Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'Etat islamique cherche à prendre pied au Liban

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 6 Août 2014



Pour la première fois, l'Etat islamique (EI) a franchi la frontière libanaise. Arsal, petite ville frontalière du nord-est du Liban, a été le théâtre, le 2 août, de violents combats entre l'armée libanaise et des groupes extrémistes. Les violences ont été déclenchées suite à l'arrestation d'un combattant extrémiste par les forces de sécurité libanaises. Au moins 16 militaires libanais et 6 civils auraient perdu la vie dans ces attaques.

Selon l'Etat libanais, les attaquants sont des membres du Front Al-Nosra (la branche d'Al-Qaïda en Syrie) et de l'EI. La classe politique libanaise voit dans cette attaque une tentative de l'EI, en plein offensive dans le Kurdistan irakien, d'asseoir sa présence au Liban.

Pour le Premier ministre libanais, Tammam Salam, l'EI tente « d'exporter ses mauvaises pratiques au Liban ». Il a exclu tout accord politique avec l'EI, affirmant que « la seule solution proposée aujourd’hui est le retrait des militants d’Arsal et de ses environs ». Le gouvernement libanais a déclaré que l'attaque à Arsal était une « attaque à la dignité nationale libanaise » et qu'elle ne restera pas impunie.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné, lundi 4 août, les attaques menées par les groupes extrémistes, et a appelé toutes les parties libanaises à préserver l'unité nationale face aux tentatives de déstabilisation du pays.

Les experts estiment que la violence, pour l'instant limitée à une zone frontalière de la Syrie, pourrait s'étendre à l'ensemble du pays si les sunnites se solidarisaient avec les insurgés, à l'heure où les tensions confessionnelles entre chiites et sunnites sont exacerbées au Liban à cause du conflit syrien.

Lire aussi:
Meetic Affinity, quand l'Etat islamique soigne ses combattants
Irak : des tombes de prophètes détruites par l'Etat islamique (vidéo)
La persécution des chrétiens d’Irak, contraire à l'islam dénonce l'OCI
Les chrétiens de Mossoul chassés par l’Etat islamique
« L’Etat islamique va s’installer durablement en Irak et en Syrie »
L'Irak plongé en plein chaos, le pouvoir dépassé