Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 


Sur le vif

Belgique : le gouvernement veut expulser un imam accusé d’homophobie vers la Turquie

Rédigé par Saphirnews | Lundi 1 Février 2021 à 08:30

           


Belgique : le gouvernement veut expulser un imam accusé d’homophobie vers la Turquie
Un imam a été sommé de quitter le territoire belge après avoir tenu des propos jugés homophobes lors d'un prêche du vendredi diffusé sur les réseaux sociaux. Un refus de renouvellement de permis de travail et de séjour a été adressé mercredi 27 janvier à l'imam d'origine turc, envoyé par la Diyanet, la Présidence des Affaires religieuses en Turquie. Il dispose désormais de moins 30 jours pour quitter le territoire.

« Ceux qui viennent répandre la haine dans notre société n'ont pas leur place ici », a fait savoir Sammy Mahdi, le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration dans un communiqué, où il est reproché au principal intéressé, d’avoir « diffusé des messages haineux à l’intention de la communauté LGBT ». Des propos dont « les réactions montrent qu’ils incitent à la haine », souligne-on par ailleurs à RTL Info.

Selon la presse turcophone, l'imam, qui travaille depuis trois ans en Belgique, a déclaré que l'homosexualité est une maladie et qu'elle est source de déclin pour la société pour expliquer l'interdiction de l'homosexualité en islam.

« Nous ne pouvons tolérer la stigmatisation de la communauté LGBT et la diffusion de tels messages. J'ai du mal à accepter les déclarations homophobes qui sont faites au sein d'une communauté religieuse. En tant qu'imam, vous devez donner l'exemple, surtout si vous avez déjà obtenu le droit de travailler en Belgique. Quiconque ne veut pas respecter nos valeurs doit en subir les conséquences. », a ajouté le secrétaire.

Si cette décision prise à la mi-décembre, et confirmée à la mi-janvier après audition de l’accusé, peut donner lieu à un appel, la mosquée Yesil Camii, à Houthalen-Helchteren, dans la province flamande de Limbourg, dans laquelle exerçait l'accusé, est d’ores et déjà dans le viseur des autorités.

Le ministre flamand du Vivre ensemble, Bart Somers, a annoncé, mercredi 27 janvier, qu’il entamait à l’encontre de lieu de culte, qui bénéficiait jusque-là d’une reconnaissance régionale lui donnant accès à des financements publics, à la procédure de levée cet agrément en raison des déclarations homophobes de l'imam. « Quiconque agit contre les droits fondamentaux inscrits dans la Constitution et la Convention européenne des droits de l'homme peut perdre cette reconnaissance », a indiqué Bart Somers.

Lire aussi :
Islam de Belgique : Noureddine Smaili de retour à la tête de l’EMB

Et aussi :
Belgique : le voile autorisé dans l'enseignement supérieur en Wallonie dès la rentrée 2021