Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Livres

'L'impasse', un livre de Jospin qui charge Royal

| Lundi 17 Septembre 2007

Le 24 septembre prochain doit paraître chez Flammarion un livre intitulé "L'impasse" et écrit par l'ancien Premier ministre Lionel Jospin. Un livre dans lequel il n'épargne surtout pas l'ancienne candidate du Parti socialiste à la présidentielle Ségolène Royal.



L'ancien Premier ministre Lionel Jospin
L'ancien Premier ministre Lionel Jospin
Ce lundi 17 septembre le quotidien français Libération publie des extraits du dernier ouvrage de Lionel Jospin, L'impasse, dans lequel l'ex-Premier ministre qualifie l'ancienne candidate du PS à la présidentielle d'"illusion" et écrit qu'elle était "la moins capable de gagner". Ségolène Royal, d'après M. Jospin, est "une personnalité [qui] n’a pas les qualités humaines ni les capacités politiques nécessaires pour remettre le Parti socialiste en ordre de marche et espérer gagner la prochaine présidentielle". En clair, "n'allons pas plus loin" avec elle, écrit encore Lionel Jospin, qui publie un ouvrage au vitriol.

"Malgré son aplomb et son courage", Ségolène Royal serait "une figure seconde de la vie publique" qui n’est "pas taillée pour le rôle" insiste Lionel Jospin qui souhaite clairement que son parti ne reconduise pas l'ex-candidate à sa tête pour la présidentielle de 2012. Pour lui, le parti a "commis une erreur en la désignant comme candidate, et l'échec tient à "la personnalité de son ancienne ministre, à son style de campagne, à ses choix politiques".

Après La défaite en chantant, ouvrage de l'ancien ministre de l'Education nationale Claude Allègre ou encore Au revoir Royal de Marie-Noëlle Lienmann, le livre de Lionel Jospin entre dans la liste des nombreux pamphlets anti-Royal que produisent les socialistes.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par NAVET le 17/09/2007 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je suis choqué par ces mots de celui qui n'a pas été capable de figurer au 2éme tour en 2002.
Il méprise les 60% de socialistes qui ont choisi Ségolène comme candidate il y a un an. Ce Monsieur ne m'avait pas donné envie de m'engager en politique. Ségolène a fait que je rejoigne le PS comme des milliers de citoyens. Il faudrait que le Parti sanctionne tous ceux qui ont perdu du temps à écrire contre celle qui a été désignée démocratiquement.
Je crois que Ségolène peut incarner un nouvel ère du socialisme qui permettrait de "Rallumer les soleils" selon l'expression de Jean Jaurès.

Bernard38





2.Posté par Mead le 17/09/2007 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Hôpital qui se fout de la charité, en 2002, après sa raclée il déclare : "J'en tire les conséquences en me retirant définitivement de la vie politique..." Et là, il vient l'ouvrir en donnant des leçons à Ségolène. Va faire le score qu'elle a fait au second tour, après tu parles !

3.Posté par Tageule le 17/09/2007 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En voici un qui a raté une occasion de la fermer
Eh mister Jospin tu as peur qu'on t'oublie
Et si la Ségo est si nulle, pourquoi lui consacrer un bouquin
Un peu de bon sens voyons!!!

4.Posté par Tauyé de Saint herbert le 17/09/2007 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jospin a vu juste. Ce débt n'est pas celui des passionnés. Il est celui de la raison raisonnante.
Ségolène n'a pas à rugir. Elle va assombrir les soleils du socialisme français. Si elle est reconduite comme candidate, soyez sûr que Sarkozy est encore Président en 2012. Il faut savoir les lire la dynamique de la victoire. Face à Ségo, Sarko triomphe ahut les mains. Le livre de Jospin est à lire calmement, dans un bureau climatisé avec un crayon. Voilà.