Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hajj : la fièvre des selfies dénoncée par les autorités religieuses

Rédigé par Christelle Gence | Mercredi 1 Octobre 2014



Hajj : la fièvre des selfies dénoncée par les autorités religieuses
De plus en plus de pèlerins prennent des selfies pendant le Hajj, le grand pèlerinage. Une mode qui n’est pas du goût des autorités religieuses. « La fièvre du selfie » s’apparente à un « comportement touristique » et est irrespectueuse envers la religion et le rituel, dénoncent-elles.

Fiers d’accomplir le Hajj et impatients de montrer à leurs familles et à leurs amis leur pèlerinage, des pèlerins se prennent en photo pendant les principales étapes du Hajj, et publient en direct les images sur les réseaux sociaux. La marche rituelle autour de la Kaaba ou le moment où ils essayent d’embrasser la pierre noire sont les clichés les plus prisés des adeptes des selfies.

La pratique a décollé alors que les autorités ont assoupli l’interdiction des téléphones avec appareils photo dans les Lieux saints, jusque-là en vigueur, rapporte la BBC. Cette mesure devait permettre aux pèlerins de pouvoir appeler à l’aide en cas de problème, évanouissements ou autres bousculades. Déjà observé pendant la Omra, le phénomène se serait décuplé depuis l’arrivée des musulmans venus accomplir le Hajj.

Plusieurs religieux ont regretté une pratique dénaturant l’esprit de dévotion et de modestie qui devrait prévaloir chez les pèlerins. « Le Prophète (que la paix soit sur lui), lorsqu'il s'est rendu au Hajj, a dit : "O Allah, je Te demande un pèlerinage qui ne contient pas de vantardise." Prendre de tels selfies et vidéos défient la volonté de notre Prophète », s’est indigné Assim Al-Hakeem, un savant basé à Djeddah, cité par Arab News. « C’est comme si le but de ce voyage était de prendre des photos et non la dévotion », a déploré Abdul Razzaq Al-Badr, un autre cheikh.

En outre, s’arrêter pour prendre des selfies pourrait s’avérer dangereux, lors des principales étapes du Hajj, notamment pendant la marche autour de la Kaaba pendant laquelle plusieurs morts sont recensés chaque année en raison des bousculades. Les raisons de leur décès n'ont pas été révélées, mais dix Nigérians auraient déjà trouvé la mort cette année.

Lire aussi :
Hajj 2014 : dites « Non » aux arnaques !
Hajj : bien-être et protection des pèlerins au cœur d'une charte de qualité
Hollande : la France « attentive » aux besoins des pèlerins du Hajj