Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Charlie Hebdo : l’UOIF réagit face à la satire

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 3 Novembre 2011



« L’usage de la liberté d’expression exige un sens de la responsabilité », a réagi l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) au lendemain de l’incendie qui a détruit les locaux de Charlie Hebdo.

L’organisation a tenu à condamner « avec la plus grande fermeté » l’incendie criminel et appelle, par voie de communiqué publié mercredi 2 novembre, « les autorités à déployer tous leurs moyens pour élucider cet acte criminel et en découvrir les auteurs ». Une position qui rejoint celles du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de la Grande Mosquée de Paris, qui ont très vite réagi auprès de la presse.

Toutefois, l’UOIF tient à faire une mise au point sur le contenu du numéro spécial « Charia Hebdo ». Car bien qu'elle « comprend que le satirique fait partie de notre société et que de grands journaux et magazines se sont spécialisés dans ce type d’information », elle estime que « ces publications, loin de servir la paix et la cohésion sociale, cherchent à s’attaquer à un symbole de la foi de près d’un milliard et demi de musulmans dans le monde, et plus particulièrement de la communauté musulmane de France, qui se sentent offensés ».

L’UOIF, qui espère « vivement que la compréhension l’emporte sur les amalgames», appelle dans le même temps les musulmans de France « à ne pas céder à la provocation, à rester patients et sereins » en cette période du hajj (grand pèlerinage) qui a commencé depuis plusieurs jours en Arabie Saoudite.

« L’UOIF réaffirme son attachement à la liberté d’expression mais elle est aussi pour le respect des sentiments et des symboles de toutes les croyances. L’usage de la liberté exige aussi un sens de la responsabilité qui exclu l’amalgame, le dénigrement et la diffamation », conclut-elle.

Lire aussi :
Charlie Hebdo, un « martyr » de la liberté d’expression sur le dos des musulmans
Charlie Hebdo : après le CFCM, la Grande Mosquée de Paris condamne
Les locaux de Charlie Hebdo détruits, le CFCM condamne
Le CCIF décrète l’état d’urgence face à l’islamophobie
Tunisie : la démocratie a rendu son verdict





Loading










Votre agenda