Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mourad Benchellali, « un coupable éternel » au Canada

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 6 Novembre 2015



Mourad Benchellali, « un coupable éternel » au Canada
Mourad Benchellali, éternel coupable ? C’est ce que les autorités canadiennes ont fait comprendre à cet ancien détenu de Guantanamo. L'homme, engagé dans la lutte contre la radicalisation, a été arrêté par la police de l'immigration canadienne à l’aéroport de Toronto alors qu’il devait prendre l’avion pour Montréal où il a été invité à une conférence.

Mourad Benchellali, qui avait été reçu au Sénat et à Matignon, raconte avoir été envoyé dans un centre de rétention puis à Milton, une prison à très haute sécurité où il a dû revêtir une tenue orange, un douloureux souvenir pour lui de ses années à Guantanamo.

« On n'a pas pris en compte les raisons pour lesquelles je venais au Canada. Le policier qui m'interrogeait me renvoyait systématiquement à l'Afghanistan. Je me dis, quoi que je fasse, quoi que je dise, on va toujours me renvoyer à mon passé, que je ne vais jamais pouvoir en sortir. Je trouve ça injuste. Je ne sais pas comment en sortir », déclare-t-il à France Info., déplorant qu’on veuille le considérer comme « un coupable éternel ».

Mourad Benchellali est inscrit sur la « No fly list » américaine. La police canadienne a invoqué, quant à elle, un article de loi interdisant l’accès au territoire pour toute personne dont le lien est apparu dans des affaires terroristes. Il a été renvoyé en France mercredi 4 novembre au soir, après deux jours de détention.

Lire aussi :
Mourad Benchellali : « Guantanamo sert la propagande jihadiste »




Loading