Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Exclue pour jupe longue : Najat Vallaud-Belkacem soutient le collège

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 1 Mai 2015



Exclue pour jupe longue : Najat Vallaud-Belkacem soutient le collège
Prendre une jupe pour « un signe religieux ostentatoire », une interprétation de la laïcité dévoyée. La jeune fille exclue de son collège à Charleville-Mézières (Ardennes) pour le port d’une jupe (trop) longue n’a pas le soutien de la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem.

Pressée de s’exprimer sur la polémique, elle a décidé d’accorder son soutien à l’équipe pédagogique, assurant que Sarah K. a été privée de cours non pas en raison de sa jupe mais de son attitude jugé « prosélyte ».

« Aucune élève ne peut et n'a d'ailleurs été exclue en raison de la longueur ou de la couleur de sa jupe », a affirmé Najat Vallaud-Belkacem jeudi 30 avril sur RTL. « Ce qui s'est réellement passé (...), c'est que l'équipe pédagogique a fait preuve de discernement pour juger du caractère prosélyte, ou pas, non pas de la tenue mais de l'attitude de l'élève », a-t-elle ajouté, en saluant le « discernement » de l'équipe éducative.

Selon l'inspecteur académique des Ardennes, Patrice Dutot, Sarah K. se serait concertée avec d'autres élèves pour porter cette tenue « qui en l'occurrence relève symboliquement de l'ostentatoire » dans le cadre d'une « action concertée ». Elles « sont dans le tutoiement des règles et dans la confrontation comme beaucoup de jeunes de cet âge, et l'équipe pédagogique doit leur rappeler les principes de l'école de la République : la neutralité et le respect de l'autre », a-t-il encore dit.

« C'est une jupe simple sans signe particulier, ce n'est pas religieux mais si l'école refuse que ma fille la porte en cours, elle ne la mettra pas », a fait savoir la mère de la collégienne à l'AFP. « On ne cherche pas de problème ; l'important c'est que ma fille continue ses études mais on ne comprend pas pourquoi l'école a réagi comme ça : quand il fait chaud elle met une jupe, sinon, elle met un pantalon, c'est tout », a-t-elle poursuivi.

La laïcité, présente-t-on comme raison ? L'incompréhension de la famille de Sarah K. est partagée par des milliers d'internautes. Le hashtag #JePorteMaJupeCommeJeVeux a été l'un des plus utilisés de la semaine.

Lire aussi :
Exclue pour jupe trop longue : le coup de com' réussi de Kiabi
Charleville-Mézières : exclue pour une jupe (trop) longue