Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Film anti-islam : le réalisateur bientôt libre

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 14 Août 2013



Nakoula Basseley Nakoula, l'auteur de la vidéo pamphlétaire « L'innocence des musulmans » qui avait mis le feu au poudre dans les pays musulmans en septembre 2012 sera tout prochainement libre, ont annoncé les autorités américaines mardi 13 août.

Cet Egyptien copte, de son vrai nom Mark Basseley Youssef, a déjà été transféré au cours des semaines passées dans un lieu tenu secret en vue de sa libération prévue le 26 septembre, a déclaré un porte-parole de l'administration pénitentiaire fédérale, rapporte l'agence Reuters.

Il avait été condamné à un an de prison en novembre 2012 pour avoir enfreint dans le cadre de la production de ce film les termes de sa remise en liberté conditionnelle. L'homme de 56 ans avait été une première fois emprisonné pour une escroquerie bancaire en 2010 en Californie, où il vivait.

Dans son court-métrage islamophobe « L'innocence des musulmans », il présente le Prophète Muhammad comme un pédophile et un escroc. « Je n'aurais jamais pensé que mon film créerait des problèmes à qui que ce soit ou que quelqu'un puisse être tué en raison de mon film », a-t-il déclaré publiquement pour la première fois depuis son arrestation dans une interview téléphonique accordée à CNN, mardi 13 août.

Sa vidéo postée sur Internet a été produite délibérément de façon à choquer les musulmans. Ce n'est pas un hasard si elle fut parrainée par des personnalités américaines islamophobes comme Pamela Geller ou le pasteur Terry Jones. Le film a provoqué de grandes manifestations dans le monde musulman qui ont malheureusement provoqué des morts.

Toutefois, l'administration américaine a reconnu que l'assaut meurtrier qui avait coûté la vie à l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye et à trois autres Américains dans le consulat consulat américain à Benghazi, le 11 septembre 2012, était le fruit d'une attaque commanditée par des terroristes liés à al-Qaida sans rapport avec les rassemblements contre ce film anti-islam.

Google se refuse toujours à retirer la vidéo de sa plateforme YouTube mais de nombreux pays musulmans comme l'Egypte, la Libye, l’Arabie Saoudite ou l’Indonésie ont bloqué son visionnage.

Lire aussi :
Un film islamophobe à scandale met le monde musulman en émoi
Prison ferme pour l'auteur du film anti-islam
Film anti-islam : le réalisateur derrière les barreaux pour une autre affaire
Film anti-islam : YouTube attaqué en justice en France
Le Brésil dénonce l'islamophobie à l'ONU et ordonne le retrait du film anti-islam