Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’Eglise de la Scientologie condamnée pour escroquerie

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 3 Février 2012



Une première en France. Après 13 ans de procédures, l’Eglise de la Scientologie a été condamnée en appel jeudi 2 février pour escroquerie en bande organisée. Deux structures parisiennes du mouvement, reconnu comme une religion aux Etats-Unis et comme une secte en France depuis 1995, se sont vu infliger des amendes d’un total de 600 000 euros.

Cinq adeptes de cette secte ont en outre été condamnés à des peines allant de 10 000 à 30 000 euros d'amende. Outre les amendes, deux ans de prison avec sursis ont aussi été prononcés pour le principal dirigeant français, Alain Rosenberg, et une ex-présidente du Celebrity Centre, Sabine Jacquart.

La cour d’appel a ainsi confirmé ou alourdit les peines prononcées en 1999. Cette décision est considérée comme une première victoire pour les associations de lutte contre les sectes. Ils espèrent ouvrir la voie à une interdiction, voire même une dissolution du mouvement, fondé en 1954 par l’écrivain de science-fiction Ron Hubbard.

Ce jugement est un coup dur porté contre l'Eglise de la Scientologie, qui revendique plus de 10 millions d'adeptes dans 150 pays, dont 45 000 en France. Elle n’a pas cependant pas capitulé : elle a décidé de porter l'affaire devant la Cour de cassation et même devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) si elle n’obtient pas gain de cause.

Georges Fenech, président de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) a estimé que les jours de la Scientologie « sont désormais comptés » en France, et qu'« en cas de prochaine condamnation, elle encourt quasi automatiquement la dissolution ». Une bonne nouvelle pour les opposants à la secte et ses victimes.