Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Psycho

Mounia : « Mon époux me dit qu’il n’arrive plus à soutenir la cadence sexuelle imposée… »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Mercredi 18 Novembre 2015 à 08:00

           


Mounia : « Mon époux me dit qu’il n’arrive plus à soutenir la cadence sexuelle imposée… »
Salam alaykoum. Je viens de découvrir votre site ce matin. Je m’adresse à vous à cœur ouvert !

Mon histoire est très particulière, je vous demanderais de bien vouloir ne pas porter de jugement.
Voilà : Je suis une femme de 37 ans, mariée, mère de quatre enfants.

Tout a commencé au lycée. Je n’étais pas dans la religion et la fornication se faisait à tout-va. J’avais un rapport sexuel plus de six fois dans la semaine et cela durant mes quatre années au lycée. J’assumais entièrement ma sexualité bien remplie. Savoir mes partenaires réjouis me satisfaisait davantage (je suis une dominatrice sexuellement).
Je changeais de partenaires de jeux à ma guise.

Mais voilà, après le lycée, je me suis interrogée sur l’islam et l’islam m’a conquise !
J’aime profondément ma religion. Allah wa t’ Allah a souvent exaucé mes prières et il faut savoir que j’ai déjà fait un hajj il y a six ans et que je rentre tout juste de ma oumra, que j’ai faite durant ce Ramadan.

Je me suis mariée avec un musulman à l’âge de 22 ans. Cela fait quinze ans que nous sommes mariés. Mais, voilà, comme j’appliquais la religion à cette période-là, mon époux je ne l’ai pas touché avant le mariage, j’ai su me contenir sexuellement. Donc le mariage religieux accompli, j’ai pu consommer le mariage.

Mais voilà je suis tombée sur un homme qui n’aime pas cela et sa connaissance du jeu intime est très minime. Pourtant, il a 10 ans de plus que moi et je n’étais pas sa première.

Mon époux connaissait mon passé du fait que des hommes lui ont parlé de moi et de mes performances sexuelles faite avec perfection (d’après ses dires).

Mais cela fait quinze ans que je supporte cela et mon époux m’a dit que j’ai un appétit sexuel énorme et qu’il n’arrive plus à suivre la cadence imposée.
Je pleure tellement !

Il faut savoir que mon époux est un père adorable, il prend soin de moi, m’aime sincèrement et a accepté mon passé. Mais je me rends compte que je ne l’aime plus. J’ai des envies d’ailleurs.
Tout me paraît fade en lui.

Il y a peu un rebondissement a fait surface. Un nouveau collègue de mon mari a été embauché et entre eux le dialogue s’est noué. Ils ont découvert que le collègue venait du même lycée que moi et il a parlé d’une très belle rencontre qu’il a eue et a détaillé avec nostalgie ses souvenirs d’une jeune fille qui lui a fait découvrir l’amour avec un grand A.

Mon époux a fait le rapprochement et me dit en rentrant à la maison avec beaucoup d’humour : « Tu n’as rien lâché au lycée ! »
Vous savez quoi, j’étais fière après quinze ans de ne pas être oubliée ! Et toujours désirée.

Mon mari ne me satisfait plus du tout, je me meurs !
Je souhaite divorcer car l’adultère est imaginable pour moi.

Je souhaite poursuivre ma passion tout en étant musulmane. Je souhaite aimer un autre homme.

Mon époux est adorable, il ne veut pas que je parte, il dit que je risque de sombrer. Il préfère que je reste avec lui car il a su me protéger. En même temps je suis une très bonne épouse.
Hélas, ma passion me ronge de plus en plus. Que faire ?
Mounia

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Permettez-moi de vous faire remarquer une inversion des rôles « classiques » dans votre relation. Vous évoquez des pulsions et des performances sexuelles où le masculin domine nettement. Dans votre culture, c’est plutôt rare de vivre en tant que femme une sexualité aussi épanouie, je parle des années de lycée.

Cependant, j’ai l’impression que vous cherchez à quitter la proie pour l’ombre, comme on dit. Voilà un homme aimant, respectueux, bon père, qui vous a acceptée comme vous êtes et qui semble vouloir vous protéger ! En voilà une chance ! Et vous voulez le quitter juste pour assouvir un désir physique.

Justement, vous parlez de religion, mais l’islam n’est-il pas le chemin de combat contre ses pulsions ? Vous devriez réfléchir sur votre tendance à rêver votre liberté plutôt que de vous concentrer sur la progression de votre comportement.

Pourquoi vous laisser dominer ainsi par un pur désir physique ? Ne faites-vous aucune hiérarchie des priorités dans la vie ? Pourquoi séparer les enfants d’un aussi bon père soit disant pour vous « éclater » et vous livrer aux seuls plaisirs du corps ?

Bien sûr, l’épanouissement sexuel est tout à fait nécessaire au bon équilibre du couple, mais votre mari a l’air plein de bonne volonté, comment se fait-il que vous n’ayez pas réussi à trouver le bon rythme avec lui ?

Comme vous le savez, l’islam enjoint l’homme à ne pas avoir pour unique but de satisfaire à ses propres besoins sans s’intéresser aux sentiments de son épouse et à ses désirs. Ainsi le Prophète a-t-il recommandé la bonne entente conjugale : « Ton corps a un droit sur toi et ton épouse a un droit sur toi. »

L'imam al-Ghazâli disait en l’occurrence : « Il faut que l’époux accomplisse l’acte plus ou moins souvent, en fonction des besoins de son épouse pour qu’elle puisse assouvir son plaisir et préserver sa chasteté. Préserver la chasteté de son épouse est un devoir pour l’homme. »

Si vous ne parvenez pas à vous épanouir sexuellement avec votre mari, parlez-en ensemble, en toute confiance. N’hésitez pas à consulter un sexologue qui vous recevra tous les deux.

Cependant, la seule passion physique ne doit pas guider l’entièreté de vos choix de vie, vous prendriez de grands risques d’échec, à mon avis…

J’espère sincèrement avoir pu vous éclairer.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par abou Hamza le 20/11/2015 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soubhan'Allah, incroyable histoire. .. capable de tous quitter pour ces envies ... il faut s'en remettre à Allah. Pauvre enfants et pauvre mari.

2.Posté par Aiku le 24/11/2015 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parmi les conditions du repentir il y a le fait de regretter ses péchés. Et le prophète (pbsl) a dit que la pudeur fait parti de la foi. Je ne cherche pas à juger la personne, mais je ressens comme une fierté de sa part quand elle raconte ses "exploits" hors mariage qui comptent donc parmi les grands péchés. Donc si je pouvais lui conseiller de revoir globalement sa philosophie et recadrer ses passions et son passé au vu de l'éthique musulmane. En ce qui concerne précisément la sexualité, vous n'êtes plus au lycée, êtes vous donc sure de trouver un mari de votre âge aussi impliqué sur la chose que ne le sont les jeunes. Et est ce la chose principale dans un couple?

3.Posté par oumaazedine le 25/11/2015 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam oukhti
n'oublie surtout pas que tu es musulmane, et que notre religion est stricte sur ce sujet , tout doit se faire halal, en plus tu as fait un hadj, et ce jour la c'est comme si tu etait née de nouveau tous tes pechés ont étés effacés, tu dois absolument preserver ton hadj et ta personne, car Allah aaza wa jal est tres misericordieux mais est dur au chatiment..ce qui t'arrive c'est la jalousie de satan qui fait tout pour te faire sombrer a nouveau , et son role c'est de separer les couples, quand les diables retournent chez leur grand maitre pour donner un compte rendu de leurs turpitudes , la seul satisfaction de leur maitre c'est la separation des couples, soit vigilante et revient a notre puissant seigneur, par les prieres et les douaas tu reussiras a t'en sortir , et ton mari qui est vraiment tres gentil a raison de te demander de ne pas partir, tu vas sacrifier toute une famille pour ton simple plaisir, et dis toi bien oukhti que le temps passse et un jour tu ne seras plus jeune, et tu te retrouveras seule a affronter ta vieillesse et n'oublie pas qu'il y a la mort qui peut nous prendre a chaque instant et qu'un jour nous serons seul a rendre des comptes a notre puissant seigneur ...qu'Allah aaza wa jel t'aide dans ces moments difficiles ...amine

4.Posté par hbibo le 26/11/2015 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam aleykoum, nous sommes tous eprouves d'une maniere ou d'une autre, tu es eprouvee par cette frustration et c'est sans doute le temoignage de l'amour divin. Les fruits de l'endurance sont tellement bons qu'il faut garder le cap et cette libido est passagere. Ils ns reste si peu de temps avant la recompense final alors invoque dieu inchallah. Inspire toi inchallah de l'etat que vivent que vive les marathoniens sur les 10 derniers km pour ne pas craquer. Que dieu te garde pres de ton h et de tes enfants. innalaha ma3a sabirin.

5.Posté par MACHIN ABOU le 29/11/2015 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,
Votre témoignage est bouleversant et très courageux de votre part.
Je me permets d'apporter quelques éléments qui, je pense, pourraient vous aider dans votre épreuve.
Il me semble capital pour vous d'analyser les causes qui vous amène à cet excès de libido, plutôt que de camoufler ces pulsions, ou pire, de les nier. Et l'on voit bien dans votre témoignage que votre passé a refait surface au bout de 15 ans.
Souvent une boulimie sexuelle est synonyme d'un malaise, comme par exemple l'anxiété qui pousse à l'acte sexuelle pour se retrouver dans une situation de bien être (comme une drogue).
Dans votre cas, ou vous vous décrivez comme dominatrice, il pourrait y avoir un manque de confiance en soi et le besoin de tout contrôler. Dans de nombreux cas le relationnelle fille/père et fille/mère a été un élément déclencheur de ce comportement.

Je vous conseille de vous faire aider par un psycho-thérapeute ou sexo-thérapeute qui pourra vous faire comprendre les mécanismes qui amène à ce genre de situation.
Je vous conseille également d'en parler avec votre mari et de ne pas cesser de communiquer, de l'intégrer dans ce processus de retour sur soi afin qu'il comprenne votre démarche et votre souffrance.
Car il est nécessaire que lui aussi analyse les raisons de son manque de libido. Dans votre cas la balance doit s'équilibrer en faisant des efforts de part et d'autre pour retrouver un rythme sexuel normal de 1 à 3 rapports par semaine.
D'une vie sexuelle épanouie en résulte de l'harmonie ...  

6.Posté par Olivier le 16/12/2015 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, Mounia a raison de divorcer puisqu'elle n'est plus épanouie depuis longtemps dans son couple et a besoin de quelqu'un qui puisse répondre à ses besoins sexuels, chose que son mari n'a pas su lui apporter depuis 15 ans, pourtant en toute connaissance de choses!

Une femme ne peut s'épanouir dans la privation, sexuelle ou autre...

7.Posté par kocc le 14/01/2016 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salamounia;

j*ai lu votre message avec beaucoup d* intérêt;et je vous remercie pour votre sincérité.
si j*ai bien compris;vous êtes confrontée a un monde ou il y*a beaucoup de jeux de séductions et d*imagination;votre cadence sexuelle est extrêmement puissante et parfois envahissante ;au delà de tous les commentaires fondés sur l* émotion qui n*ont pas d*avenir a mon sens;je vous le dis haut et fort;que effectivement;la sexualité en islam comme dans la vie;a une place importante pour la survie de couple; ça n*est pas une fin en soi;mais ça contribue a la création d*un foyer plein d*amour et d*affection.
Nous musulmans;nous sommes devenus malheureusement les nouveaux passages de titanic;ceci a cause de cette frustration intolérable de la sexualité et il va falloir trouver un bon capitaine pour éviter l*iceberg ma chère mounia.
nous les musulmans;nous sommes tellement sentimentaux;que lorsque les choses vont mal;nous avons du mal a laisser ces choses partir une fois parties;c*est juste une question de conviction et de maîtrise émotionnelle que l*on peut acquérir avec le temps.
enfin; la vie n*est qu*un laps de temps relativement court;alors je vous conseille d*en profiter;;spirituellement;; sexuellement... et pleinement;pourvu que ça vous rapport bonheur et sante.
bonne chance mounia.

8.Posté par haroun le 28/01/2016 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam. Quel dommage que personne ne semble prendre le problème de cette personne comme un vrai problème humain... toutes les références à l'Islam ne sont ici utilisées que pour faire comme si ce problème était négligeable, comparé à la foi, à l'autre monde, etc...
Si un homme exprimait le même problème, on lui conseillerai un peu la patience, mais on lui dirait aussi qu'il peut prendre une deuxième épouse, en indiquant qu'il est fréquent que les hommes aient plus d'envies que les femmes, surtout après un certain âge...
Ce qui veut dire qu'on ne détournerait pas le sujet, on y répondrait, avec une solution.
Là, non !
Dans le cas où c'est une femme qui souhaite plus d'activité sexuelle, on est comme démuni, et on bricole des réponses "hautement spirituelles", qui ne répondent pas directement au sujet, puis on les mélange avec quelques remarques psychologiques, qui laissent entendre qu'il y a quelque chose de pas tout à fait normal chez cette femme...
La question réelle, c'est : "comment considérer le désir sexuel de la femme, dans une mariage musulman ? "
Qu'on me reprenne si je me trompe, et j'en remercierai ceux qui le feront, mais la réponse pourrait être celle-ci : si le peu d'activité sexuelle devient une source de fitna, il vaut mieux changer de partenaire sexuel, afin d'éviter la fitna.
Donc divorcer, et se remarier avec un autre homme, puisque tout ceci ne peut se réaliser de manière halal, que dans le mariage.
Plusieurs personne en appellent à "la famille", "les enfants", &...  

9.Posté par South le 31/01/2016 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@haroun

J'ai apprécié la forme de votre message. Mais si je comprends bien, alors qu'il y a tant de problèmes dans des familles musulmanes, de disputes, de séparations, de drames, vous conseillez à cette femme de divorcer, de laisser de côté l'équilibre de cette famille "heureuse" afin qu'elle puisse chercher quelqu'un qui la soulage pendant quelques années, sans rien qui ne lui garantisse une absence de souffrance pour sa famille actuelle, la réussite d'un ménage à venir, et l'impossibilité de la satisfaire pour celui qui en aurait la prétention.

Je suis d'accord avec vous, un homme qui se plaindrait de ce problème serait mieux "compris", et certains évoqueraient la polygamie, mais de là à évoquer le divorce il y a une grande différence.

En ce qui concerne les preuves religieuses, les grandes bases l'islam ainsi que de nombreux textes existent pour nous guider vers le droit chemin sans qu'il n'y ait besoin d'avoir 1 milliards de hadith sur le moindre détail. Observons les textes, l'éthique, l'éducation, la fraternité et nous aurons une idée de ce à quoi ressemble la famille musulmane.
Que penseriez vous d'un homme qui quitte sa famille la laissant vivre avec les aides sociales très généreuses avec lesquels beaucoup vivent bien, pour aller se marier avec une jeune, ou pour faire le tour du monde en van, ou bien avoir plus de pouvoir d'achat?! Ne serait ce pas égoïste et irresponsable? Pourtant il peut en aller de son bien être moral....mais est ce une excuse à tout et exist...