Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mort de Zyed et Bouna : le non-lieu pour les policiers requis

Rédigé par La Rédaction | Mardi 4 Juin 2013



Un nouveau procès s'est tenu, mardi 4 juin, dans l’affaire sur la mort de Zyed et Bouna, décédés par électrocution dans un transformateur EDF où ils s'étaient réfugiés pour échapper à un contrôle de police, en 2005, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

L’avocate générale de la cour d’appel de Rennes, Hélène Catton, a demandé un non-lieu pour les deux policiers qui avaient poursuivi les deux jeunes âgés de 17 et 15 ans.

A l’issue de l’audience, Daniel Merchat, l’avocat des policiers, s’est dit « satisfait » des réquisitions du parquet général. «Renvoyer (en correctionnelle) des personnes contre lesquelles il n’y a aucune charge, j’appelle cela de la "poutinerie"», a-t-il déclaré à la presse, en référence au président russe Vladimir Poutine. D’après lui, ce procès relève de la « flicophobie » et de la « flicophagie ».

Jean-Pierre Mignard, l’un des avocats des familles des adolescents, a déploré pour sa part « qu’au bout de huit ans, il y ait toujours un blocage » dans ce dossier.

La mort des deux adolescents avait provoqué une vague d’émeutes dans les banlieues de la région parisienne. Dans un premier temps, les policiers avaient été renvoyés en correctionnelle pour « non-assistance à personne en danger », en octobre 2010. Mais le parquet de Bobigny avait décidé de faire appel et la cour d’appel de Paris avait alors prononcé à leur égard un non-lieu en avril 2011.

Ce non-lieu avait ensuite été annulé par la Cour de cassation en octobre 2012. Le dossier avait ainsi été renvoyé devant la cour d'appel de Rennes pour qu'elle statue de nouveau. Elle rendra sa décision le 20 septembre.

Lire aussi :
Mort de Zyed et Bouna : le non-lieu des policiers annulé
Mort de Zyed et Bouna : décision de justice le 31 octobre
Zyed et Bouna : l’examen du non-lieu reporté
A la mémoire de Zyed et Bouna
Contrôles au faciès : les policiers français coupables