Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La France nomme un envoyé spécial auprès de l’Organisation de coopération islamique (OCI)

Rédigé par La Rédaction | Mardi 24 Juillet 2012



La France a confirmé la désignation d’un envoyé spécial auprès de l’Organisation de coopération islamique (OCI) lors d’un dîner organisé par le Quay d’Orsay pour la rupture du jeûne, lundi 23 juillet, où les 57 ambassadeurs des Etats membres de l’OCI et les principaux responsables de l’islam de France étaient conviés.

Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, a nommé à ce poste Louis Blin l’ancien conseiller diplomatique de Michèle Alliot-Marie au ministère de la Défense du gouvernement Fillon. Il est actuellement le consul général à Djeddah, en Arabie Saoudite, où siège l’OCI.
Par ce geste, le nouveau gouvernement montre sa volonté de se rapprocher des Etats musulmans. « La France souhaite en effet suivre vos travaux assidûment et accompagner le développement d’une organisation qui a su trouver sa place par le dialogue avec le reste du monde », a indiqué Laurent Fabius.

L’OCI est la deuxième plus grande organisation intergouvernementale après les Nations unies avec 57 Etats membres éparpillés dans 4 continents. Elle représente et est le porte-voix du monde musulman.

Les ambassadeurs des Etats membres de cette organisation étaient tous conviés à l’iftar organisé par le Quay d’Orsay, une pratique que le nouveau ministre des Affaires étrangères a souhaité reprendre, après une interruption de quelques années pour « marquer, en ce début de Ramadan, notre intérêt et notre estime pour le monde musulman », a-t-il dit.

Seule la Syrie n’était pas conviée, en raison de la répression sanglante exercée sur la population par le régime de Bachar al-Assad.


Lire aussi :
Bientôt un consul général français auprès de l'Organisation de la coopération islamique
Ramadan 2012 : 57 ambassadeurs invités pour l’iftar au Quai d’Orsay
La France expulse l'ambassadrice de Syrie à Paris, les Européens suivent
Syrie : Les bombardements de l'armée s’abattent encore sur plusieurs quartiers à Damas