Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Les Noirs entendent peser dans la présidentielle

| Jeudi 1 Février 2007

Un sondage consacré aux Noirs de France, une première, puisque la loi interdit tout fichier basé sur des critères ethniques. Ils seraient 1,865 million, âgés de plus de 18 ans selon une étude TNS Sofres, et entendent peser dans la campagne présidentielle.



56% se disent victimes de discrimination raciale

Selon cette étude publiée mercredi et commandée par le Conseil représentatif des associations noires (Cran) en association avec le Parisien, il y aurait en France 1.865.000 Noirs de plus de 18 ans, soit 3,86% de la population.

Parmi eux, plus de la moitié (56%) se disent personnellement victimes de discrimination raciale : 12% déclarent l'être souvent, 19% de temps en temps et 25% rarement. 61% ont le sentiment d'avoir vécu au moins une situation de discrimination raciale au cours des 12 derniers mois.

Pire, 37% des Noirs interrogés affirment que les discriminations dont ils sont victimes se sont aggravées depuis un an (contre 17% qui pensent qu'elles se sont réduites et 40% qu'elles n'ont pas changé).

Ni statistique, ni recensement

Le directeur général adjoint de la Sofres, Brice Teinturier, qui présentait l'étude mercredi à la presse, a pris soin d'en noter "la stricte légalité", la loi interdisant de constituer des fichiers à partir de données ethniques.

"Nous ne sommes là ni dans la statistique, ni dans le recensement, a-t-il déclaré, mais dans l'étude d'opinion", soulignant que l'étude était fondée sur "la perception subjective de ceux qui se déclarent Noirs".

Il a en outre précisé que l'étude, réalisée par téléphone du 3 au 23 janvier en France métropolitaine et dans les Dom, auprès de 13.059 personnes, montrait que 81% d'entre elles étaient de nationalité française.


Les Noirs feront la différence dans l'isoloir

Le président du Cran, Patrick Lozès, s'est déclaré "choqué" que 61% des Noirs français se soient sentis discriminés au cours de l'année et que seuls 29% fassent confiance aux politiques.

"Les Noirs feront la différence dans l'isoloir", a-t-il lancé, rappelant qu'il n'y avait eu "que 200.000 voix de différence entre Jospin et Le Pen au premier tour" de la présidentielle de 2002.

Le président du Cran - qui a grandi en région parisienne -, pharmacien et fils d'un ancien sénateur de la IVème République, a dénoncé l'existence en France d'un "racisme de faible intensité, que l'on ne perçoit que lorsque l'on est d'un seul côté de la barrière".

Louis-Georges Tin
Louis-Georges Tin

Il faut bien fixer des objectifs

Récusant les termes de "discrimination positive" et de "quotas" pour lutter contre les discriminations, Patrick Lozès a néanmoins déclaré que si l'"on veut que cesse la surreprésentation des hommes blancs en costume-cravate (...) il faut bien fixer des objectifs", citant notamment 8% de députés et de membres du gouvernement noirs.

Le porte-parole du Cran, Louis-Georges Tin, a déclaré qu'il fallait "fonder une politique équitable". "L'Etat essaie sans cesse, dit-il, de rééquilibrer. Il le fait déjà en ce qui concerne la parité homme/femme ou, pour les inégalités économiques, avec l'impôt sur le revenu".

"Pour nous, a-t-il ajouté, il s'agit de corriger un handicap social et être noir est un handicap social".

Le Cran a soumis un questionnaire aux différents candidats à la présidentielle sur la façon dont ils comptent lutter contre les discriminations, et attend les réponses pour le 16 février.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Farid le 01/02/2007 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ça c'est de la connerie.
En effet, si 1865000 noirs sont en âge de voter, tous n'ont pas la nationalité française d'une part part, et d'autre part ceux qui l'ont ne sont pas tous inscrits sur les listes electorales à l'instar des français d'origine maghrébines.

De plus, le CRAN est une coquille vide et son président Patrick Lozès est très contesté, d'aucuns n'hésitent pas à le comparer à Mobutu. En fait le président du CRAN est un arriviste fini qui ne cherche rien d'autre qu'un strapontin. De plus, si l'on parle beaucoup du CRAN, c'est que ce conseil opportuiniste, a reçu le soutient du CRIF pour faire contrefeu à Dieudonné.

2.Posté par elham le 01/02/2007 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
se faire compter pour pouvoir compter, c'est pas mal du tout.

3.Posté par john le 01/02/2007 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pas besoin de sondage pour savoir que les noirs sont discrimminés;

4.Posté par Sancho le 01/02/2007 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a un truc que je comprends pas s'il veut " 8% de députés et de membres du gouvernement noirs" et ne veut pas de discrimmination positive.......bah on fait comment, y a un truc qui colle pas.


Salam

5.Posté par PEPERE le 01/02/2007 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le cran, sos racisme, ni pu... ni soumises etc... outils de propagande rien de plus.

6.Posté par assim le 02/02/2007 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est peut-être vrai que cette association que je ne connais que via les medias (donc je ne peux pas les juger car quand on est musulman et vu l'actualité présentée, on sait que les medias ne sont que des faiseurs d'opinions qui font en général fi de la vérité et mettent leurs fameuse déontologie journalistique au placard au profit d'un sensationnalisme tout pécunier) est peut-être manipulée ou tout simplkement encouragée par certains intérêts bien éloignés de la cayuse noir mais ce qui est intéressant, c'est la démarche...
Envoyer un questionnaire à chaque candidat en "se dénombrant" plus ou moins histoire de montrer sa force est vraiment pertinent, je pense car dans la grille d'analyse des prétendants à l'Elysée, la variable "vote noir" sera plus facilement traité car les revendications clairement formulées.
J'ai une aquestion : pourquoi les noirs arrivent à se mobiliser (même aussi impafaitement) et les musulmans non? alors que le lien racial est moins fort que le lien religieux.
un élément de réponse : la conscientisation. Le jour où les musulmans verront que leur intérêt collectif est autrement plus important que leur intérêt individuel, ce jour-là, les clivages aujourd'hui perçus comme des montagnes apparaîtront comme de petites collines inoffensives.

7.Posté par sacko le 07/02/2007 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
.je suis tout à fait d'accord avec le cran, et j'aimerai avoir les cordonnée du cran. Nous les noirs de france, nous devons nous unirez et parle de la même voie.