Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Communiqués officiels

Crise au CFCM, le Rec dégage sa responsabilité

| Dimanche 17 Septembre 2006 à 17:38

           


COMMUNIQUÉ


Le « Rassemblement des Elus du Conseil Français du Culte Musulman » (R.E.C) prend acte
de la démission des Fédérations de la GMP et de l’UOIF du BE du CFCM. Le R.E.C dégage
toute responsabilité dans la situation actuelle et dans les dysfonctionnements du C.F.C.M
depuis Janvier 2006.

Le R.E.C tient à rappeler qu’il représente le tiers du CA du C.F.C.M et la moitié des
Présidents de CRCMs. Il a démontré à maintes reprises son indépendance de la FNMF.
Le R.E.C espère que cette décision des Fédérations de l’UOIF et de la GMP ouvre de
nouvelles perspectives pour un nouveau départ du C.F.C.M sur des bases saines et dans le
respect l’équilibre entre les différentes composantes réellement représentatives.

Paris, le 15 septembre 2006
Bureau Exécutif du REC





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par oways le 18/09/2006 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam
Depuis quand le cfcm represente les musulmans de france?le cfcm est une invention du ministre de l'interieure pour mieux controler "les racailles" et les dompter,tanto, a coup de fatwa ""made in uiof,et tanto a coup de menace de la part des ambassades des pays democratique tel que le maroc(propriete privé des alaouites) et l'algerie des generaux egorgeurs ,"made in gmp,fnmf".
les beni oui oui qui n'hesite pas a pietiner leurs freres pour avoir l'agrement de celui qui les traite de racaille sont les derniers a pouvoir representer une generation assoife d'equité de justice et de dignite.
salam

2.Posté par Mona vis le 19/09/2006 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m'associe à que vient d'écrire Oways.
Laissons place à la nouvelle génération (citoyens français de confession musulmane)
qui ne sont pas à la solde de leur pays d'origine et qui ne craignent pas les autorités françaises et surtout qui ne sont pas corrompus.
Nous voulons de la démocratie.