Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

En Tanzanie, Samia Hassan, la première femme musulmane à accèder à la présidence

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Vendredi 19 Mars 2021 à 08:00

           


En Tanzanie, Samia Hassan, la première femme musulmane à accèder à la présidence
Samia Suluhu Hassan est la première femme à diriger la Tanzanie. Celle qui fut la vice-présidente de John Magufuli est devenue cheffe de l'Etat après l'annonce officielle, jeudi 18 mars, du décès du président, survenu la veille des suites de complications cardiaques dans un hôpital de Dar es Salam où il était hospitalisé. Il n'avait pas été vu depuis près de trois semaines, ce qui a généré de nouvelles rumeurs. Le sexagénaire avait été réélu pour un deuxième mandat en octobre 2020.

Âgée de 61 ans, cette femme politique de confession musulmane, mère de quatre enfants, va occuper le poste « pour la période restant du mandat de cinq ans », soit jusqu’en 2025, selon la Constitution tanzanienne. Elle devient la première femme à diriger ce pays d’Afrique de l’Est et l’une des rares femmes au pouvoir sur le continent. Elle était déjà devenue en 2015 la première vice-présidente de l’histoire de son pays depuis l’arrivée au pouvoir de John Magufuli dont elle était la colistière.

Une carrière politique riche

Samia Suluhu Hassan, née à Zanzibar d’une famille modeste est diplômée d’un master en développement économique communautaire de l’Université libre de Tanzanie, à Dar es-Salaam, et de l’Université du Sud du New Hampshire, aux Etats-Unis.

Elle a débuté sa carrière au sein du gouvernement de Zanzibar, où elle a travaillé entre 1977 et 1987, occupant dans un premier temps des fonctions administratives puis un poste de responsable du développement. Toujours à Zanzibar, elle a rejoint de 1988 à 1997 le Programme alimentaire mondial en tant que cheffe de projet, puis a dirigé pendant deux ans l’association des ONG de l’archipel, Angoza.

Sa carrière politique démarre en 2000 lorsqu’elle est nommée membre du Parlement de Zanzibar par le parti présidentiel tanzanien, Chama Cha Mapinduzi, toujours au pouvoir aujourd’hui. Elle sera plus tard élue à l’Assemblée nationale tanzanienne.

Samia Suluhu Hassan a été plusieurs fois ministre : à Zanzibar entre 2000 et 2010 et au niveau national à partir de 2014, comme ministre des Affaires de l’union auprès de l’ancien président Jakaya Kikwete. En tant que vice-présidente, elle fut le visage de la Tanzanie à l’étranger, où elle représentait régulièrement John Magufuli.

Si Zanzibar dont Samia Suluhu Hassan est originaire est une région majoritairement musulmane, la Tanzanie est, selon les estimations du centre de recherches Pew en 2010, un pays majoritairement peuplé de chrétiens (61 %) mais compte une forte population musulmane (35 %).