Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Comment les Espagnols sont devenus musulmans

Rédigé par Seyfeddine Ben Mansour | Mardi 1 Octobre 2013 à 06:00

           


Comment les Espagnols sont devenus musulmans
Charles L. Tieszen a récemment publié aux éditions Brill un essai intitulé Christian Identity amid Islam in Medieval Spain. L’orientaliste spécialiste des relations interreligieuses y examine la manière dont les chrétiens arabisés d’Espagne définissaient leur identité à la lumière de l’islam. On les appelle Mozarabes, c’est-à-dire, littéralement, «arabisés» (musta‘rab).

A Léon depuis 1024, à Tolède en 1101, à Coïmbre en 1154, ce nom s’est imposé pour désigner les chrétiens latins indigènes qui, dès les premières décennies de la conquête islamique au VIIIe siècle, ont adopté la langue, la culture et les mœurs arabes. Leur acculturation rapide et profonde témoigne de la fascination exercée par la culture arabo-musulmane. Si elle ne mène pas nécessairement à la conversion, elle en constitue le plus souvent le prélude, la conversion à l'islam devenant l’expression finale de l'acculturation.

La communauté mozarabe, qui va en s’amenuisant, disparaît presque totalement au XIIe siècle. Entre-temps, une autre communauté indigène ne cessera de croître, devenant progressivement majoritaire, celle des Muwallads, convertis de souche hispanique, originellement de confession chrétienne ou juive. Ils finiront également par disparaître en tant que communauté socialement distincte, du fait de la multiplication des mariages avec les descendants des conquérants arabes ou berbères, à l’origine du melting pot islamo-andalou.

Le prestige de la culture arabe

Dès le IXe siècle, le théologien Alvare de Cordoue s’indignait du prestige exercé par la langue et la littérature arabes sur les jeunes chrétiens instruits. S’ils étaient bien en peine de seulement déchiffrer une lettre rédigée en latin, ces enfants de la bonne société cordouane pouvaient en effet citer les meilleurs poètes arabes.

S’il y voyait à raison les prémices d’une dissolution progressive de sa communauté au sein de l’islam, Alvare tenait néanmoins un discours d’arrière-garde en associant la cohésion du groupe à la défense de la langue et de la culture latines.

Dans cette société d’islam qu’était la société andalouse, la langue arabe et le modèle culturel oriental se diffusait auprès de l'ensemble des couches de la société. Dans les marges des manuscrits chrétiens de l’époque califale, les gloses sont rédigées dans un arabe qui dénote une grande maîtrise de la langue du Coran, devenue langue apostolique sous la plume de clercs cordouans fins lettrés.

Si l’on excepte les cas de conversion forcée (conversion par décret et pression politique sous les Almohades), à la fois tardifs et non représentatifs, le processus d’islamisation ressortit à un degré ou à un autre au prestige d’une langue et d’une civilisation reconnues comme supérieures ‒ la langue du Coran étant également celle de la création littéraire et du savoir, qu’il soit scientifique, philosophique ou théologique.

Les différents modèles de conversion

Trois cas de figures peuvent être distingués ici.

La conversion des élites soucieuses d’adopter les nouvelles normes à même de leur permettre de maintenir leur rang social : l’essentiel de l’aristocratie wisigothe s’est ainsi convertie à l’islam.

La conversion due à la pression de la société, à l'influence des normes culturelles de la majorité, au conformisme. C’est celle des Muwallads, parmi lesquels un nombre croissant de Mozarabes, dont c’est là le stade ultime de l’acculturation (l’assimilation pure et simple au groupe dominant).

Enfin, la conversion individuelle, qui ressortit à une conviction intime, et qui se rencontre essentiellement chez des personnes cultivées fortement acculturées. C’est le cas, par exemple, d’Isaac Abou Saïd Ibn Ezra, fils du célèbre poète et exégète juif arabe de Navarre, Abraham Ibn Ezra (1090-1125).

Première parution de cet article le 30 août 2013, dans Zaman





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par chabri le 01/10/2013 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la lecture syro-aramaique du coran” dans lequel il explique qu’à l’origine le coran était tiré de textes syro-aramaiques dans l’intention d’évangéliser les arabes.

- http://en.wikipedia.org/wiki/The_Syro-Aramaic_Reading_of_the_Koran

- Guy Stroumsa: “nombre d’indices nous laissent voir des traditions judéo-chrétiennes, araméennes, hérétiques chrétiennes et peut-être même manichéennes à l’origine du texte que nous appelons le coran. Mais de moins en moins de chercheurs musulmans savent l’hébreu et l’araméen, leur réflexion sur le coran ne se fait plus qu’à l’intérieur de l’islam, dans le cadre islamique orthodoxe. Il me semble pourtant essentiel de se rendre compte à quel point nous devons relire le coran dans son substrat juif et chrétien”

- Jacob Taubes: “Mahomet n’a pas mélangé dans sa tête échauffée des traditions chrétiennes et juives, ni inventé quoi que ce soit sur cette base, mais il a très exactement absorbé la tradition judéo-chrétienne et l’a reproduite dans le coran”” (Jésus après Jésus , Mordillat et Prieur p.347)

- Nous possédons les manuscrits de Sana’a et leurs études paléographiques

2.Posté par Marco le 04/10/2013 02:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voilà une parfait exemple de propagande du poste 1 et aussi ceux que mentionnait jesus (paix sur lui) de race de vipère.
Ces personnes qui aménent cette accusation , n'ont en effet aucune preuve de ce qu'ils disent sauf le fait qu'ils le disent.

Observons maintenant de plus pres cette accusation, on repond sur trois grands points , chacun ces points contient des arguments divers refutations cette allégation:
D'abord en matiere de contenu , en comparant le contenu de la bible et du coran ,en aucun cas le coran ne peut etre pris de la bible pour plusieurs rasions , on cite :

1 le coran expose les réalités d'une maniére différente de la bible.
2 Le coran a ajouté des choses que la bible ne contenait pas dans les sujet que tout les deux traitaient ..
3 Le coran a corrigé de graves erreurs se trouvant dans la bible.
4 Le coran contient des réalités exclusivement citées par le coran.
Dans le cas de divergeance entre eux , c'est toujours le coran qui a raison , et cela par la preuve de la logique et la science

D'autre part passons au prophete sws , la personne qui selon eux aurait copié de la bible , cela est facile à refuter Mr chabri l'ignare.
Le prophète mohammed (paix sur lui) était illétré, il ne savait ni lire ni écrire et même si il savait lire , il n'y a vait pas de version arabe de la bible en son temps , la première version de la bible fut écrite 2 siècles après le prophète.

Si on suppose qu'il a reçu le coran par voie orale c'est illogique pour plusieurs raisons
Un jour de la vie...  

3.Posté par chabri le 07/10/2013 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam'alaykum

Le Coran a corrigé les graves erreurs de la Bible ???? Donnez des exemples concrets svp;
Christianisme = obscurantisme et Jésus est païen , C'est une grave insulte envers lui ( qu'il soit loué pour sa bonté ) et envers le Coran ,; un blasphème aussi envers Dieu puisque de nombreuses sourates le citent :
Sourate 4 verset 169 Jésus est la parole de Dieu
Sourate 19 versets 34-35 Jésus ... pour parler la parole de la vérité
Sourate 6 verset 73 ,sourate 16 verset 40 La parole de Dieu est incréée , car Dieu est incréé
en conséquence la Parole de Jésus est incréée . . On peut donc admettre sa divinité .
Jesus , Verbe de Dieu , c 'est le cœur qui écoute , le Prince de la Paix , la lumière de Dieu

4.Posté par chabri le 07/10/2013 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici une preuve , parmi de nombreuses autres que le Coran a pris sa source dans la Bible –
Sourate I : AL FÄTIHA ( l’ouverture ).
La tradition musulmane place cette invocation " Au nom de Dieu : celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux " au début de chaque Sourate , à l’exception de la Sourate IX. – La formule : " au nom de Dieu " ou " au nom du Seigneur ", revient, bien antérieurement au Coran dans les liturgies, juive et chrétienne (cf. Ps. XX, 8 ; Ps CXVIII, 10-12 ; Ps CXXIV, 8 : Matthieu. XXIII, 39 ).

Les Israélites se refusent à prononcer le " Nom " pourtant révélé à Moïse et la Tradition musulmane qui attribue quatre-vingt dix neuf noms à Dieu, enseigne que la connaissance du centième est réservée à la vie future. Pour nous chrétiens c’est sans limite, sur terre comme au ciel, que nous pouvons associer le nom de Dieu dans nos actes journaliers, en contemplant la nature, l’humanité, à l’exemple de la célèbre prière de saint François d’Assise, louant Dieu et toutes ses créations terrestres, maritimes, célestes etc.

Dans la même Sourate, verset 7 : " …qui encoure ta colère ". La colère attribuée à Dieu signifie que Dieu châtie les pécheurs ; elle relève de sa justice. Dans l’Ancien Testament cette expression est mainte fois exprimée : Exode. XV, 7 ; Psaume, VI, 2 ; LXIX, 25 ; LXXXV, 5 ; CX, 5 : Ezéchiel. XVI, 42 ; Matthieu. III, 7, etc.)
J'en ai d'autres à votre disposition .

5.Posté par Marco le 11/10/2013 06:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je n ai pas l habitude de perdre mon temps avec les gens dogmatiques et hermétiques ni leur expliquer la meilleure méthodologie à avoir dans cette recherche sincère et honnête que le croyant se doit d'effectuer dans ses démarches. Cependant si tu ne veux pas voir la réalité en face ainsi que les nombreuses contradictions et incohérences dans la bible signalé par VOS propres institutions je n y peux rien. Non seulement le Coran est venu corriger les 70 versions de la bible de pierre,paul jacques se contredisant les unes aux autres mais en effet peut avoir quelques similitudes dans la bible comme dans la thora. Ce qui est tout a fait normal puisque la source divine est la même seulement ces livres ont été altérés et falsifiés sauf le Coran qui a été appris par coeur et est protégé par le Créateur de cet univers !. Je te conseil le livre d un ancien prêtre sud américain qui se nomme "Par amour pour Jesus j ai embrassé l islam" Lis donc ça plutôt que de chercher la petite bête et te réconforter avec de simples allégations sans fondements et qui sera en ta défaveur le jour du jugement dernier..salam.

6.Posté par chabri le 11/10/2013 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si j'ai,un esprit dogmatique , vous, vous avez un esprit borné . Je répète et je réitère , Le Coran a pris sa source dans la BIble . L'islam est apparu six siècles après le christianisme . Pourquoi irai-je chercher dans Le Coran ( que je possède ) ce que je trouve juste et bon dans la Bible ; A moi ça me suffit et je préfère mille fois les paroles d'amour de Jésus que les appels au meurtre .de certaine sourates Je ne vais pas vous faire l'affront de les citer à moins que vous me le demandiez expressément .
Lisez ce que disait Jésus (: Matthieu ch.24 -V. 4 à 5 ) : " Prenez garde que personne ne vous détourne de la VERITE, car plusieurs viendront après moi, en se proclamant être le vrai Messie, et beaucoup d'hommes seront séduits. " ( paroles prémonitoires )
___________

7.Posté par Marco le 12/10/2013 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lisez donc ce livre Mr cancre vous comprendrez a quel point la bible est une œuvre humaine et le Coran une œuvre divine..cet ancien prêtre vous expliquera bien, l adjoint du pape J.P2 aurait pu le faire aussi puisqu il a reconnu le Coran comme dernière révélation divine venu corriger la bible humaine mais il n a pas encore fait de livre peut être craind il de se faire assassiner par les agents maçonniques du vatican préservant les mensonges de l église..Ce n est pas vous avec vos allégations de bistro qui feront le poids face à des hommes de science quand même ?...voyons détendez vous un peu et ouvrez les livres plutôt que les sites douteux : )

8.Posté par chabri le 12/10/2013 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam'Alaykum
Mon cher Marco , vous dérapez ...complèterment . ET moi ,je reste dans les belles paroles de Jésus , l Prince la Paix ,le cœur qui écoute . moi . . ET votre argument concernant le prêtre qui s'est converti à l'islam , ne m'intéresse pas . Tiens pour votre gouverne , je connais une algérienne de 66 ans qui a reçu le baptème chrétien il y a trois semaines . . Quand elle était jeune elle a fait 7 ans d''études dans une medarsa en étudiant le Coran dans la langue du Prophète . Elle risque sa vie , car vous ne supportez pas les conversions à une autre religion que celle de l'Islam .Les chrétiens sont plus tolérants à ce sujet .. ! Si le Coran n'avait pas pris sa source dans Bible , il n'aurait pas été "divin " !Vous n'avez pas lu ce que je vous ai envoyé .
Que la paix et la sérénité du Seigneur Dieu soit sur vous