Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

La Tunisie est et restera musulmane !

Par Abdelaziz Chaambi*

Rédigé par Abdelaziz Chaambi | Vendredi 21 Janvier 2011 à 02:21

           


La Tunisie est et restera musulmane !
Depuis le début de la révolution de jasmin en Tunisie, nous assistons à la résurgence d’un discours qu’on croyait désuet et contredit par les faits et les analyses autour de l’islam et des musulmans de Tunisie.

Alors que tout le monde reconnaît que le dictateur déchu a instrumentalisé la peur de l’islamisme pour garder le soutien de l’impérialisme occidental et continuer à réprimer toute opposition, nous entendons encore et régulièrement des discours de la peur essentialisant l’islam et les musulmans en tentant de nous faire croire que les « islamistes » tunisiens sont comme les talibans et autres réactionnaires, obscurantistes ou fascistes verts.

Ce samedi 15 janvier 2011, nous avons pu entendre, sur deux chaînes de télévision françaises, Serge Moatti, journaliste français d’origine tunisienne, nous dire, comme d’autres avant lui, que lors des manifestations en Tunisie, ses amis lui ont dit que dès qu’un « barbu » se pointait on le rejetait de la manifestation, pour prouver, si besoin , que les islamistes n’ont rien à voir avec ce soulèvement !

Puis, un peu plus tard, dans le journal Soir3, nous avons entendu un « journaliste » pyromane islamophobe et pro-dictateur, Christian Malard, nous assener que les islamistes en Tunisie étaient à l’affût et que, dit-il en parlant du retour de Rached Ghannouchi, leader du parti Ennahda en Tunisie : « Croyez-moi, les Tunisiens doivent s’en méfier, c’est un disciple de Khomeyni », en prenant son air habituel de dramaturge.

Hormis ces figures médiatiques habituées à noircir l’image de l’islam et des musulmans , nous avons entendu un certain nombre de Tunisiennes et de Tunisiens, simples citoyens ou militants politiques de gauche ou d’extrême gauche, abonder dans le sens de l’injonction occidentale et française en particulier, pour nous dire que ces mobilisations n’ont rien à voir avec l’islam et les islamistes, en cherchant à montrer « patte blanche », et en tentant de sous-entendre qu’il n’y a plus d’islam en Tunisie, pays de la fameuse Zeytouna et de la sainte Kairouan.

Une manifestante parisienne est allée jusqu’à dire que la Tunisie était un pays laïque, comme si c’était une tare ou un crime de reconnaître l’islamité du peuple tunisien dans sa très grande majorité, alors même que la Constitution mentionne dans l’article 1 que « La Tunisie est un Etat libre, indépendant et souverain ; sa religion est l'islam, sa langue l'arabe et son régime la République ».

N’importe quel observateur avisé a pu constater que lors des interviews d’opposants sur les médias français la parole a été donnée en permanence à l’opposition de gauche ou au mouvement social, y compris à celles et à ceux qui ont été les soutiens directs ou indirects du dictateur Ben Ali dans sa répression sanguinaire des islamistes tunisiens dans les années 1990, en ayant pris soin d’occulter la parole des opposants du mouvement Ennadha en particulier.

Faut-il rappeler que ces diabolisations, ces amalgames et ces complicités politico-médiatiques sont malhonnêtes et inacceptables, car, malgré la répression barbare et les supplices que certains d’entre nous ont subi de la part du régime criminel, aucune personnalité ni groupe islamiste n’a recouru à la vengeance aveugle ni au terrorisme, qui aurait pu faire écrouler très rapidement l’économie touristique du pays.

Faut-il rappeler que ceux qu’on qualifie d’islamistes tunisiens sont pour un Etat de droit et pour la démocratie et la justice sociale, que nous devons, comme l’a dit Rached Ghannouchi, renforcer par le référentiel islamique.

Pour finir, nous aimerions rappeler que cette révolution n’appartient à personne, hormis au peuple tunisien dans son ensemble, et que les opposants et autres résistants de la dernière heure doivent respecter le sang des martyrs et les sacrifices de tout un peuple, tout en évitant de faire des projections ou des reconstructions politiques en évinçant la composante musulmane de l’opposition et du peuple tunisien.

Vive le peuple tunisien et sa lutte héroïque !


* Abdelaziz Chaambi est président de la Coordination contre le racisme et l'islamophobie : www.crifrance.com






Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par Orlando le 10/09/2012 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est anodin. Que deviennent les minorites non sunnites dans les pays sunnites ?

Alors que l'islam est un religion de paix, de tolerance, et de misericorde...

17.Posté par FDS le 05/02/2011 05:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jsuis anti-religion, plus encore concernant l'islam pour toutes les raisons que vous niez , et plus encore anti-capitaliste contre cette cupidité qui corrompt tout, la foi y résiste le mieux, un moindre mal.
Jsuis content des évènements qui se déroulent en Tunisie. Ils sont très courageux. Si l'histoire la vraie pas celle qu'on retient, confirme que la révolte est spontanée et a résisté à l'instrumentalisation, elle deviendra la nouvelle référence de libération populaire qui doit inspirer tous les peuples opprimés du monde.
En france nous ferions bien de nous inspirer de leur exemple.

16.Posté par alain le 01/02/2011 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut amis Tunisiens,
Faites votre révolution comme vous l'entendez,vous êtes au moins aussi intelligents,adultes et vigilants que tous les autres,et certainement plus efficaces,à voir la rapidité des événements et la justesse du tir.
J'espère que d'ici dix ans vous aurez réussi ce modèle tunisien nouveau, et qu'il sera pour nous,français,européens et autres,une voie à suivre.
Les français vous regardent et vous admirent. Tenez bon!

15.Posté par Abuljoud le 29/01/2011 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam,
Bonjour à tous,


Beaucoup de commentaires ici, démontrent une grande inculture...

La Tunisie n'est pas la France, comme la France n'est pas l'Angleterre, comme l'Angleterre n'est pas les USA.

La laïcité "à la française" n'existe qu'en France, alors vouloir l'importer en Tunisie comme seul modèle valable, alors qu'il existe tellement de modèles à suivre?

- le modèle américain
- le modèle iranien (théocrathie mais libre du joug américain)
- le modèle turc (avec ses musulmans démocrates)
- le modèle chinois
- le modèle des dragons
- le modèle canadien
- le modèle brésilien (très ouvert)
- le modèle ivoirien
- le modèle allemand (avec ses chrétiens démocrates)
etc

Pourquoi la Tunisie n'aurait-elle pas droit d'avoir un modèle tunisien :

- démocratique
- musulman (référendum pour savoir si la population veut un pays laïc à valeurs musulmanes ou un pays musulman qui garantit le droit des minorités et leur protection)
- multiculturel
- tolérant (et non pas cette laïcité agressive qui n'existait même pas en france)

En somme, qui ressemblerait pas mal au modèle américain (le président jure sur la Bible mais garantit la liberté d'expression et de culte de toutes les minorités et sait profiter de la force de chacun de ses enfants)

Il n'y a pas de modèle parfait, tout cela est théorique et toute cette haine de l'islam est injustifiée, ce n'est qu'un racisme parmi d'autres (ici en l'occurence c'est du racisme anti-religieux très en vogue en France, c'est un fantasme qui naît d'un sentiment du supério...  

14.Posté par Salamandre le 26/01/2011 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selem aleikom, Bonjour à tous !

Merci Mr Chaambi ! Je n'ai jamais entendu autant de calomnie envers Ennahda et ceux qui ont sincèrement combattu la dictature de Ben Ali, et celle de Bourguiba avant lui, dès le début. On ose les accuser de "planqués" et/ou de récupérateurs de la révolution, or ce sont eux qui ont le plus espéré cette révolution, même si elle s'est faite sans eux, puisqu'ils étaient soit à l'étranger soit dans les geôles du dictateur. Et maintenant qu'ils ont le droit de revenir dans leur pays, ne vous inquiétez pas, ils comptent bien poursuivre en justice ceux qui les ont torturés (nous avons des noms).

ERIC, si tu t'étais un peu renseigné, tu saurais que la Tunisie a gardé ce partage de l'héritage, même sous le fonctionnement de Bourguiba et de Ben Ali : c'est pas parce qu'en Europe on fiche les femmes à la rue qu'en Tunisie on le fait. En te renseignant un peu plus, tu aurais appris que le musulman est en contre partie responsable financièrement de sa femme, ses filles et ses parents s'ils sont trop vieux. L'équité vaut mieux que la justice, c'est d'Aristote mon cher.

Je vais vous dire pourquoi on crie au loup islamiste, en particulier quand il s'agit d'Ennahda : ses membres sont des gens éduqués, voire brillants, dans différents domaines tels que le droit, les sciences, l'économie, la médecine, la philosophie, la littérature... La Tunisie a perdu une partie de ses forces vives en les persécutant dans les années 1990. Ils sont bien plus démocrates qu'on ne v...  

13.Posté par Herta le 26/01/2011 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une manifestante parisienne est allée jusqu’à dire que la Tunisie était un pays laïque, comme si c’était une tare ou un crime de reconnaître l’islamité du peuple tunisien dans sa très grande majorité, alors même que la Constitution mentionne dans l’article 1 que « La Tunisie est un Etat libre, indépendant et souverain ; sa religion est l'islam, sa langue l'arabe et son régime la République »


Suis-je le seul à être choqué par ce paragraphe ?

Si en France nous disions cela :

Un politique est allé jusqu’à dire que la France était un pays laïque, comme si c’était une tare ou un crime de reconnaître la chrétienté du peuple français dans sa très grande majorité, alors même que la Constitution mentionne dans l’article 1 que « La France est un Etat libre, indépendant et souverain ; sa religion est le christianisme, sa langue le français et son régime la République »


Je n'imagine même pas la réaction de ce "Monsieur".

12.Posté par Marie V le 26/01/2011 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est évident que le fond culturel tunisien est musulman.. Mais est-ce que la révolte, qualifiée peut-être un peu hâtivement de révolution, a été portée par une revendication identitaire ou politique musulmane? Non! C'est un mouvement portée avant tout par une jeunesse en bonne part éduquée, qui aspire à la liberté et à un avenir y compris professionnel, quin'en pouvait plus d'un avenir bouché et d'une répression continue. Cela a été une explosion et l'étincelle a été l'immolation par le feu, un acte réprouvé par l'islam, mais si éminemment symbolique qu'il a "mis le feu à toute la plaine".
Alors sans doute avez-vous raison sur une certaine censure. On a bien entendu ces propos absurdes sur les risques d'une islamisation de la Tunisie. Mais pourquoi ne revendiquez-vous pas tout simplement ce qui s'impose : la mise sur pied d'uneassemblée constituante associant toutes les composantes sociales et politiques du pays.
Une dernière chose : le titre : dans le contexte islamophobe français, il sera choquant pour nombre de lecteurs. Et à juste titre, car, malgré la censure, je n'ai vu nulle part quiconque affirmer que l'élan fondateur a été islamique. Bien sûr dans un société où l'islam este à une écrasante majorité la base des liens sociaux, mais où la dictature a muselé toutes les formes d'opposition et où tous les partis, y compris islamistes, vont avoir besoin de temps pour se recomposer.
En tout cas, c'est aux Tunisiens eux-même de décider ensemble s'ils veulent inscrire ou no...  

11.Posté par Sophie Lazier (Paris - France) le 25/01/2011 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Malgré la répression barbare et les supplices que certains d’entre nous ont subis de la part du régime criminel, etc.

Il faut accorder le participe passé "subi" avec les termes "la répression" et "les supplices", introduits par "que".


10.Posté par Ysé le 24/01/2011 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
8 Samsoum

En turquie, il y a 100 ans, on trouvait 20 % de chrétiens. De nos jours : O,1%.
Que sont devenus tous ces chrétiens ??...
Et pourquoi donc associer une religion à du racisme ????? musulman signifie pour vous automatiquement "arabe" ???

9.Posté par Omar Mokhtar le 24/01/2011 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils craignent que surgissent des leaders musulmans sinceres arrivent au pouvoir. Qu'ils se mettent à mener une politique plus juste capable de developper réellemnt leurs pays. Ils craignent que ces leaders musulmans soient trop incorruptibles , trop honnêtes pour vendre les richesses de leurs pays au puissance néocolonialistes. Ils craignent qu'un modele islamiste de société réussissent et deviennet une alternatives au modeles ultraliberale et financier qui ruine des peuples entiers au profit de quelque uns.
c'est pourquoi ils ont fabriqué cette "icone" du muslman terroriste a partir du moment ou il s'occupe de politique(ie gestion de la cité). Or aujourd'hui qui sont les véritables terroristes et qui la victime : irak , afghanistan pallestine bombardes et massacrés par ces puissances qui se disent démocratiques. Egypte arabie saoudites etc dictatures soutenues par ces mêmes pays.

8.Posté par samsoum le 22/01/2011 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez de raconter des salades sur l'Islam car en Turquie il est majoritaire et personne n'est persécuté de ce fait, en Iran que beaucoup d'entre vous diabolisent les Juifs , les Arméniens son t représentés au parlement et jouissent des mêmes droits que les autres alors qu'en France "Pays des Droits de l'Homme " AH AH ! le parlement est purifié ethniquement et les 20% de noirs et de maghrébins ou d'origine maghrébine ne sont pas représentés. Même les femmes représentent à peine 12 % alors balayez devant votre porte avant de donner des leçons ou d'exprimer votre racisme anti arabe

7.Posté par Alioun le 22/01/2011 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour cette mise au point. C'était nécessire et c'est magistralement fait. Je suis d'accord à cent pour cent. Le mal, car il y en a un, c'est la cessité des Occidentaux. Aujourd'hui, un dictateur peut massacrer n'importe quel musulman en le traitant d'islamiste. Racheed Ghannouchi et les frères de Ennahda ont payé cher leur opposition à la bande à Ben Ali. On voudrait occulter cela parce qu'ils sont musulmans. Pendant deux décennies, ils ont servi d'épouvantail pour légitimer la dictature de Ben Ali. Certains commentaires sur ce site montrent que des gens croient toujours à cette mascarade. Bref!!! Oui monsieur Chambi, vous avez raison, n'oublions pas que l'opposition à Ben Ali, bien avant la rue tunisienne, fut une opposition islamiste. Ghannouchi doit rentrer au bled. Il a du boulot !! Ca fait trop longtemps qu'il s'ennuit dans la banlieue londonnienne. :-)

6.Posté par Choqué le 22/01/2011 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arthur, peut-être ferais-tu mieux de te renseigner un peut et d'élargir ta culture afin de ne pas mentir au sujet de l'Islam.

Lis le Coran, si tu veux, apprends l'histoire, si tu préfère, mais ne crois pas aveuglement aux médias de masse qui ne cesses de faire de la propagande contre certaines communautés.

L'Islam colle très bien avec la démocratie, les extrémistes ne respectes pas l'Islam, car il n'y a qu'un Islam, pas d'Islam invisible, ni un Islam sanglant et extrémiste, on est simplement des gens normaux, rêvant d'un monde ou règne des valeurs humaines...

5.Posté par ERIC le 22/01/2011 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Demandez donc aux islamistes tunisiens s'ils sont d'accord pour l'égalité homme-femme en matière d'héritage..
Non ils ne sont pas d'accord ,donc non ils ne sont pas pour la justice.

4.Posté par sfddsfsfsf le 22/01/2011 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"qui aurait pu faire écrouler très rapidement l’économie touristique du pays.
" Maintenant c'est fait...

1 2