Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Maladie du cœur, de l’esprit et de l’âme : la santé, d’abord !

Minutes de sens

Rédigé par Hamza Braiki | Jeudi 20 Février 2014



On se méfie davantage des malades imaginaires que des prétendus bien-portants, et pourtant… lorsque l’on dresse un diagnostic sur notre âme, que l’IRM nous dévoile ou que l’on se permet un dépistage approfondi, l’étonnement est tel que, chez certains, il provoque une syncope !

C’est vrai, et les sportifs le savent, qu’un corps bien charpenté, une apparence rassurante maintient le corps entier dans une certaine condition. Mais est-ce suffisant ? Non, évidemment ! D’ailleurs, Dieu nous avise qu’Il ne s’intéresse pas tellement à nos corps ni à nos apparences, seul le tréfonds de notre âme sera disséqué.

Alors, en médecine, nous commençons par connaître l’anatomie, les déplacements de flux, mais aussi le métabolisme, le circuit nerveux, tout ce qui participe à l’extraordinaire machine humaine ! Religieusement, nous commençons par aborder la shahada, le double témoignage, semblable au souffle divin qui mua Adam, paix sur lui.

Puis le corps, lié au cœur, accomplit les prières merveilleuses. Le don de soi et de ses biens purifie et renouvelle les flux, tout comme la transpiration, la digestion. Le jeûne est un soin préventif pour élever le corps et l’âme. Le pèlerinage, une consécration, le contrôle médico-spirituel total, à accomplir au moins une fois. Lorsque j’y envoie mes patients, je suis certains qu’ils en reviendront rayonnants, le sang renouvelé et le cœur libéré des hypertensions infernales.

Mais, dans cette attente, je recommande un traitement quotidien.

L’hygiène pour commencer : nettoyez votre esprit de la haine et du désespoir, enlevez la souillure de vos péchés et des mauvaises habitudes.
Puis la nutrition, prenez garde à ce que vous ingurgitez : culture faussée, divertissement à outrance, rumeurs et mépris…

Et, bien sûr, du sport, à un rythme raisonnable car l’addiction est pire que l’abstention. Les disciplines privilégiées : les marches patientes vers les objectifs nobles, l’alpinisme pour franchir les sommets de la vie, le basket pour se faire des passes bienveillantes et remporter des victoires collectives…

Je vous laisse imaginer que mon carnet de rendez-vous est saturé. Je vais donc vous adresser un test de santé qui pourrait à tous vous convenir. Cet autodiagnostic vous permettra d’agir avant d’atteindre le stade avancé d’une maladie grave, soins préventifs ou palliatifs, pendant qu’il est temps, veuillez choisir…

Isolez-vous, prenez un bol d’air et fermez les yeux. Et imaginez devant vous le Trône de Dieu. Vous attendez, tremblant, le verdict de votre vie…

Par Hamza Braiki, médecin… de cœur, en hommage appuyé à Ibn Sina (Avicenne), qui, par le Canon de la médecine, fit autorité dans le monde médical 700 ans durant.