Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Le cœur de François Bayrou penche pour Hollande

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 4 Mai 2012



Après plus d’une semaine de suspense, François Bayrou a fait son choix : il votera pour François Hollande au second tour le 6 mai. Sans vouloir donner de consigne générale de vote à ses électeurs, le leader du MoDem a fait ce choix jeudi 3 mai au lendemain du débat qui a opposé les deux candidats à la présidentielle.

L’ex-troisième homme de 2007, arrivé en cinquième position le 22 avril (9,13 %) a fustigé la campagne très à droite de Nicolas Sarkozy et son « obsession » de l'immigration et des frontières à rétablir.

« Il s'est livré à une course-poursuite à l'extrême droite dans laquelle nous ne retrouvons pas nos valeurs », a-t-il expliqué. « La ligne qu'a ainsi choisie Nicolas Sarkozy entre les deux tours est violente, elle entre en contradiction avec les valeurs qui sont les nôtres, pas seulement les miennes, pas seulement celles du courant politique que je représente, mais aussi les valeurs du gaullisme, autant que celles de la droite républicaine et sociale », a-t-il ajouté.

François Bayrou a rejeté l’idée du vote blanc, qu’il considére comme de « l’indécision ».

Le PS a salué la décision du centriste, qui a tout de même affiché son opposition au programme économique du parti. C’est sur ce point d'ailleurs que l’UMP pensait pouvoir attirer le chef du MoDem. La déception de ce côté est grande, d’autant que la décision de Bayrou, qualifiée d’historique, rompt avec l’alliance habituelle qui liait le centre et la droite depuis de très nombreuses décennies.

L'odeur de la défaite commence à se faire sentir pour l'UMP mais rien n'est encore complètement joué : les 3 millions d'électeurs qui ont voté Bayrou au premier tour restent encore partagés entre le PS et l'UMP.


Lire aussi :
Ni Hollande, ni Sarkozy : le vote blanc, un choix par défaut transformé par la conviction
Sarkozy-Hollande : islam, immigration, halal… ce qu’on a retenu du débat
Présidentielle 2012 : le match Hollande-Sarkozy lancé, le FN renforcé, forte mobilisation électorale




Loading