Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Sur le vif

Zyed et Bouna : l’examen du non-lieu reporté

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 20 Septembre 2012



Sept ans après la mort par électrocution de Zyed Benna et Bouna Traoré à Clichy-sous-Bois en 2005 qui a déclenché les émeutes en banlieue, le sentiment que justice n’a toujours pas été rendue persiste. La Cour de cassation devait confirmer, mercredi 19 septembre, le non-lieu prononcé en faveur de deux policiers impliqués dans cette affaire.

Inculpés pour « non assistance à personne en danger », ils avaient en effet bénéficié d'un non-lieu en avril 2011. L’examen de cette décision a finalement été reporté au 3 octobre.

Plus tôt dans la semaine, le Collectif ACLEFEU et le Collectif contre le Contrôle au Faciès ont lancé une pétition urgente contre la confirmation du non-lieu, qui totalise déjà plus de 7 000 signatures en trois jours.

« Un non lieu, c'est pour un non-événement. La mort de Zyed et Bouna n'est pas un non-événement. C'est un événement qui a bouleversé leurs familles, leur ville, ainsi que des dizaines de villes de France où la perte d'un proche au cours d'une interpellation est une expérience tragiquement connue », font-ils savoir dans la pétition.

« Ces deux enfants ont couru et se sont cachés dans un transformateur électrique parce que dans certains quartiers, la police ne rassure pas : elle fait peur. Le rôle de la police, ce jour-là, n'était-il pas d'aller au delà de la peur de ces enfants, et d'assurer leur sécurité ? », s’interrogent ces associations, pour qui la mort des deux jeunes, à l'issue d'une course-poursuite, est la conséquence des contrôles policiers fréquents sur les jeunes, « motivés par leur seule apparence vestimentaire ou leur origine ».

Les associations maintiennent la pression. La Cour de cassation devra trancher.

Lire aussi :
Force citoyenne populaire, un nouveau parti à destination des banlieues
Contrôles au faciès, première action en justice en France
Ministère de la crise des banlieues : ACLEFEU attend des « actes »
Contrôles au faciès : les policiers français coupables
Stop le contrôle au faciès, un requiem pour l’égalité


La Rédaction


Communiqués officiels | Archives | Culture | Billet | Actualité | Bien-être | Saphirnews.com | Médiacast | Publi-information | Webserie | Sur le vif | Psycho | Débats | Histoire | Revue de presse | vidéos | Services | Communiqué judiciaire


Inscription à la newsletter



Loading




L'actu vue par Yace