Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Le délit de harcèlement religieux pour aider les « filles en jupe » ?

Rédigé par La Rédaction | Mardi 6 Novembre 2012



Et si le « harcèlement religieux » devenait un délit ? La sénatrice centriste Sylvie Goy-Chavent, a déposé, le 22 octobre dernier, une proposition de loi allant dans ce sens. Son texte a été cosigné par deux sénateurs de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), parti présidé par Jean-Louis Borloo, et cinq élus UMP.

Le but de cette loi, qui instaurerait ce délit, serait de « condamner un comportement qui contraindrait des citoyens à se convertir ou à avoir dans la vie de tous les jours un comportement qu'ils n'auraient pas eu de manière naturelle », explique la sénatrice de l’Ain (Rhône-Alpes).

En ligne de mire le prosélytisme exacerbé que pourraient avoir certains citoyens voulant à tout prix convertir leur concitoyens, peut-on penser. Mais c’est bien une nouvelle fois l’islam qui est visé par ce projet de loi, le « harcèlement religieux » n'étant pas défini correctement.

« On voit des filles en jupe et le lendemain on les voit vêtues de la tête au pied. Est-ce le poids de la société ou de la religion ? Est-ce une avancée ou une régression ? », s’interroge ainsi Sylvie Go-Chavent, également maire de la ville de Cerdon.

Ce projet de loi ne devrait pas être à l’ordre du jour du Sénat mais la sénatrice pense que les discussions entourant son projet de loi permettraient de poser la question du poids des religions dans la société française. Décidément, ouvrir des débats sur la laïcité et surtout, sur l’islam, reste une constante chez les politiques.

Lire aussi :
Manifestation contre la loi antivoile
Mamans Toutes Egales à l'offensive contre la loi anti-nounous voilées
Jean Baubérot : « La nouvelle laïcité atrophie les libertés individuelles »
Le Sénat adopte la proposition de loi anti-voile dans les crèches
Loi anti-niqab : le Conseil constitutionnel valide
Laïcité et islam : retour sur le « débat » qui n'en était pas un





Loading