Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'échec retentissant du sommet de Copenhague

Rédigé par La Rédaction | Lundi 21 Décembre 2009



Le sommet de Copenhague sur le climat se voulait celui de tous les espoirs depuis Kyoto en 1997.

Une conférence qualifiée de « désastre » et de « fiasco », ayant accouché d’un résultat « affligeant » et « catastrophique » pour les écologistes et les ONG… L’immense déception de ces derniers est aussi grande que les espoirs tant attendus de ce sommet, qui ne s’est achevé que sur des intentions ce vendredi 18 décembre, après 12 jours d’intenses négociations.

Bien que l’accord – obtenu à l’arraché – réaffirme la volonté commune de limiter le réchauffement climatique à 2 °C, le texte de compromis adopté est non contraignant et sans aucun objectif chiffré pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, faute de consensus entre les 193 pays de la planète.

Les pays développés se sont engagés tout de même à verser 10 milliards de dollars par an sur trois ans d’ici à 2012, afin de soutenir les pays pauvres, qui sont souvent les moins pollueurs de la planète mais les plus vulnérables face au changement climatique. Cette aide devrait s’élever à 100 milliards de dollars par an de 2013 à 2020. L’accord prévoit aussi que tous les pays sans exception devront présenter, d’ici au 31 janvier 2010, leurs projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre à horizon 2020.

Il faudra désormais attendre la prochaine conférence internationale sur le climat, fin 2010, à Mexico, pour relancer les discussions et espérer l’adoption d’un texte juridique contraignant.

Lire aussi :
SOS, climat en danger au sommet de Copenhague
Le Sommet de Copenhague : alerte rouge pour l’environnement
Pour sauver le climat, préserver les ressources
Le respect de la Nature au cœur du Coran
Préserver l’environnement, un acte d’adoration en islam





Loading