Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Archives

Azouz Begag : 'Je dis que cet individu est dangereux'

| Vendredi 13 Avril 2007 à 09:24

           

« Un mouton dans la baignoire » est sorti le 11 avril 2007. Référence directe aux propos de Nicolas Sarkozy lors de l’émission de TF1 « J’ai une question à vous poser », c’est le dernier ouvrage, au vitriol faut-il le préciser, d’ Azouz Begag, ancien ministre de la Promotion à l’égalité des chances. Azouz Begag, qui soutient désormais le candidat de l’UDF François Bayrou, était en meeting avec ce dernier hier.



Azouz Begag
Azouz Begag
« Marseille a réussi une alchimie rare, celle d'une ville entièrement forgée autour de sa diversité » a déclaré hier François Bayrou lors de son déplacement dans la ville phocéenne. Accompagné d’Azouz Begag, le candidat de l’UDF a tenu à préciser que « Nicolas Sarkozy fonde son projet sur la confrontation, je fonde le mien sur le rassemblement. […] L'ordre et la sécurité ne s'accommodent pas d'une montée perpétuelle des tensions et des affrontements. Je suis pour qu'on assure l'ordre et la sécurité par l'unité dans le pays. »

« Tout le travail que j'ai fait contre les discriminations, pour la diversité, pour l'égalité des chances n'appartient ni à la droite ni à la gauche » a insisté quant à lui Azouz Begag, appelant « tous les enfants de l'immigration » à « s'engager en politique ».

Hier matin sur RTL, Azouz Begag avait accusé l’ancien ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy de « draguer à fond la caisse l’électorat d’extrême-droite ». Dans une interview accordée au BondyBlog, l’ancien ministre à la Promotion de l’égalité des chances va un peu plus loin et déclare : « Quand un individu, ministre de l'Intérieur, affirme devant un parterre de ministres, que moi, Azouz Begag, j'ai des antécédents psychiatriques, quand il déclare qu'il faut associer immigration et identité nationale dans un même ministère, alors oui, je dis que cet individu est dangereux. Quand un homme comme lui a la maîtrise et le soutien de tant de pouvoirs médiatiques et économiques, et qu'il peut, avec cela, marquer son emprise totale sur la société française, sans supporter la moindre contestation, alors oui, je dis que cet homme est dangereux. C'est un devoir personnel et politique majeur que d'informer les électeurs avant l'élection. Si je laisse faire, je pourrais être accusé de non assistance à pays en danger. »

Par ailleurs, évoquant le peu d’échos qu’ont eu ses actions en tant que ministre, Azouz Begag s’est dit avoir été « victime d'une fatwa médiatique éhontée de la part de plusieurs journaux et chaînes de télévision ».




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Farid D le 13/04/2007 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment un comique notre Azzouz Beggag national. Il a du faire l'école du rire.
Il nous dit que ses actions en tant que ministre ont été Fatwatisées, quelle plaisanterie. IL a surout été là pour jouer le faire-valoir, un point c'est tout. A quoi s'attendait'il ?
Ce que je trouve pathétique, c'est qu'il ait servi tout ce temps dans un gouvernement dans lequel, il était brimé et surtout humilié. Quelle plaisanterie quand il annoce qu'il quitte le gouvernement 15 jours avant les élections présidentielles, de toute façon , il était viré. Ce qui est plus grave, c'est qu'il rejoigne François Bayrou, tout ça pour espérer récupérer un portefeuille. Il est vrai que les dorures de l'assemblée nationale font rêver plus d'un. S'il avait quelque peu sincère, il aurait eu la décence de se mettre au vert queque temps avant de s'engager dans un parti politique ou derrière un candidat, à l'instar de Besson.

2.Posté par fabe37 le 13/04/2007 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah lala ce qu'on ferait pas pour une bonne soupe quand même.

3.Posté par Moussa le 13/04/2007 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi au contraire, je dis bravo Azouz !

4.Posté par thierry le 13/04/2007 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis entierement d'accord avec le 1er post ! rien a redire !

5.Posté par elham le 13/04/2007 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Azouz est un honnête homme, il est à l'autre extrême de l'arabe de service qui sont: boutih, du fadela et du kaci...

s'il auarait accepté de cirer les chaussettes à joe dalton, il aurait pu avoir toute sa place qui revient de droit à un arabe de service

un grand bravo à azouz, qui a déjà rappellé qu'il ne s'appelle pas azouz sarkozy.comme il soutient bayrou, il y a pas photo je vote bayrou.

6.Posté par Wesh le 13/04/2007 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a une tradition musulmane qui ne remonte pas au Prophète, c'est une tradition qui remonte à la colonisation. Elle est simple mais elle est efficace: chaque fois qu'une personne issue de la communauté musulmane s'élève dans les hautes sphères de l'Etat. Les musulmans doivent chercher à le dénigrer, sinon à se méfier de lui.

La règle était vraie en période coloniale. Mais nous sommes en France!!

Donc, je crois que le pire ennemie d'Azouz Begag n'est pas Sarkozy ce sont certains musulmans qui n'ont cessé de le descendre depuis le premier jour où il a été nommé. Je connais un site musulmans qui a publié deux textes minables pour ternir l'image de ce nouveau ministre présenté comme un chercheur minable, un écrivain sans talents et un militant khoubziste. Ils n'ont jamais accepté qu'un homme comme ce Bebag soit ministre. Il faut les comprendre, ce sont encore des colonisés

Alors Farid D (1er post) vous croyez être authentique en versant votre bave sur un homme qui expose sa souffrance. Eh bien NON. Vous ne faites que réproduire un schéma qui existe depuis que le colonisateur nous a appris que nous sommes des moins que rien... Vous vous comportez comme tel.

Ce Begag a souffert le martyr pendant des mois. Il était dans ce ministère comme dans un piège. Il était la victime de vexations et de manigances de tout ordre. On peut ne pas être d'accord avec lui sur tout, mais on doit même reconnaître ce qu'est la réalité. Vous confondez la victime et le bourreau. Dans cette affaire, ...  

7.Posté par lag le 13/04/2007 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour a tous

evidemment, s'il avait eut le soutien de tous les musulmans, il en serait autrement pour M.azouz begag. peut etre plus credible, plus de poid... tout comme comme sarkozy, s'il n'avait eu aucun soutien de la communauté opportuniste, il n'aurait pas cette influence. il serait un gignol parmis tant d'autre et ne serait pas representant de l'extreme de l'extreme droite.

le denigrement de cette personne ne lui apporte rien, mais le soutenir et l'orienté dans la direction desirée, peut etre qu'il serait plus utile a la société. la politique c'est avant tout "les dorures de l'assemblée nationale" ce n'est pas par humanisme, il suffit simplement d'insiter ces dorures a veiller sur la population française.

8.Posté par Jack le 14/04/2007 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
moi perso , je l'aime bien M. Azouz BEGAG, il est sincère.
Je suis enfant d'immigrés. Si les personnes qui ont mis Azouz BEGAG à ce poste pensent qu'il est la caution "arabe de service" ,tant pis pour eux.
Sachez que pour nous, français de dehors, M. BEGAG doit être symbolisé en tant que PREMIER d'entre nous (même si je pense que "nous" ne représente en somme rien si ce n'est par occasion une sorte de communauté).
Les autres suivront naturellement jusqu'à ce que "l'Arabe de service" s'efface progressivement, pas de nos têtes, mais des têtes de ceux qui le pensent.
Il soutient François BAYROU.
Jje ne veux, moi non plus, ni de Ségo ne de Sarko, le bon raisonnement se trouve toujours dans l'équilibre du juste milieu.
Mais je ne veux pas cacher que c'est un vote par élimination et non de conviction.
Car mon premier choix se serait porté sur Bové, mais j'ai peur de la dispersion.
Salam

9.Posté par Parti Multiculturel Français le 14/04/2007 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ministre gadget va perdre sa place pour la BEURETTE RACHIDA, et comme toujours Marianne se moque de la diversité !!

10.Posté par Patrick le 02/06/2007 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fais fi des commentaires où je préfère voir de l'ignorance plutôt que de l'intolérance, mon cher Azouz ! Demeure toujours toi-même !... Fidèle aux valeurs que tu n'as cessé de défendre tout au long de ton ministère et dans ton tout dernier livre. Ton action est courageuse, ton combat finira par payer. Je suis à tes côtés... Avec toi, je veux garder la tête haute et me garder de céder aux chants de sirènes plus enclines à me phagocyter qu'à me permettre d'être pleinement moi-même. Imparfait, mais fidèle aux valeurs humanistes que je m'efforce de défendre et de mettre en oeuvre. Tout comme toi !


SOUTENEZ UNE PRESSE INDÉPENDANTE PAR UN DON DÉFISCALISÉ !