Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

CFCM : une fédération de la Mosquée de Paris participe au scrutin

Rédigé par | Vendredi 3 Juin 2011 à 17:48

           


La fédération Sud-Ouest de la Grande Mosquée de Paris, l’une des huit instances régionales dirigées par Dalil Boubakeur, a décidé d’ignorer les directives de la fédération nationale en participant aux élections du Conseil français du culte musulman (CFCM) dimanche 5 juin.

Son président Abdallah Zekri, qui s’est fait connaître en avril dernier pour avoir déchiré sa carte de l’UMP devant les caméras en raison de la tenue du débat sur la laïcité, a déclaré son intention lors du premier rassemblement annuel de la FNGMP à Lille jeudi 2 juin.

« Notre absence (aux élections du CFCM de 2008, ndlr) fera la part belle au RMF (Rassemblement des musulmans de France), qui deviendrait de facto l’interlocuteur unique des pouvoirs publics » malgré l’absence de la plupart des acteurs de l’islam de France au scrutin, indique M. Zekri. Il n’a pas mâché ses mots devant le public envers le recteur M. Boubakeur, ce qui lui a valu un tonnerre d’applaudissements au Palais lillois des Congrès.

Il a également souhaité de tout cœur « une présidence tournante entre Marocains et Algériens » uniquement. Exit les Turcs et les Africains, qu’il estime ne pas faire le poids numériquement et historiquement face aux deux autres communautés ethniques en France. Cette idée ne manquera pas d'attiser les tensions entre les fédérations.

Lire aussi :
La Grande Mosquée de Paris rassemblée à Lille
Des élections à la protestante pour le CFCM?
Elections du CFCM : un report impossible ?
Mohammed Moussaoui plaide pour le maintien des élections du CFCM
Elections du CFCM : l’UOIF boycotte, la Fédération de la Mosquée de Paris incertaine
Débat sur l’islam : le CFCM, inquiet des dérives, tourne le dos à l'UMP
Débat sur l’islam : le coup de colère d’un militant UMP musulman


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Farid Mnebhi le 04/06/2011 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un silence radio douteux de la presse algérienne
et du Recteur de la Grande Mosquée de Paris.
Ces derniers jours, les autorités algériennes ont pris la décision de fermer sept temples protestants dans le département de Bejaia. Une décision que le Pasteur Mustapha Krim a vivement dénoncée.
Par ailleurs, le tribunal correctionnel de la ville d’Oran a condamné un citoyen chrétien, Siaghi Krimo, à une peine de 05 années de prison ferme assortie d’une amende de 200 000 dinars.
Le jeune est originaire de Tizi-Ouzou, habitant à Oran. Il a été accusé d’« atteinte aux préceptes de l’Islam », en proposant à un de ses voisins, un CD contenant des témoignages de nouveaux convertis au christianisme et des louanges chrétiens.
Pour les responsables de l’Eglise protestante d’Algérie, cela relève de l’acharnement contre cette communauté religieuse, pourtant « portée sur les valeurs du respect et de fraternité ».
A rappeler que la communauté protestante en Algérie, compte 30.000 fidèles, concentrés particulièrement en Kabylie.
Enfin, il serait souhaitable de connaître la position de Dalil Boubaker, le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, payé par l’Algérie, sur ces évènements qui touchent les chrétiens algériens et qui prône un islam tolérant en France, un pays laïque.
En Algérie, les algériens sont musulmans, chrétiens ou israélites et la constitution algérienne, dans son article 73, impose simplement que n’est éligible à la présidence qu’un algérien de confession musulmane. Et, donc, de fait r...