Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Egypte : 15 ans de prison pour une famille convertie au christianisme

Rédigé par La Rédaction | Mardi 22 Janvier 2013



Le tribunal correctionnel de Beni Souef, une ville située à 115 km au sud du Caire, a condamné une famille entière à une peine lourde. Une mère et ses sept enfants ont écopé de 15 ans de prison pour avoir simplement changé de nom sur leur carte d’identité sans respecter la procédure administrative.

Elevée dans une famille chrétienne, Nadia Mohamed Ali s’était convertie à l’islam pour épouser son mari, Mohamed Abdel-Wahhab Mustafa, 23 ans plus tôt. Quand ce dernier est décédé, elle avait décidé de se reconvertir au christianisme et a entraîné ses enfants dans ce changement.

Elle a alors entrepris, en 2004, des démarches pour changer leurs noms sur leurs papiers. Nadia est aidée pour cela par sept agents administratifs qui lui permettent d'obtenir de nouvelles cartes d’identité avec des noms chrétiens. Mais en 2006, la police contrôle l’identité de l’un de ses enfants et remarque que le nom chrétien du jeune homme ne correspond pas à la religion affichée sur sa carte d’identité. En effet, en Egypte, la confession figure obligatoirement sur les papiers d'identité des citoyens.

La famille est alors poursuivie pour ne pas avoir respecté la procédure de changement de noms, qui dans le pays, est un parcours du combattant pour les chrétiens convertis. Les sept employés qui ont aidé la mère de famille ont également été jugés. Ils ont écopé de cinq ans de prison.

Ce jugement disproportionné est loin de rehausser l’image de l’Egypte, où la minorité chrétienne, essentiellement copte, représente près de 10 % de la population.

Lire aussi :
Egypte : les chrétiens affichent leur identité
Les Coptes d’Egypte : passer de la colère à l’engagement civique
Attentat en Égypte : les condamnations unanimes des musulmans
Le sort des chrétiens d'Orient dans le monde arabe
Des musulmans au secours d’une église copte du Caire




Loading