Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Loi anti-foulard, loi anti-burqa, et après ?

Rédigé par Amara Bamba | Lundi 27 Juillet 2009 à 17:37

           

Ne nous faisons pas d'illusion : une loi contre la burqa ou une loi contre le niqab ne changera rien à la sécurité de la France. Une telle loi n'apportera rien de nouveau à la condition de la femme. Mais, incontestablement, cette nouvelle loi française visant exclusivement des citoyennes françaises de confession musulmane, sera un nouveau trophée au tableau de chasse des islamophobes français.



Il aura fallu trois salves pour toucher la cible. Les députés se sont acharnés. Françoise Hostalier a tiré la première en stigmatisant la burqa et le niqab. Jacques Myard les a criminalisés. André Gérin va les éradiquer. Isolé dans son propre parti, en quête de visibilité nationale, ce député communiste anti-burqa a trouvé une bien belle tribune.

Eric Raoult (UMP), rapporteur de la commision d'enquête parlementaire sur le port de la burqa.
Eric Raoult (UMP), rapporteur de la commision d'enquête parlementaire sur le port de la burqa.
Une question cependant : en ces temps de crise économique, pourquoi les législateurs français rivalisent-ils pour en découdre avec un sujet aucunement urgent et totalement marginal ? La raison essentielle est que la France a aimé la loi anti-foulard en mars 2004. Donc nos députés ont des raisons de croire que la France va adorer la loi anti-burqa.

Les sociologues expliquent que l'islamophobie ignore les clivages idéologiques entre gauche et droite. Au moment où la France a mal à son « identité nationale », M. Gérin a rallié des députés de tous bords. Pour ces hommes politiques qui se mêlent du fait religieux, il s'agit de « libérer la femme de la prison de la burqa » et d'assurer la sécurité de l'Etat.

Aucun de ces arguments ne résiste à l'analyse. Mais l'on sait que la « nouvelle islamophobie » ne s'attaque jamais à l'islam de front. Elle procède par des glissements sémantiques ou des projections comparatifs qui mettent en scène le fait musulman dans une atmosphère propre à le dénigrer, dans un rôle propre à le pervertir.

Des lois pour « libérer » le citoyen musulman

Depuis mars 2004, l'école publique est fermée aux filles portant un hijab. Elles arrivent le matin au portail du lycée puis retirent leur foulard pour l'enrouler comme une gifle avant de le ranger dans leur cartable. Un voile d'humiliation et de colère au milieu de livres qui parlent de République et de liberté.

Les filles qui peuvent se payer une école privée échappent à cette persécution quotidienne. La loi anti-foulard a dopé l'école privée islamique. Elle n'a rien apporté à l'école publique. Mais les islamophobes ont marqué un essai. Avec la loi anti-burqa, ils veulent le conclure. Et la partie n'est pas finie, car la burqa n'est certainement pas la dernière cible.

Nous aurons bientôt une loi anti-ramadan ! Elle permettra à l'Etat de rappeler la laïcité de l'école publique face à la recrudescence du nombre d'élèves observant le jeûne rituel musulman. Ce sera une question de santé publique, une question de sécurité alimentaire pour nos élèves qui, faut-il le rappeler, sont encore des mineurs.

Ensuite il y aura la loi anti-prénom ! Elle précisera et élargira l'expression de la neutralité de l'Etat et de ses représentants. Les prénoms comme Jihad, Muhammad, Abdallah, Ramatoullah, Fatiha, Islam, etc., seront interdits à tout agent de l'Etat, dans l'exercice de ses fonctions, en raison de leur signifiants religieux ostentatoires.

Ensuite une loi anti-hajj ! Plus tard une loi anti-zakat !, etc. Après tout, le but est noble. Puisqu'il s'agira, à chaque fois, de restituer sa liberté au citoyen musulman. Il s'agira de le débarrasser du fatras de règles moyenâgeuses auxquelles il est contraint pour être bon musulman. « Libérez le musulman », tel est aujourd'hui le cri de quelques députés français.

La musulmane qui porte le niqab ne répond pas à une injonction coranique. C'est chose admise. La chrétienne qui se retire dans un monastère ne répond pas à une injonction biblique. C'est évident. Mais l'une et l'autre agissent selon leur conscience, un droit protégé par la Constitution, même si elles choisissent de regarder la société à travers une lorgnette.

Parce qu'il s'agit de musulmans, une minorité mal représentée et sans défense, les islamophobes se montrent machiavéliques. Comme durant l'occupation allemande, ils bradent leurs principes républicains et adoptent des lois d'exception pour « protéger la patrie » ! Et ils distillent cette idéologie à coup de gros mensonges.

Les deux gros mensonges anti-burqa

En prônant la loi anti-burqa, les députés ambitionnent de libérer la femme musulmane : c'est un contre-sens trivial ! Car ces gens qui veulent « libérer la femme » veulent en même temps lui imposer son style vestimentaire. La contradiction est évidente mais elle semble acceptée, ce qui est classique : plus un mensonge est gros, moins il est discuté.

Ces députés néo-féministes, arc-boutés à leurs postes, siègent dans un Parlement à 80 % masculin. Des hommes qui cumulent et enchaînent des mandats depuis des décennies. S'ils se préoccupaient de la « liberté de la femme », il y a bien longtemps qu'ils auraient laissé leurs sièges à des femmes, souvent leur suppléante ! Mais vous n'y pensez pas !

Une loi anti-burqa pour « libérer la femme » repose sur le préjugé de la musulmane soumise à son homme comme une catin à son souteneur. Appliqué au cas français, ce fantasme est pure misogynie. Mais il habite le discours irresponsable et vulgaire de banlieusardes soumises à la pensée dominante et dont le putanat politique est désormais consommée.

Certains régimes ont des coutumes contraires à la libre expression des femmes. Ce n'est pas un secret. Or la France républicaine leur vend des armes. Elle installe des bases militaires dans leurs déserts pour veiller leurs cités où burqa et niqab tiennent le haut du pavé ! Nos députés se tiennent coi. Auraient-ils donc la « liberté de la femme » sélective ?

Ainsi, l'idée de « libérer la femme de la prison de la burqa » par une loi est une imposture parlementaire. Elle vise un groupe de citoyens en raison de leurs convictions religieuses. Elle repose sur un fantasme implicite devenu inavouable, un mensonge donc. C'est le premier gros mensonge sur la loi anti-burqa. Le deuxième mensonge concerne la sécurité !

La burqa n'a jamais troublé l'ordre public en France. Le niqab n'a jamais attenté à la sureté de l'Etat. Et pourtant, les anti-burqa accusent la burqa de menacer l'ordre public. « On ne voit pas le visage donc il y a un problème de sécurité. » Il serait peine perdue de relever l'ineptie que cache cette réflexion superficielle.

Et d'ailleurs, pourquoi la France serait-il le seul pays d'Europe à subir une telle menace ? Notre sécurité nationale serait-elle si fragile pour que nous soyons le seul pays de l'Union à mobiliser ses parlementaires sur un phénomène qui est plutôt général ? Cet argument sécuritaire est infondé. Mais comme d'habitude, il installe un climat de peur.

Une bonne raison d'avoir peur

Se cacher le visage pour sortir dans la rue n'est pas une tradition française, sinon les jours de carnavals. Le niqab et la burqa peuvent donc choquer en France. En revanche, aborder un phénomène social, à caractère religieux, à coup de mensonges idéologiques et de stratagèmes parlementaires est encore plus choquant pour la conscience citoyenne.

Indéniablement, le repli communautaire est la conséquence la plus certaine d'une loi anti-burqa. C'est une des leçons de la loi anti-foulard adoptée en 2004. Les « éradicateurs » de l'islam auront leur victoire. Et notre pays verra sa réputation de pays islamophobe confirmée.

L'actualité prouve que les injustices institutionnelles apportent de l'eau au moulin des tendances les plus extrêmes et les plus politiques parmi les mouvements musulmans. En ce sens, la spirale actuelle de lois inutiles visant les citoyens musulmans de France nous donne de vraies raisons d'avoir peur pour les années à venir.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

55.Posté par lyaah le 08/07/2011 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est vraiment n'importe quoi cette loi !! c'est loin d'etre une priorité pour le gouvernement.. et de plus il n'y pas à être pour ou contre. Chacun est libre de faire ce qu'il veut de sa vie et de son corps.

54.Posté par Marianne le 18/05/2010 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La loi doit être appliquée, il n'y a rien à dire la dessus de plus. Nous sommes en France, pas en Arabie saoudite.
D'ailleurs la France devrait être connue plus par ses devoirs que par ses droits.... car "droits, laïcité, démocratie et liberté " sont des mots utilisés par ces derniers pour justifier leur comportement et leur façon de penser qui n'est pas compatible avec notre République !!!!!!

53.Posté par kawtar59 le 18/05/2010 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Chacun devrait être libre de faire ce qu'il veut. Mais comment faire si le port de la burqa est imposé par certains maris? La seule solution est de l'interdire."
La seule solution est de l' interdire ? Vous parlez seulement d' une minorité dans une minorité. S'il existe dans un couple des violences conjugales doit -on interdire le mariage pour protéger les femmes ? Ne serait-ce pas injuste pour la majorité ?

L' intégration, elle doit passer aussi par l' acceptation des différences entre deux personnes. Si une personne d' origine africaine rencontre un groupe de type caucasien, doit-il tout faire pour blanchir sa peau pour se faire accepter? qu'est ce que l' intégration doit on bafouer les principes et la morale d' une personne seulement pour qu'elle puisse être accepter par un autre groupe? Vous ne trouvez pas cela injuste?

"Si on va dans un pays sans s'intégrer alors autant ne pas venir."
Pour les françaises de confession musulmanes que doivent-elles faire alors ? les bannir de leur pays?

52.Posté par Monde le 11/05/2010 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chacun devrait être libre de faire ce qu'il veut. Mais comment faire si le port de la burqa est imposé par certains maris? La seule solution est de l'interdire.
Et puis pourquoi seulement les femmes et pas les hommes?

Quand on accepte de vivre dans un pays il faut se plier à ses règles. Si demain je vais en Algérie et qu'on m'oblige à porter le voile je comprendrais parfaitement et je le ferais : chaque pays a sa culture après tout.
Si on va dans un pays sans s'intégrer alors autant ne pas venir.

51.Posté par arak le 23/04/2010 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
toi qui porte le voile par motif de ta foi ou de ta religion, si celui que tu suis est réellement pour que tu le fasses, Il combattra pour toi mais sinon, tu te lasseras et ça finira mal. ce qui vient réellement de Dieu est vrai et ça gangne toujours mais si ç'est le contraire, ç'est une bataille en vain. et vous vous lasserez vite.

50.Posté par Kickaha le 23/04/2010 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Allah de remettre les choses à leur place... ;-)
Et en France va-t-on emprisonner les femmes qui cachent leur visage???? Qu'elles le fassent par conviction ou par soumission...
Va-t-on les rouer de coups ou les exterminer??? Heureusement nous n'en sommes plus là... Mais pas très loin tout de même...
S'il faut sanctionner quelqu'un, c'est celui qui usurpe les droits de l'homme et de la femme en cherchant à soummettre au autre undividu à son propre fanatisme, ce n'est pas sa victime... Ce sera une double sanction!!!
Un peu plus de lecture???? - http://minu.me/26ms
Je suggère de lancer un appel sur le web pour proposer à toutes les femmes et tous les hommes épris de véritable dignité humaine et de liberté individuelle, d’organiser de grandes manifestations publiques où toutes et tous nous porterions au choix niqab ou burqa…

49.Posté par Marine le 15/03/2010 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La loi contre le port de la burqa est l'une des meilleures idées que le gouvernement n'ai eu depuis longtemps...
Merci au gouvernement, maintenant faut-il encore qu'elle sorte...
Merci la droite, j'ai bien fait de voter....

48.Posté par Beniamino le 01/02/2010 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour. Je voudrais signaler que je suis socialiste d'extrême gauche (communiste quoi) et que je suis contre cette loi qui interdit le port d'un vêtement, meme symbolique. Je ne crois à aucune religion, je suis athée, mais j'ai compris que pour vivre librement, il faut aussi laisser vivre librement aux autres. Personellement je n'aime pas le burka, mais, comme le choix de s'habiller selon ses goûts est une option personnelle, je n'ai rien à dire, puisque imposer ma vision serait déclencher la oppression. Je ne proclame pas l'athéisme d'État puisque ce serait imposer un système de pensée oppressive, mais ATTENTION, cela ne veut pas dire que je laisserais la France devenir une théocratie. Le respect des lois démocratiques est essentiel pour la convivialité, et donc je suis en faveur de la burqa. Pour ceux ou celles qui ne le savent pas, le communisme, même s'il part du marxisme, qui est athée, ne veut pas construire un État athée (comme ce fut le cas de l'Albanie d'Ever Hoxha, qui plus est, était fils de musulmans), ni, logiquement, un État théocratique, mais un État laïque, et, franchement, la loi anti-burka est une loi oprressive, qui ne fait bénéficier qu'à ceux ou celles qui ne désirent pas la convivialité pacifique.

47.Posté par Céline le 31/12/2009 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Charles,
J'ai bien ris en vous lisant. La lecture de vos propos a suscité une question : vous dites que nous, les musulmans, n'avons pas à vivre chez "vous". Alors, je vous demande où dois-je vivre si je suis française depuis des générations?
Je pense que c'est à vous de quitter mon pays car je considère que vous êtes très mal intégré parmi sa population où la seconde religion est l'ISLAM.

Cordialement

46.Posté par kamel le 10/11/2009 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et après?Alors qu'importe les inepties et atteintes aux droits de l'homme ou de la femme que comprend la pratique d'une religion,il faudrait ne rien dire au seul nom de cet article?Bien sur!Avec de telles outrances on en arrive vite à des tragédies telle que celle de Waco!!!.Et puis quoi encore!Si la surinterprétation fanatique d'une religion amène celle-ci à etre en opposition avec les valeurs d'un pays(parce que j'attends toujours qu'on me dise ou il est exigé d'une femme qu'elle cache ses mains,son nez voire ses yeux..et quand bien meme cela serait exigé d'ailleurs...) ,alors c'est à cette religion de s'adapter, pas au pays!On ne peut pas brandir la déclaration des droits de l'Homme et du citoyens uniquement quand ça nous arrange,parce qu'à ce petit jeu,ce sont des pans entiers de la pratique religieuse qu'il faudrait interdire...

45.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 08/11/2009 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Considerant qu'il est essentiel que les droits de l'homme sopient proteges par un regime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint,en supreme recours,a la revolte contre la tyrannie et l'oppression......."

Art.18 : "Toute personne a droit a la liberte de pensee,de conscience,et de religion;ce droit implique la liberte de changer de religion ou de conviction,AINSI QUE LA LIBERTE DE MANIFESTER SA RELIGION OU SA CONVICTION SEULE OU EN COMMUN,TANT EN PUBLIC QU'EN PRIVE,par l'enseignement,les pratiques,le culte et l'accomplissement des rites"

Declaration Universelle des Droits de l'Homme et du Citoyen - Paris 1948

44.Posté par l'autre le 29/09/2009 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
euh...qui tape un scandal ici?!!J'ai beau lire et relire les commentaires,je ne trouve pas que les partisans du niqab soient moins véhéments que les autres mais bon...
En ce qui me concerne,je suis d'accord avec vous qq'un,je pense que l'affichage de femmes dénudées pour tout et n'importe quoi constitue un vrai manque de respect envers les femmes(par contre,je ne me promène peut-etre pas aux bons endroits,mais "les femmes qui se trimballent à poil dans les rues"(dixit vous),j'ai ai rarement rencontré...).En revanche,je suis tout autant choqué par les femmes qui se trimballent dans les rues gantées en plein été(parce qu'il faut etre sacrément vicelard pour penser qu'il est indécent de montrer ses mains quand-meme!!)et habillé comme des fantomes en deuil et qui se couvrent,non pas la tete comme vous l'écrivez,mais le visage tout entier(à non,c'est vrai,on voit un peu les yeux).
Moi aussi,je réclame plus de pudeur dans la société,mais je n'arrive toujours pas à comprendre en quoi il serait impudique de montrer son nez ou son menton...mais bon,c'est clair,après,on peut aussi considérer qu'un coude est érotique..et pourquoi pas un parapluie tant qu'on y est?

43.Posté par qq'un le 29/09/2009 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce n'est pas une "sois disant portée religieuse du phénomène" pour un "sois disant" musulman, cette expression me semble qq peu douteuse ... et dsl mais les gothiques, les punk, les skinead, les pti jeunes habillés en survet, les noirs les jaunes les verts, ils font tous peur, tt ce qui est un temps soi peu différent ds la façon de s'habiller ou l apparence et qui représentent une certaine appartenance a un certain groupe, ça fait peur !! ds qq temps les gens auront peur de leur propre ombre ... pourtant les femmes qui se trimballent a poil en rue ou les affiches publicitaires parfois ordurière qu'on peut voir plaquarder partout, ça ne fait tjrs peur a personne ... moi aussi ça me dérange de voir des pub ou les femmes ont leur parties a peine cachées et le plus souvent ds des poses suggestives, et pour moi ça représente un bien plus grand manque de respect de la femme que le fait de ne pas découvrir sa tete pr causer a qq'un, est ce que c pr ça que je vais taper scandal comme vs le faites ? mwais ...

42.Posté par moha le 29/09/2009 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Perso,je ne me cache pas les "vrais promblèmes" sociaux,économiques ou politiques de notre pays,mais cela ne m'empeche pas de penser que le port du niqab est un vrai problème...
En dehors meme de la soi disant portée religieuse du phenomène,je me demande tout simplement comment réagiraient les défenseurs du voile intégral si demain,d'autres personnes décidaient de se ballader dans les rues,le métro etc avec un passe- montagne qui leur couvre le visage,ne laissant apparaitre que leurs yeux,,des gants de motard en plein été et un long manteau à la Matrix sur un pantalon de jogging noir...je ne suis pas certain qu'ils ne seraient pas effrayés...ce n'est pas une question de religion,c'est une question de culture.En france,on se découvre la tete quand on rentre dans un lieu fermé et on montre son visage aux autres pour entrer en communication,ne pas le faire ,c'est au mieux,de l'impolitesse et je ne vois pas pourquoi les gens l'accepteraient.Je suis musulman,mais ça ne m'empeche pas d'etre poli ...et de respecter les codes de mon pays ou du pays dans lequel je vis.

41.Posté par Nawel le 28/09/2009 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam alikoum, Bonjour à tous...

Je ne comprendrai jamais pourquoi ce genre de débat vire toujours aux insultes et aux réglements de compte ?
Je vais vous faire part de mon expérience et du mon peu de savoir, connaissant bien des femmes qui portent le niqab. Premièrement, je voudrai rectifier un point majeur, en France je ne pense pas que des femmes portent de Burqa qui est le vêtement typique Afghan, il s'agit de sitar ou de niqab et les médias et les politiques ont biensur tout de suite employés le terme " BURQA" histoire de bien faire peur à nos chers concitoyens !!!
Je referme cette petite parenthèse, et je peux vous affirmer que ces femmes ont fait un choix en toute âme et conscience, certes cela peut choquer car cela ne fait pas parti de la "culture française" mais il faudra accepter tot ou tard les millions de Francais Musulmans ! Nous devons avoir la même valeur aux yeux de la République que les juifs, les boudistes, les chrétiens, les athés... etc! Et ceci n'est malheureusement pas le cas et c'est tellement malheureux! Sachez que c'est un droit fondamental de pouvoir vivre sa foi tant que nous ne sommes pas une atteinte à l'ordre publique, ouvrez les yeux Concitoyens ! Il subsiste encore en France des problèmes beaucoup plus graves que des femmes musulmanes voilées !!! Toute cette polémique est tout simplement une fois de plus un cache-misère, on tente de vous hypnotiser avec des sujets qui paraissent primordiaux alors qu'en réalité ce n'est que pour mieux en cacher ...  

1 2 3 4