Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Psycho

Mansour : « Ma copine est tombée enceinte »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Lundi 3 Octobre 2011 à 15:09

           


Je me retrouve dans une situation très délicate : je suis sorti quelques semaines avec une musulmane française, qui est tombée enceinte.

Je n'étais pas prêt à avoir un enfant avec elle, mais elle a voulu le garder.

J'ai raconté à mes parents en Algérie que nous étions mariés religieusement, mais ce n'est pas vrai. L'enfant est né, la mère reconnaît mon rôle de père, que je veux bien assumer financièrement, mais elle refuse de vivre avec moi, car elle dit qu'il n'y a pas d'amour entre nous.

Qu'en pensez-vous ?

Lalla Chams En Nour, psychanalyste

Cher Mansour,

Avez-vous réfléchi : pourquoi ce mensonge envers vos parents ? Souhaitez-vous être réellement conforme à ce que vous croyez qu'ils attendent de vous ? Avez-vous peur de transgresser les valeurs familiales ?

Quand vous êtes sorti avec cette femme, ces questions ne se sont pas posées et, maintenant, vous devez assumer les conséquences de vos actes.

C'est bien que vous acceptiez d'assumer l'enfant dans ces conditions, vous reconnaissez son besoin de père, mais ce serait encore mieux si vous osiez dire la vérité à vos parents. Ils la sauront un jour ou l'autre, non ?

Souvenez-vous que le Prophète, paix et salut sur lui, a dit : « Qu'est-ce qui fait tomber les gens dans l'Enfer sur le nez, sinon la moisson de leur langue ? »

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme » , mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Elbacq le 11/10/2011 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,
Ce problème mérite un traitement bien approfondi, or la réponse me semble bien expéditive, elle est en soi une non réponse. Mansour a pris le pari de venir ici, d’abord, par l’expression de son malheur, pour se délivrer, tout en espérant de vous un secours, un soutien moral, un chemin, un accompagnement. Il n’en est rien hélas. Au lieu de lui ouvrir la porte, vous la lui avez fermée.

Pourtant, son problème est complexe, issu d'une seule faute, il engendre plusieurs, graves sans doute: il y a au départ l'acte inscrit dans un cadre non normatif, l’enfant illégitime, le mensonge, le rejet ou la déception amoureuse, puis, l’enfant qui grandit dans un cadre monoparental.

On peut comprendre le mensonge dont il est l’auteur à l’égard de ses parents. Mansour est certes un pécheur, mais un pécheur non insouciant, il reconnait avoir commis des péchés, en exprimant ici ses malheurs, qui n’est pas en soi une confession, une pratique plutôt de tradition chrétienne, le malheureux cherche une issue, des techniques de réparations. Mentir à ses parents, c’est chercher à ne pas rajouter au statut de l’enfant illégitime, le rejet sinon le reniement de celui-ci par ses grands parents soient-ils encore illégitimes. Une sanction fortement couteuse pour l’enfant qui pourrait être doublement victime, celle d’être né hors mariage et de n’être pas reconnu par ses grands parents paternels.

Pour aller vite, la première des choses à faire pour Mansour est de se repentir, de continuer d’être présent...  

2.Posté par saber le 12/11/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
selem arlecoum, je me demande des fois si c'est bien des pro de la psychanalyse qui repondent !!
*Le gar fait la zina avec une converti !!!
*ils ont un enfant !!
*la nana CONVERTI (qui risque la lapidation les 2 lol !!) veut le garder SANS son père génétique!!
*Le gars lui le déclare aussi bien a l'état civil qu'a ces parents sa paternité avec beaucoup de maturité ce trouve devant un Pb le mensonge de reconnaissange religieuse de l'enfant.

-Revenons au geste (acouplement hors mariage) et avant cela une relation sentimental je pésume ou juste un acte sexuel d'un soir pousser par une pulsion naturel ou un projet prévisible d'avoir un enfant ??
-Etait ce le but de cette pseudo musulmane, d'avoir un enfant à elle seule sans vivre avec un homme dans l'interdit. Tout cela reste du jugement de dieu car ce que dieu cache, seul lui peut le devoiler ?
-Nous n'allons pas parler religieusementde l'enfant, car cet enfant est considéré comme un "BATARD" religieusement (sans père) ou sont donc les valeurs de cette convertie ??
-Secondo quand cette psudo analyse me parle de mensonge, alors qu'il y à plus grave la zina et ce qui le suit, j'en rigole.
Pas besoin de psycologie, mais une salat de tawba et de rappel a cette musulmanne sur les fait.
Le reste est de votre personnalité, à vous de jouer.
Votre frère en dieu, qui est juste gerant de magasin.

3.Posté par oumaazedine le 08/02/2012 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam.. il n'y a pas lieu d'accabler qui que ce soit , ces jeunes gens de par leur ignorance sur les preceptes religieux ont etés detournés par les turpitudes de satan qui en general le premier accusé , ce jeune homme doit revenir a allah aaza wa jal par le repentir et essayer de faire comprendre a sa concubine ce que c'est la chariaa , et qu'ils doivent se sacrifier pour leur enfant et legitimer leur acte par un mariage , et esperer la misericorde d'allah , qui est le seul a accepter la repentance de ses serviteurs , le peché est la concequence de satan , et allah le sait , et c'est pour cela qu'il dit : "ini karib ajibou daawat ada3i"je suis pres de mon serviteur et je suis la pour exaucer ses prieres "
akhi il n'est jamais trop tard pour bien faire , et ce n'est pas l'importance de tes parents qui comptent , mais celle d'allah puis celle de tes parents