Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Dahmane : « Sarkozy n’est plus mon candidat »

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 23 Mars 2011 à 10:32

           


Un journaliste du Bondy Blog a pu rencontrer Abderrahmane Dahmane, l’ex-conseiller à l’intégration de Nicolas Sarkozy. Le créateur du Conseil des démocrates musulmans français, avait été limogé par l’Elysée, suite à ses propos sur Jean-François Copé : « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans ». Depuis, le parti présidentiel a lancé l’Union des Français musulmans (UFM), composé de musulmans affiliés à l’UMP et favorables au débat sur la laïcité du 5 avril prochain. Abderrahmane Dahmane, quand à lui, maintient ses postions sur M.Copé et accuse Sarkozy de laxisme.

« Le Nicolas de 2003, celui qui a ouvert le monde politique à la diversité, n’est plus le Nicolas de 2011. Il a changé. Il a donné à un homme, à son adversaire, à quelqu’un qui souhaite sa défaite, les rênes du parti. En donnant l’UMP à Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy s’est fait hara-kiri. C’est Copé qui est derrière le débat sur l’islam. J’ai trouvé ça scandaleux. On ne se cache pas derrière un débat sur la laïcité pour faire de l’islamophobie. » Si la sentence est sans appel pour le secrétaire général de l’UMP, les propos de M. Dahmane sont plus mesurés lorsqu’il parle de Nicolas Sarkozy : « Je dédouane Sarkozy de 2003 à 2009. Maintenant ce qu’il fait, c’est qu’il laisse faire ».

Abderrahmane Dahmane regrette surtout le manque de communication avec le président. « J’ai envoyé une note à Nicolas Sarkozy, disant que ce débat était contre-productif. Je n’ai pas eu de réponse alors que ce n’est pas dans ses habitudes », a-t-il déclaré. « C’est fini, niet, ce n’est plus mon candidat. S’il avait voulu qu’on reste ensemble il m’aurait appelé pour me limoger. On n’envoie pas un sbire annoncer un truc pareil à un ami », conclut ainsi M. Dahmane.

Lire aussi :
Sarkozy ou l’instrumentalisation de l’islam à des fins politiciennes
Débat sur l’islam : le coup de colère d’un militant UMP musulman
Sarkozy veut un débat sur l’islam en/de France, mais la France en veut-elle ?
Débat national sur l'islam : pour Anne Sinclair, Nicolas Sarkozy joue avec le feu




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 23/03/2011 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr.Dahmane n'a qu'a mieux choisir ses amis!

Tous ces "alibis" musulmans servant des personnages et des partis ouvertement hostiles a l'Islam,"pour une poignée de dollars",ne doivent pas s'etonner d'etre trahis comme ils ont trahi,et comme ils trahissent encore,puisque certains font la navette "alimentaire" entre 'UMP et le PS!

Quant on a des convictions et des principes,on les defend,on les honore,on ne les vends pas,on ne vend pas la parole de Dieu,ou ses principes et enseignements,pour un vil prix!

2.Posté par sentinelle le 23/03/2011 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mr Dahamane feint l'étonnement mais que croyait il venant de SON ami nicolas ,est il amnesique depuis des mois on nous bassine avec la laicité le voile le halal et j en passe, n'était il pas au courant, j'en doute

3.Posté par Mohamed EL BAKI le 25/03/2011 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que l'on se souvienne: la Marche des Beurs à travers la France.beaucoup d'élus etaient là pour les recevoir.des débats,des échanges et des promesses à qui n'en finissaient plus et ce aussi bien à droite qu'à gauche.Aujourd'hui le résultat ? Combien à l'Assemblée Nationale? Combien au Sénat... Deux sénatrices seulement... Combien dans d'autres grandes instances... Cherchons bien...
Et depuis des années de déceptions ezn déception que voulait-on qu'il arrive...
Et aujourd'hui des hommes politiques vont de dérapages en dérapages,et toujours chassant sur le terrain du FN et que se passe-t-il c'est le FN qui récolte les fruits...
Partis de droites et partis de gauches ont tous manqué de courage pour faire leurs "révolution" d'insertion et d'intégration économique et politiques des "français d'origines étrangères (arabo-afro-musulmans).
Oui ils ont tous renier bien des promesses et ils ont tous manqué d'un vrai courage.C'est mon sentiment...