Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Grande-Bretagne : les musulmans plus exposés à la discrimination à l’emploi

Rédigé par La Rédaction | Mardi 2 Décembre 2014



Grande-Bretagne : les musulmans plus exposés à la discrimination à l’emploi
En Grande-Bretagne, les musulmans sont la minorité qui est la plus exposée aux discriminations à l’embauche. Une nouvelle étude montre qu’ils ont de faibles chances d’accéder à un rôle managérial, voire même d’intégrer le marché du travail.

Les hommes musulmans ont 76 % moins de chances d’avoir un emploi qu’un Britannique chrétien et Blanc dont l’âge et la qualification sont équivalentes. Les femmes musulmanes sont 65 % moins susceptibles d’être employées que leurs homologues blanches et chrétiennes.

Pour délivrer de tels chiffres, les chercheurs Dr Nabil Khattab et Pr Ron Johnston ont utilisé les données de l’enquête sur la population active de l'Office pour les statistiques nationales (l’Insee britannique), qui regroupe les données concernant un demi-million de personnes. Ils ont distingué 14 groupes ethnico-religieux et sont arrivés à la conclusion que les musulmans sont les plus défavorisés en termes d’emploi.

Pour le Dr Nabil Khattab, cette situation pourrait s’expliquer par le placement des musulmans, de façon collective, « à la plus basse strate du système racial ou ethnoculturel du pays en raison de l’islamophobie croissante et de l'hostilité » à leur encontre.

Une perception fondée sur des préjugés

« Ils sont perçus comme déloyaux et comme une menace plutôt que comme une minorité défavorisée », a-t-il ajouté. « Dans ce climat, de nombreux employeurs seront découragés d'employer des musulmans qualifiés, surtout s’il y en a d'autres de leurs propres groupes ou d'autres de groupes moins menaçants qui peuvent pourvoir ces emplois. » Le chercheur a souligné que le fait d’être musulman aide encore moins quand les concernés postulent à des emplois mieux payés ou à des postes de managers.

Abed Choudhury, de la Commission islamique des droits de l’homme (IHRC) basée à Londres, accuse les discours médiatique et politique d’« alimenter la conception négative des musulmans dans la société ». Selon lui, cette enquête montre « l'institutionnalisation de la haine anti-musulmane au Royaume-Uni ».

« Si cette situation persiste, elle pourrait avoir des implications à long terme sur la cohésion de multi-ethnique, multiculturelle de la société du Royaume-Uni. L'exclusion des personnes noires et musulmanes qualifiés pourrait saper leur volonté de s’intégrer dans la société au sens large », prédit le Dr Nabil Khattab.

Les hommes et les femmes britanniques blancs et sans religion ont respectivement 20 % et 25 % moins susceptibles d'avoir un emploi que les chrétiens. Les chrétiens noirs d'origine antillaise ont en revanche 54 % et 48 % de chances de moins d’avoir un emploi. Le seul groupe ethno-religieux avec de meilleures perspectives de travail que les Britanniques blancs et chrétiens sont les juifs britanniques, avec 29 % de femmes et 15 % d’hommes de chances de plus d'être employés.

Lire aussi :
Royaume-Uni : le hijab coquelicot en signe de patriotisme
GB : brutale fermeture de comptes bancaires d’associations musulmanes
GB : des uniformes avec hijab en vente dans une grande chaîne de magasins
Racisme : alerte à l’islamophobie en Europe, blâme à la France
Les Européens restent méfiants vis-à-vis de la présence musulmane sur le Vieux Continent
Discriminations : le marché du travail gangrené par l’islamophobie




Loading