Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Manif pour Gaza : le CRIF à l’Elysée, un soutien redoublé

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 16 Juillet 2014



Après avoir exprimé sa solidarité à Israël qui mène une vaste attaque meurtrière sur Gaza depuis le 7 juillet, François Hollande veut la marquer davantage. Il s’est entretenu avec le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Roger Cukierman mercredi 16 juillet.

Cette marque de sollicitude du chef de l’Etat intervient alors que des consignes ont été données aux préfets concernant les rassemblements en soutien aux Palestiniens, qui se sont multipliés ces derniers jours en France. Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, a ainsi demandé aux préfets de « redoubler de vigilance » et d'interdire les manifestations en cas de « risques avérés de troubles à l'ordre public » suite aux débordements recensés aux abords de synagogues à l'issue de la manifestation à Paris le 13 juillet.

Roger Cukierman, le président du CRIF.
Roger Cukierman, le président du CRIF.
Bien que ces incidents aient été causés par les extrémistes de la Ligue de défense juive (LDJ), les autorités passent sous silence cette information. Dans ce contexte, le CRIF a sauté sur l’occasion pour réclamer – tout comme l’UMP- l'interdiction des manifestations pro-palestiniennes.

A l’Elysée, Roger Cukierman a prêché en ce sens. Dans un communiqué, le CRIF a jugé que les heurts, qu'ils imputent totalement aux sympathisants de la cause palestinienne, « constituent une rupture du contrat républicain ». « Les agressions contre des synagogues par des individus armés de battes de baseball, aux cris de mort aux juifs témoignent d’une haine anti juive et d’un passage à l’acte qui ne peut être accepté dans une démocratie. L'antisionisme est devenu le nouvel habit de l'antisémitisme », lit-on.

« Partageant le constat du CRIF sur la situation actuelle, le Président de la République a dit comprendre et partager ces préoccupations », fait savoir le CRIF. L'instance, refusant l'expression de la solidarité pour Gaza, devrait bien finir par avoir gain de cause.

Lire aussi :
Manif pour Gaza : la LDJ peut-elle tout dire et la presse, tout croire ?
De Paris à Gaza, Israël conspué par des milliers de manifestants
Gaza : « La paix tant désirée par le monde doit reposer sur le droit et la justice »
Gaza bombardée par Israël, Hollande encourage Netanyahou
L’UMP et le CRIF réclament l’interdiction des manifestations pour Gaza
CRIF : « l’antisionisme obsessionnel », source de l’antisémitisme