Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

IESH : Quand les menaces de l’extrême droite font plier la mairie de Château-Chinon

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 6 Octobre 2022 à 13:00

           


© IESH Château-Chinon
© IESH Château-Chinon
« République, laïcité et religion », c’est le thème autour duquel l'IESH de Château-Chinon a prévu d’organiser une conférence lundi 10 octobre. L’institut, qui forme depuis trois décennies des imams et des cadres religieux, devait l’organiser à l’auditorium de Château-Chinon, dans des locaux prêtés par la mairie. Mais voilà, ce ne sera pas le cas après une mobilisation agressive de la fachosphère, comme en témoigne France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Des partisans de l’extrême droite n’y sont pas allés de main morte, des menaces en ligne ayant été envoyées à la mairie pour obtenir l’annulation de l’événement. « Comment une municipalité peut-elle en faire la promotion de son institut de formation dans un pays où le terrorisme islamique a fait tant de victimes ? », est-il écrit dans un des nombreux courriels dénonçant l’institut, lié à Musulmans de France (MF, ex-UOIF).

Face à la virulence des menaces, la maire a plié. « Je ne peux pas exposer plus les personnels de la commune à tant de haine. Je sais, c’est céder aux xénophobes et aux extrémistes de droite, mais je pense que c’est plus responsable », a expliqué au Journal du Centre la maire Chantal-Marie Malus, qui a demandé aux responsables de l’IESH d’organiser la conférence dans leurs propres locaux.

L’événement pour lequel est invité à intervenir Bernard Godard, ancien responsable au Bureau central des cultes au ministère de l'Intérieur, n’est donc pas annulé. « Nous avons été et nous serons toujours un rempart face à l’obscurantisme et les dérives de l’ignorance que sont la radicalisation et l’intolérance de tous bords. Nous continuons notre travail jour après jour que Dieu fait, sans attendre les gesticulations de la dite réacosphère », a fait valoir l’IESH dans un communiqué mardi 4 octobre. « Aussi, parce qu’il s’agit justement d’une conférence pour ouvrir les esprits, nous vous invitons justement à venir y assister. »

Lire aussi :
IESH : étudier le Coran au milieu du Morvan