Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Le Danemark interdit le port du niqab dans l'espace public

Rédigé par Benjamin Andria | Jeudi 31 Mai 2018 à 18:29

           


Après la France, la Belgique et l’Autriche, c’est au tour du Danemark d’avoir adopté, jeudi 31 mai, une loi interdisant le port du voile intégral (niqab) dans l'espace public.

« Toute personne qui, dans des lieux publics, porte un vêtement qui lui cache le visage est passible d'amende », instaure le texte adopté au Parlement par 75 voix contre 30.

La mesure, portée par le gouvernement de centre-droit, entre en vigueur dans le pays à partir du 1er août. Toute infraction à l'interdiction sera sanctionnée d'une amende de 1 000 couronnes danoises (134 euros) et jusqu'à 10 000 couronnes (1 343 euros) si les infractions sont répétées.

« Toutes les femmes devraient être libres de se vêtir comme elles le souhaitent et de porter des vêtements qui expriment leur identité ou leurs croyances », estime Amnesty International.

« Si certaines restrictions précises au port du voile intégral peuvent s'avérer légitimes pour des raisons de sécurité publique, cette interdiction totale n'est ni nécessaire ni proportionnée et bafoue les droits à la liberté d'expression et de religion. Si l'intention de cette loi est de protéger les droits des femmes, c'est un échec total. En fait, elle criminalise les femmes pour le choix de leur tenue et va donc à l'encontre des libertés que le Danemark prétend défendre », précise l'ONG.

Lire aussi :
Les interdictions vestimentaires en Europe passées au crible, la France « chef de file »
Pourquoi la CEDH valide la loi d'interdiction du niqab en France




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Lolo le 01/06/2018 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les choses portent un nom et effectivement ce vetement s'appelle un niqab. Les gens se sont tant mis à dire mal les choses que l'on finit aujourd'hui par remarquer les choses bien dites.
Un voile intégral signifierait qu'il pourrait y en voir des semi intégral.
Les choses sont intégrales ou pas. Il n'y a pas d'alternative.
Soit je me fais rembourser intégralement soit en partie mais pas semi intégralement. Soit je porte un pantalon soit je n'en porte pas, un semi pantalon ça devient autre chose, un bermuda.
Bref.
Ce qui dérange les gens (en principe lorsque l'on dit les gens on ne s'inclue pas autrement on dit nous, donc je dis les gens puisque pour ma part ça me laisse indifférent) ce qui dérange les gens donc ce n'est pas de ne pas voir la personne mais que la personne puisse nous voir sans etre vue.
L'idée, le fait qu'elle puisse avoir quelque chose qu'ils n'ont pas.
Pouvoir voir sans etre vu.
Ils ne sont pas sur un pied d'égalité.
L'autre se met à avoir quelque chose en plus.
Et ça leur est insupportable.
Ils ont un pouvoir en moins.
L'autre leur devient supérieur.
Il a quelque chose que je n'ai pas.
Un vetement.
Avoir vu un visage sert à reconnaitre quelqu'un.
Pouvoir dire, lui c'est untel. Puis l'idée que l'on s'en est faite.
Si je le revoies je saurais ou je l'ai rencontré, ce que l'on c'est dit.
Je pourrais raconter l'histoire de cette personne, ce que j'en sais.
Tandis qu'en vérité on ne sait des gens que ce qu'ils veulent bien dire.
Du vrai, du faux, du beau, du l...  

2.Posté par Lolo le 02/06/2018 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'on doit montrer ce que l'on pense pourquoi peut-on parler des autres quand ils ne sont pas là.

3.Posté par Lolo le 02/06/2018 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui fait qu'on ne les voit pas c'est le fait de les voir.
Si l'on ne peut pas cacher ce que l'on pense pourquoi existe t-il penser dire et voir.
Il y a confusion entre voir, entendre et penser.
Si voir c'est savoir pourquoi pense t-on.
Se montrer lorsque l'on en a pas le désir est une contrainte.
Il faut etre présentable, reconnu, accepté.
Si les gens veulent voir les visages, les reconnaitre c'est pour pouvoir adapter leurs comportements.
Ils veulent savoir si c'est un pauvre un riche, un beau un laid, un méchant un gentil.....etc.
Lorsque des personnes se sont déjà vues elles s'obligent à se saluer.
Tandis que si aucune d'entre elles ne se reconnaissaient elles se parleraient indifféremment les unes et les autres sans avoir besoin d'etre reconnues pour le faire.
L'obligation de se montrer est à classer dans la rubrique contrainte et pas dans la rubrique liberté puisque l'on a pas d'autre choix que de le faire.
C'est avoir le choix qui ferait que ça pourrait etre une liberté.
Travailler n'est pas une liberté si on n'en a pas fait le choix.
Se marier idem. Avoir des enfants meme chose. Et meme etre un homme puisque l'on ne choisit pas d'en etre un.
La liberté n'existe pas. On accorde des libertés juste.
Sa classe sociale, sa religion, son sexe ne peut etre aboli. On nous inculque que c'est l'habit qui fait le moine juste.
Le seul moyen pour pouvoir le faire serait qu'il puisse y avoir des sociétés dans les sociétés qui se tiendraient à l'écart.
Une élite qui s'isolerait...  

4.Posté par Lolo le 02/06/2018 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a des catégories dans les catégories, chez les religieux, chez les hommes, chez les femmes, chez les bourgeois....etc. Il y a des religieux pauvres et des religieux riches.....etc.
Ceux là peuvent vivre comme ils l'entendent. Il peuvent s'affranchir de la betise, des contraintes, sélectionner ceux qu'ils souhaitent voir ou pas et sont des individus libres.
Ils peuvent se débarrasser de ce qu'ils considèrent comme étant inutile, désagréable.
Créer des sociétés dans les sociétés est possible.
On pourrait imaginer des personnes qui se fédèrent et mettent en place l'idée.
Sélectionner en quelque sorte la société qui leur va.
Se modeler un entourage qui ne serait fait que de gens intelligent par exemple afin de penser la société, la notre donc.
Ils vivraient à l'écart du monde se créant un entourage qui comme eux serait pour l'abolition de tout ce qui peut sembler inutile à l'homme ou dérangeant pour n'en garder que le meilleur.
La société qu'ils se créeraient pourrait ne pas etre faite que de personnes ayant des moyens financiers et pourrait aussi intégrés des pauvres.
Le critère serait l'intelligence.
Cette société qui réunirait les hommes les meilleurs.
Ils vivraient à l'écart de notre société.
Cette élite penserait le monde pour nous afin de faire de nous des hommes qui se rapprocheraient le plus possible de l'idéal qu'ils ont pensé pour nous.

5.Posté par Lolo le 02/06/2018 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Penser et etre sont la meme chose.
Penser ne suffit pas à savoir qui l'on est. La maxime le dit très bien, connais toi toi meme.
Et donc encore moins à savoir qui est l'autre.
On communique, mais rien de plus. On ne peut voir les pensées de l'autre, on ne le connaitra donc jamais. On s'en fera seulement une idée. Celle qu'il donne à voir, à entendre si l'on est aveugle, à voir si l'on est sourd.