grande majorité des représentants de l’islam de France sont des étrangers ! » s’insurge l’auteur, avant de s’élever contre ce qu’il considère comme une organisation « propre au chiisme » imposée à 95% de musulmans français sunnites.

Bref que ce soit au sein des partis politiques, avec leur « réseau « beur » et harki », ou dans le sport avec la technique du « racolage », « c’est une victoire du communautarisme d’en haut », voulu et organisé, qui fait de « l’idéologie victimaire » son « principal levier ». Ce communautarisme « n’épargne personne : ni la gauche ni la droite, ni même le centre. » Car « tous recherchent l’assentiment d’une communauté. »

Afin d’aborder les échéances qui arrivent avec le maximum de cartes en main et le plus de lucidité possible, il faut se pencher sur cet ouvrage, pour savoir que la « vision de la société française » qu’ont les politiques est celle d’autant de « tribus à satisfaire », et qu’ils sont secondés en ce sens « par des intellos de comptoir et des médias friands de raccourcis ». A bon entendeur, salut !




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mead le 01/11/2006 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un excellent livre de Mourad Ghazli qui raconte entre autre son parcours à la la RATP (et les coulisses de cette entreprise) ds son rôle de contrôleur face aux fraudeurs "maghrébins" ou étranger. Enfin un français ambitieux (ancien champion du monde de Jujitsu, excusez du peu) qui refuse de jouer la victime par rapport à ses origines et qui a contré toutes les vaines tentatives des politiciens qui l ont approché pour être un rabatteur éléctoral d'arabe. Ce livre est truffé d'anecdotes ! A recommander à tt le monde en particulier à la jeune génération.

2.Posté par Gilles le 20/11/2006 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonsoir

C'est en partie aussi la thèse développée depuis longtemps par Rachid Adda, conseiller régional d'Ile de France et secrétaire national du MRC. en gros, il dit que le danger n'est pas tant les communautés au sens large qui ont tjrs existé (communauté éducative, association d'ancien, les auvergnats de paris...) et en particulier des réseaux de solidarité communautaire ou des communautés culturelles. Mais en fait l'utilisation des communautés à des fins politiques afin de remplacer le controle social, difficile à mettre en oeuvre en période de chomage massif, par un controle ethnique. C'est la gouvernance communatariste et non les communauté que l'on doit combattre. La politique de la ville détournée de son objectif de raccrochage au pacte républicain (droit commun) en est a été l'un des outils via un clientélisme exarcerbé.
Le dommage collatéral sur la citoyenneté telle qu'elle est concue depuis 1789 est majeur depuis 20 ans par le devt d'un regard ethnique sur autrui qui remplace le necessaire regard républicain, celui de la Fraternité.

pour plus d'infos sur ce point de vue www.rachidadda.com ou l'intervention au colloque respublica "la république au défi des banlieues" sur http://www.fondation-res-publica.org/La-Republique-au-defi-des-banlieues_r17.html?PHPSESSID=8089cef5b50433a3ce1bd68a194e0fba

cordialement

gilles de st brice

3.Posté par Alain le 17/02/2008 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Morad Gazli est bon et sincère ,il fera son chemin en politique meme si on al'impression qu'il dit tjs la meme chose

4.Posté par Aline le 17/02/2008 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans son livre Mr Lotfi Bel Hadj dit que le communautarisme sera un passage obligatoire .Je suis assez d'accord avec lui et son approche plus réaliste d'un point politique

5.Posté par Imed le 22/03/2008 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faudrait quand meme pas comparer L'intégrité de Lotfi Bel Hadj dans ses positions politiques "libres" avec Rachid Adda "encarté" au MRC,avec tout ce que ça implique et entre dans le "suivisme"

6.Posté par Toto le 11/06/2008 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Morad Gazli est un mec bien ,bien au dessus du paysage politique "beur".C'est un vrai militant et un garçon sincère.
Je pense qu'il faudrait "marier" politiquement Morad Gazli et Lotfi Bel Hadj ,ils sont aussi vrais l'un que l'autre ,ça donne un peu d'espoir...Inch' Allah

7.Posté par 9cube le 24/08/2008 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien de vouloir comme tu dis "marier Morad Gazli et Lotfi Bel Hadj ,et meme s'ils sont aussi vrai l'un que l'autre comme tu dis ,la comparaison s'arrete là ,parce que Lotfi Bel Hadj c'est une "autre pointure" intellectuellement et politiquement parlant .