Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Les médecins à diplôme étranger dans la rue

| Mercredi 25 Octobre 2006

Cet après midi à Paris, les médecins « étrangers » manifesteront devant l’Assemblée nationale à partir de 13h afin de réclamer les mêmes droits sociaux et économiques que leurs collègues. Ces médecins à diplômes étrangers exercent le même métier que les Français pour un salaire moindre et sans bénéficier des droits leur permettant d’établir un plan de carrière stable en France.



Les médecins à diplôme étranger manifesteront à nouveau mercredi à Paris pour exiger le même statut et le même salaire que leurs collègues français. A l'appel de leur intersyndicale ils se rassembleront à partir de 13h à proximité de l'Assemblée nationale, où se discute actuellement le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2007.
La mise en place d'un examen pour intégrer les médecins à diplôme étranger est prévue dans le cadre de ce projet de loi 2007, mais pour un nombre limité d'entre eux, ce qui provoque la colère de l'Intersyndicale nationale des praticiens à diplôme hors Union européenne (INPADHUE), à l'origine de ce nouvel appel à la mobilisation.

« Plus de 3.000 postes de praticiens hospitaliers sont vacants dans les hôpitaux. Ces vacances sont compensées actuellement par le recrutement » des médecins étrangers « à moindre coût », dénonce l'intersyndicale dans un communiqué. « L'économie faite sur ces postes budgétés est significative. Les pouvoirs publics craignent-ils un surcoût en intégrant les médecins à diplôme étranger ou la perte des économies conséquentes réalisées depuis des décennies grâce à ce recrutement ? » S’interroge l'intersyndicale.

Selon elle, la proposition du gouvernement intégrée dans le PLFSS 2007 pour les médecins étrangers prévoit un examen pour les praticiens recrutés dans les hôpitaux avant la date du 10 juin 2004, mais avec un nombre de bénéficiaires limité. L'intersyndicale dénonce donc la mise en place d'un "quota". Cette mesure, selon l'INPADHUE, « laisse conclure de façon évidente que le souci n'est pas celui de vérifier leur niveau de compétence », mais de maîtriser le « taux de réussite à l'examen », le « nombre des bénéficiaires ainsi que la perte du bénéfice financier engendré par l'intégration de ces praticiens! »

Cela fait plus de deux ans que les médecins hospitaliers à diplôme étranger se mobilisent régulièrement afin d'exiger un statut et un salaire équivalents à ceux de leurs confrères français.

La situation des médecins étrangers en France


6 750 praticiens à diplôme hors Union Européenne (Padhue) exercent en France aujourd’hui. Palliant à un déficit de plus en plus prononcé dans la profession, les médecins étrangers ne jouissent pourtant pas des mêmes droits que les médecins dont le diplôme a été obtenu en France : leur salaire est, par exemple, trois fois moins élevé. Notons qu’un tiers de ces médecins vient du Maghreb, 16% du Maroc et de la Tunisie, et 14,3% sont Algériens. 12,7% viennent d’Afrique noire.

Parmi elles, « 4 000 sont en formation et 3 000 exercent en centre hospitalier ou en centre hospitalier universitaire. La France a ainsi créé un statut « bâtard » où des médecins exercent dans des hôpitaux publics sans être reconnus officiellement comme médecins ! » Déclarait Talal Annani, président du syndicat à diplôme hors Européen (SNPadhue), à notre confrère afrik.com le 21 avril 2006.

Depuis 1999, les médecins étrangers sont dans l’obligation de passer le concours de médecine générale afin de pouvoir exercer en France. «Je me retrouve donc, après des années d’expérience en gynécologie, à devoir répondre à un examen portant sur des connaissances de première année de médecine ! C’est comme si je vous demandais de repasser le bac après dix ans d’études supérieures. » Insiste Talil Annani.

Déplorant ainsi la situation des médecins en France, il rappelle le grave déficit qui sévit dans notre pays, « Demain, les départs à la retraite seront supérieurs aux entrées en fac de médecine ! Mais face à cela, l’Etat préfère cantonner les médecins étrangers dans des situations précaires en les soumettant à des contrats renouvelables tous les ans. (…) Très souvent, les Padhue sont obligés d’effectuer jusqu’à 20 gardes par mois pour toucher un salaire équivalent à un médecin français qui ne ferait pas de garde ! (…) nous sommes confrontés à une discrimination entretenue par l’Etat ! »




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mead le 26/10/2006 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affligeant ! Cela fait partie des côtés obscurs de la France.

2.Posté par oal le 06/11/2006 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
hhhhh

3.Posté par Elisa dest le 02/12/2006 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je suis derriere le guichet vacataire ! j' accueil les medecins étrangers hors CEE, (il faut bien manger!!)
Par exemple comment ose t-on encore demandé une attestion de langue française!! aux medecins du Maghreb, une nuit de garde, suivie d'une journée mendiée pour venir s'inscrire en AFS AFS DU....pour reprendre une nuit de garde

Combien de larmes, de crises, de ruses, de discussions stériles, éclaboussent le dossier d'inscriptionsen cours !
c'en est ecoeurant, surtout pour ceux qui repartirons sans avoir eu le coup de "tampon magique" visa pour aller payer dans un autre endroits de Paris encore! ou les retrouvons nous?

Doit on parler de tricherie pourles médecins qui mulitplient les innombrables inscriptions, qui passent au travers des mailles de la fonction publiques,(de plus en plus sérrées grace a l'informatique), ceux là qui obtiennent le pass pour avoir une carte d'étudiant "passeport de vie" dans notre beau pay !

Le tout sous les regards vigilants des fonctionnaires "les vrai(e)s" qui veillent, NOUS au Smic, EUX parfois a la dérive comment faire le distingo ? entre les vrais les faux, le bon et le trafiqué....vous etes là a mettre en ordre ce dossier juste et hallucinant a la fois , et quelques instants plus tard ils reviennent avec des chocolats, des fleurs et un sourire...qui vous font mal

L.



4.Posté par Elisa dest le 02/12/2006 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elisa dest desolée pour les erruers d'orthographe !!!

5.Posté par charef le 12/12/2006 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi je suis décu par le traitement qu'on afflige aux mèdecins à diplome étrangers, mon époux est mèdecins anesthésite-réanimateur 12 an d'études , on c'est marié en 2001, le seul travail qu'on a peu lui proposer c'est infirmier, il l'a fait quelques mois mais ensuite il n'a pas peu suporter c'est injustice, imaginer si les pays du magrheb étaient eu en position de force et que des mèdecins francais doivent aller chercher du travail dans ces pays et qu'on leur disent nous ne reconnaissons pas vos diplomes, je ne pense pas qu'ils surporteraient celà, alors quoi faire pour tous ces mèdecins étrangers du maghreb car mon mari est algérien diplome algérien, mais il est de nationalité francaise, elle est ou l'égalité, je crois qu'on la laisser tomber dans un puit et elle a beaucoup de mal à remonter, je ne sais plus quoi dire à mon époux moi qui lui ai dit que la FRANCE est le pays des droits de l'homme par exellence.

6.Posté par SADKI le 12/01/2008 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE SUIS RESIDENTE EN RADIOLOGIE ET JE SUI MARIEE A UN FRANCAIS
JE PENSAIS REJOINDRE MON MARI UNE FOIS JE TERMINE MA SPECIALITE EN RADIOLOGIE MAIS APRES AVOIR EFFECTUER DES RECHERCHES JE ME SUIS RENDUE COMPTE QUE CE SERA PAS POSSIBLE DE PRATIQUER EN FRANCE
JE FERAI L'IMPOSSIBLE POUR FAIRE RENTRER MON MARI A SON PAYS D'ORIGINE ET Y VIVRE
SOLUTION QUE JE PROPOSE A TOUT LES MEDECINS APPELES ETRANGERS PAR LES FRANCAIS MEME S'ILS SONT MARIES A DES FRANCAIS ET DEVINDRONT UN JOUR DES FRANCAIS A

7.Posté par mokrane le 24/02/2008 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si les francais estiment que nous ne sommes pas suffisament competents pour soigner leurs citoyens,ils se trompent car l'anatomie humaine francaise n'est pas specifique et franchement je prefere soigner mes concitoyens algeriens et mettre mon savoir egal a celui des francais au service de mes concitoyens ALGERIENS; eux au moins ils sont fiers de moi et cela remplace amplement les quelques euros mendiés aux francais

8.Posté par WILLIAMS.G le 25/04/2008 07:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HONTE A LA FRANCE QUI GOUVERNE
Le comble dans toutes ces histoires de médeçins étrangers;c'est que malgré toutes ces turpitudes,la FRANCE sous terraine,soient les" invisibles"arrivent à faire travailler au(back) certains médeçins étrangers,qui génétiquement le peuvent travailler comme Infirmiers ou infirmières,alors que les décrets de loi sont clairs là dessus;Alors ceux qui arrivent à se faire embaucher dans ces structures de soins,sont ils hors la loi?je crois qu'il ya trop de non dit en France ou trop de" petits cons"qui gère la France et qui poussent les meilleurs à se résigner.
Que si la France dirigeante,intellectuelle,donc tolérante se comporte comme les non éclairés,qu'est ce peut faire la france administrée?
Je crois qu'il faut se désillusionner et laisser mourrir ces pays qui te donnent l'impression de t'ouvrir leurs portes jusqu'à t'accorder la Nationalité FRANCAISE qui est le premier signe fort d'acceptation et de reconnaissance d'appartenance définitive à cette nation,et qui;de l'autre côté est incapable de vous reconnaitre dans votre mérite ou compétance.
Cette question de médecins étrangers ou Français à diplôme étrangers restera éternelement vaine!


9.Posté par sulaiman le 10/07/2008 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis un medecin jordanien 30 ans soutenue ma these en tunisie sur les tumeurs de la voiex excretrice superieures
actuellement je suis danemark et je souhaite de travailler chez vous
Merci
Dr sulaiman nasim