Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Livres

Heureux comme Abdallah en France, un roman miroir des tiraillements des musulmans en France

Reçu à Saphirnews

Rédigé par | Vendredi 2 Juillet 2021 à 11:15

           


Heureux comme Abdallah en France, un roman miroir des tiraillements des musulmans en France

L’avis de Saphirnews

Avec Heureux comme Abdallah en France, Karim Guellaty, juriste de formation, raconte l'arrivée dans l'Hexagone d'Abdallah, un informaticien tunisien. Cette narration sera l’occasion pour l’auteur, qui signe ici son tout premier roman, de relater le chemin vers l’intégration d’un quadragénaire, habitué à pratiquer en Tunisie un islam « tunisien », apaisé, mais qui, une fois en France, découvre que sa religion est au cœur de nombreux débats. Face à cette découverte, Abdallah va finir par se poser des questions : Quel islam doit-il pratiquer ? Quelle laïcité doit-il respecter ?

Dans cet ouvrage, ce sont ces - ou ses - réflexions que Karim Guellaty partage en racontant, du même coup, un quotidien qui n’est pas sans rappeler celui de millions de musulmans en France. Au fil des pages, on découvre l’intimité d’un mari et d’un père aimant, et son environnement extérieur dans lequel coexistent un imam qui souhaiterait le voir pratiquer un islam plus rigoriste, un patron qui questionne son attachement à la laicité, et des copains de comptoir qui ont quelques idées arrêtées sur l’Islam et l’immigration.

Tiraillé, perdu face aux injonctions des uns et des autres, le père de famille décide d’entreprendre une quête personnelle, un parcours initiatique tourné vers une meilleure compréhension de sa religion et de la laïcité française. Le lecteur va donc accompagner Abdallah dans cette quête de sens et découvrir un féru de théologie qui se rend à la bibliothèque tous les soirs pour sonder le Coran ou encore des textes de lois pour les confronter aux discours médiatiques, politiques et religieux.

La pédagogie comme remède contre les extrêmismes

Ces informations, Abdallah va les partager avec son entourage à l'occasion d'échanges qui lui permettront d'évoquer les origines du conflit entre chiites et sunnites ou encore la place de l’archange Gabriel dans le Coran. L’informaticien distille le savoir qu'il a accumulé pour éclairer et, dans certains cas, désamorcer. Ses discours donnent le ton : Karim Guellaty souhaite faire preuve de pédagogie pour contrer, grâce à la connaissance, les pensées extrémistes.

La vocation de ce roman est aussi de mettre en lumière les contradictions et les paradoxes qui entourent les débats sur l’islam en France. « On nous tiraille sur notre islam en France », déclare l’auteur au Courrier de l’Atlas. Ce roman aborde avec simplicité cet écartelement supposé, imaginé, voire créée par ceux qui défendent l’idée d’un islam qui ne serait pas compatible avec la République, y compris du côté des religieux.

Si, dans cet ouvrage, l’auteur traite en priorité d’une thématique devenue ces dernières années un véritable sujet de société, il n’en oublie pas pour autant d’aborder avec tendresse le quotidien d'une famille dont l’équilibre sera bouleversé par un événement inattendu. Abdallah plonge le lecteur dans son ordinaire, raconte ses trajets en voiture jusqu'à La Défense, où se trouve son lieu de travail, ou encore sa vie de famille dans le quartier Pablo Picasso, à Nanterre, et sa belle amitié avec les Haddad, une famille juive elle aussi originaire de Tunisie. Des détails et des lieux évoqués qui parlent aux lecteurs comme pour leur rappeler que la vie d'un homme de confession musulmane en France n'est pas différente de celle d'un autre.

Ici, l’auteur témoigne avec pudeur de l’affection toute particulière d’un père pour les femmes de sa vie, ses filles, Khadija et Myriam, et son épouse, Inès, dans un livre initialement écrit pour ses enfants. C’est donc dans un roman intimement lié à sa vie personnelle, à ses propres expériences que Karim Guellaty défend l’idée d’une déradicalisation de la pensée par le savoir. Avec ce livre qu'il a choisi de publier au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty, Karim Guellaty traite avec simplicité et bienveillance de sujets parfois à l'origine d'incompréhensions majeures.

Présentation de l'éditeur

À 46 ans, avec sa femme et ses deux filles, Abdallah, informaticien tunisien, va faire partie de l'immigration choisie française ; « parce qu'en Tunisie on manque de tout, et qu'en France on manque d'informaticiens ». Dans la banlieue parisienne où il vient de s'installer, l'Imam de sa mosquée va lui demander de renoncer à son islam tunisien pour passer à celui, plus radical, qui lui est présenté comme étant du Livre.

Dans le même moment, il vit les débats sur la laïcité comme une injonction républicaine à jeter un voile sur ses croyances. « Christian, mon responsable, m'a posé beaucoup de question sur mon Islam... et j'avais l'impression que ce n'était pas de réponses qu'il voulait, mais des excuses. »

Dans un style vif qui mélange humour et connaissances, nous entrons au cœur d'une société française en pleine crise identitaire, au cœur d'une famille tiraillée. Il sera question d'islam, mais aussi d'amour, d'amitiés, de politique, ou encore d'Histoire. Jusqu'à ce que leur vie bascule...

L'auteur

Karim Guellaty, juriste de formation, est tunisien de père, français de mère, binational de coeur. Né en 1973, il a grandi en Tunisie. Il a étudié le droit à Paris pour l'enseigner ensuite.

Karim Guellaty, Heureux comme Abdallah en France, Encre de nuit, mars 2021, 172 pages, 19,95 €