Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : le maire de Wissous récidive, la justice le condamne

Rédigé par La Rédaction | Mardi 12 Août 2014



Richard Trinquer, le maire UMP de Wissous qui avait interdit début juillet aux femmes voilées d’accéder à la « plage » de la ville avant d’être désavoué par la justice, vient à nouveau d’être condamné par le tribunal administratif de Versailles pour les mêmes raisons.

La justice a condamné, mardi 12 août, le maire à 1 500 euros pour frais de procédure et a suspendu le nouvel arrêté en vertu duquel les femmes voilées étaient interdites d’accès à l’installation du complexe municipal.

Un référé avait été déposé devant le tribunal administratif de Versailles lundi 11 août par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), après qu’une femme portant un foulard ait été exclue le 9 août de Wissous Plage.

Dans la nouvelle version de l’arrêté, Richard Trinquet, épaulé par son avocat, avait pris soin de modifier les termes qui avait conduit la justice à lever le précédent. Mais le texte n’en restait « pas moins discriminatoire et illégal », selon le CCIF, qui a pris en charge le dossier depuis le début de l’affaire. Elsa Ray, porte-parole de l’association, s’est félicitée de cette « seconde victoire », soulignant qu’il s’était écoulé moins de quatre jours entre la découverte du nouvel arrêté et sa suspension par la justice.

Lire aussi:
Wissous Plage : l’arrêté anti-voile suspendu
L'interdiction du voile à Wissous Plage constestée devant la justice
Islamophobie : virées de la plage pour port de voile
2013, année noire de l’islamophobie en France