Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Livres

Jérusalem, un récit de voyage tout en photos par Altair Alcântara

Reçu à Saphirnews

Rédigé par Lionel Lemonier | Mercredi 4 Janvier 2023 à 11:25

           


L'avis de Saphirnews

C’est un bel album qui nous est offert sur Jérusalem. Les photographies et les textes explicatifs qui les accompagnent sont présentées sur fond noir. Les couleurs des photos sont soignées. On passe d’une ruelle pavée en clair-obscur à une scène champêtre en plein soleil dans la banlieue de cette ville chargée d’histoire.

Les thèmes sont variés : des scènes de dévotion religieuses sont bien sûr présentes, comment présenter la « ville sainte » de trois religions et leurs différents lieux de culte sans s’intéresser à l’activité religieuse des chrétiens, des musulmans et des juifs qui la peuplent ou la visitent ? Les monuments religieux, mosquées, églises, synagogues, cimetières, fresques, murs, marches et symboles sont nombreux. Mais la vie d’aujourd’hui n’est pas oubliée. Celle qui plonge ses racines dans la tradition, comme ce calligraphe public installé au coin d’une rue. Celle qui renvoie à une activité artisanale ou commerciale. Les vies culturelle et politique sont également évoquées. Sans compter les photos des jeunes en plein « parkour » sur les toits ou en train de danser à l’occasion d’un moment de partage interreligieux, rare dans une ville qui connait son lot de tensions politiques et de haines.

Avec ce récit de voyage (ou rihla), Altair Alcântara nous présente le visage contemporain de Jérusalem. Des visages juvéniles ou creusés de rides. Des murs usés par les temps mais pas toujours épargnés par les tags et inscriptions peintes. Comme si le lecteur découvrait les gens et les choses au détour d’une ruelle ou d’un passage. C’est d’ailleurs la façon dont l’auteur a réalisé ses photographies, sans avoir recours à un guide ou à un fixeur pour journalistes, habitant d’une région qui sert de guide et d’interprète, il flâne dans les rues. « La photographie permet de documenter le caractère exceptionnel de la ville, lié à sa sacralité, de même que l’attachante simplicité des gens de la rue. Entre pérégrination et sociabilité, la pratique de ce médium est un bon prétexte à la flânerie et à la prospection », explique-t-il dans son introduction.

Jérusalem, capitale d'une humanité réunifiée dans l'Unicité

Les clichés ont été pris entre 2015 et 2018. L’auteur s’est rendu dans la ville sainte à de nombreuses reprises. Les légendes accompagnant les images sont également écrites par le photographe. Elles sont remplies d’informations et de références précises à l’histoire et à la géographie. Mais rien de permet de connaitre réellement celui qui se cache derrière un pseudonyme pour mieux servir son sujet. C’est tout juste si l’on sait qu’il travaille comme photographe depuis 35 ans et plus et qu’il a réalisé de nombreux reportages au Brésil, en Asie centrale et au Moyen-Orient, en s’intéressant particulièrement à l’architecture et au fait religieux.

« Sera-t-il possible de surmonter les conformismes et les rivalités, les peurs et les rancœurs ? Sera-t-il possible de dépasser l’épreuve des nations, des idéologies, des bigoteries ? Fatalement, la discorde et le conflit ont davantage marqué les esprits que le respect et la coexistence », nous dit encore ce témoin. Mais « Jérusalem, c’est l’omniprésence de l’autre. Les vicissitudes et l’ignorance n’ont pas complètement occulté le souvenir de la cité cosmopolite et des époques antérieures, lorsque les communautés n’étaient pas cloisonnées dans leurs quartiers et que durant des siècles, certains lieux, comme le mausolée de Samuel, étaient à la fois fréquentés par des fidèles musulmans, juifs ou chrétiens. Les échanges pouvaient y être fructueux ». On ferme ce livre en rêvant que la cité redevienne un véritable « lieu de rencontres » pour être à nouveau « la capitale d’une humanité réunifiée dans l’Unicité. »

Présentation de l’éditeur

Jérusalem symbolise le dédale, résonne d’incantations, vibre d’éclats éblouissants, parfois sombres, Suscitant espérance et imaginaire, sa dimension sacrée se confronte aux tourments de l’histoire. Esprit des lieux, vie quotidienne : Altair Alcântara propose un travelogue, un récit de voyage en images tenant de la rihla, une pérégrination contemporaine.

L'auteur

Photographe-voyageur, Altair Alcântara travaille pour la presse et l'édition depuis une trentaine d'années. Ses sujets de prédilection portent sur des thèmes liés aux civilisations contemporaines. Ses photographies ont été exposées en France, au Brésil, en Inde, au Japon, en Turquie et en Jordanie. Il est co-auteur de l'ouvrage Palestine – Memories of 1948 / Photographs of Jerusalem (Hesperus, 2019).


Altair Alcântara, Jérusalem, un essai photographique, septembre 2021, Maisonneuve & Larose / Hémisphères, 164 pages, 28 €