Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Monde

Attentat en Égypte : les condamnations unanimes des musulmans

Les musulmans de France solidaires des chrétiens

Rédigé par | Lundi 3 Janvier 2011 à 17:38

           

21 morts, 97 blessés. Voilà le triste bilan de l’attentat perpétré devant une église copte d’Alexandrie, au nord de l’Égypte, dans la nuit du vendredi 31 décembre au samedi 1er janvier. Depuis, les condamnations se multiplient dans le monde entier, y compris musulman. En France aussi. Sauf que pour certains hommes politiques du pays, les musulmans ne seraient pas assez solidaires des chrétiens et seraient même complices par leur silence.



Près de 5 000 personnes ont assisté, samedi 1er janvier 2011, aux obsèques des 21 victimes de l'attentat survenu la veille, à Alexandrie.
Près de 5 000 personnes ont assisté, samedi 1er janvier 2011, aux obsèques des 21 victimes de l'attentat survenu la veille, à Alexandrie.
La nouvelle année 2011 a mal commencé en Égypte. D’autant plus que le 1er janvier correspondait à la Journée mondiale de la paix, décrétée par le pape Jean-Paul II en 2005.

C’est devant une église copte d’Alexandrie, bondée pour la messe de minuit, qu’une bombe a explosé lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Le lieu de culte est aussitôt devenu le symbole des persécutions commises dans le monde musulman contre les chrétiens d’Orient.

Du Maroc à l’Indonésie, en passant par l’Algérie, l’Arabie Saoudite ou encore l’Irak, où 46 fidèles chrétiens avaient été tués fin octobre dans la cathédrale catholique de Bagdad, les condamnations sont unanimes. Selon Ryad, « l'attaque contre les coptes est un acte criminel que n'approuvent ni notre religion ni l'éthique ». Pour le gouverneur d'Alexandrie comme pour le procureur général, l'attentat visait non pas spécifiquement des coptes, mais tous les Égyptiens, avec pour but de déstabiliser le pays.

« Le terrorisme n'a ni nation ni nationalité et n'appartient à aucune religion, (...) les religions célestes sont porteuses de messages de sécurité et de paix », a déclaré le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Abdellah Ben Abdel Mohcine Al-Turki. Le Secrétaire général de l'OCI (Organisation de la conférence islamique), Ekmeleddin Ihsanoglu, a aussi confirmé par communiqué que « cet acte terroriste n’était pas compatible avec les principes nobles de l’islam, qui condamnent fermement cet acte criminel ».

Un attentat sur fond de tensions intercommunautaires

À l'approche des célébrations du Noël orthodoxe vendredi 7 janvier, la sécurité aux abords des églises coptes, désignées comme des cibles par un site Internet d'Al-Qaïda, a été renforcée en Égypte ainsi qu'en Europe.

Les chrétiens d'Égypte (ou coptes), en grande majorité orthodoxe, représentent 6 à 10 % de la population égyptienne, qui avoisine les 80 millions d'Égyptiens. Les tensions entre musulmans et coptes existent depuis bien longtemps en Égypte, mais les incidents se sont multipliés ces derniers mois pour aboutir à l'attentat survenu à Alexandrie, qui reste, à ce jour, non revendiqué.

Ahmed al-Tayyeb, le grand imam d'Al-Azhar, la principale institution musulmane, a annoncé la création d'un comité conjoint avec l'Église copte afin de comprendre les raisons des tensions entre les deux communautés et tenter de les résoudre.

Les musulmans de France clairement solidaires des chrétiens

Les condamnations pleuvent dans tout l’Hexagone de la part des responsables de la classe politique et religieuse ainsi que des organisations musulmanes. Une messe en mémoire des victimes de l'attentat a eu lieu dimanche 2 janvier en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris en présence de l'ambassadeur d'Égypte en France.

Comme pour l’attentat commis contre des chrétiens à Bagdad, le Conseil français du culte musulman (CFCM) tout comme la Grande Mosquée de Paris, le Rassemblement des musulmans de France (RMF) et l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), ont fermement condamné l’acte « abject » et expriment leur solidarité avec le peuple égyptien « face à cette tragédie qui a touché sa composante copte et élève des prières pour que les musulmans et les chrétiens d’Orient puissent résister par leur unité et leur fraternité aux adeptes de la haine et de la violence ».

« Face à ces crimes lâches (…) nous avons plus que jamais auparavant besoin des uns et des autres pour faire entendre la voix de ceux qui construisent des ponts et non des murs entre les chrétiens et les musulmans », a fait savoir le Conseil régional du culte musulman (CRCM) Rhône-Alpes.

… et non complices des terroristes

Mais ces réactions ne suffisent pas pour le député UMP Bernard Carayon, qui a appelé, dimanche 2 janvier, les « Français musulmans » à dénoncer des « massacres de masse » contre les chrétiens d’Orient et à « ne plus offrir leur solidarité silencieuse à ces atrocités », dans un communiqué intitulé « Face aux massacres de masse, stop aux communiqués émus et courtois des musulmans de France ! ».

L’élu joue, malgré lui (ou pas), le jeu des groupuscules d’extrême droite qui n’ont de cesse de répéter ô combien l’islam est une religion légitimant intrinsèquement la violence. « Au nom de l'islam, des "soldats de Dieu" organisent le massacre à petit feu des chrétiens d'Orient. Puisque les organisations musulmanes de France professent un islam modéré, qu'elles le prouvent et ne se contentent pas de communiqués de presse émus et courtois : qu'elles manifestent en masse contre la violence intégriste de leurs coreligionnaires », estime M. Carayon.

Une façon bien polie de dire que les musulmans de France ne sont pas clairement solidaires des chrétiens d’Orient et de les rendre coupables de ne pas être descendus dans les rues manifester leur réprobation. Sauf que l’élu a oublié que ces derniers ne sont en rien responsables de l’attentat.

Ils ne sont pas non plus complices des atrocités commises par Al-Qaïda. Toutes les voix de l’islam en France et dans le monde sont d’accord pour dire que l’attentat n’a rien d’islamique et que ceux qui l’ont commis au nom de l’islam sont loin d’être des musulmans.

Après tout, celui qui tue un homme est considéré comme avoir tué l’humanité entière, souligne-t-on dans le Coran. Le dialogue interreligieux, qui tient à cœur les organisations musulmanes et chrétiennes de France, se doit d'être promu. Non les amalgames qui portent préjudice aux musulmans.




Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par ledaron le 15/02/2011 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réagir au 1/4 de tour sur des évènements dont nous ne connaissons pas la teneur est dommageable pour la réflexion.Se positionner en tant qu'éternel coupable parceque la pression ambiante nous y incite est contre-productif.Tomber dans le piège de la propagande qui pour des raisons idéologiques accuse les musulmans de tous les maux est une faute.Il faut savoir raison gardée et utiliser son cerveau non pas pour hurler avec les loups mais mais pour prendre du recul et réfléchir...

Peut être que ce lien permettra de le faire ?

http://mobile.info-palestine.net/article.php3?id_article=10140

21.Posté par Abdessamad le 22/01/2011 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)
Nota :
a- Quand le Coran décrit les musulmans comme "la meilleure Nation", ce n’est pas grâce à leurs origines ethniques ou leur couleur de peau, mais exclusivement en fonction, d’une part, du bien qu’ils auraient fait et auraient ordonnés de faire, du mal qu’ils se seraient abstenu de faire et qu’ils auraient interdit de commettre, et d’autre part, de leur croyance en Dieu. Notez bien Selda, que pour mieux comprendre le sens d’un Verset du Coran, il ne faut pas détacher les termes qui le constituent. Notez également que dans la même Sourate (quelques Versets plus loin), le Coran informe les musulmans que les Gens du Livre, c'est-à-dire les juifs et les chrétiens (Certaines traductions utilisent l’expression les Détenteurs des Écritures), ne sont pas tous pareils, car, je cite : ' parmi eux, il y a une Nation pieuse dont les membres passent des nuits entières à réciter les Versets de Dieu et à se prosterner’.
b- Le terme « perverses » utilisé dans plusieurs Versets du Coran signifie s’éloigner de l’obéissance de Dieu et de Ses Prophètes (que la Prière et le Salut d'Allah soit sur Eux), déclarer la guerre aux croyants et les agresser par tous les moyens. Encore une fois, j’attire l’attention que les traducteurs essayent d’utiliser des expressions qui leur paraitraient les plus proches dans la langue de traduction.
c- L’expression Allah Akbar (Dieu est Grand) a souvent une résonance péjorative chez les occidentaux. Je rappelle quand même que cette expression a été prono...  

20.Posté par Abdessamad le 22/01/2011 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deuxièment, le mot jihadest loin d’être la signification que les occidentaux lui donnent. Je ne vais pas faire ici un cours magistral de langue Arabe, mais il faudrait savoir que dans cette langue la majorité des mots ont une explication littéraire et une deuxième "contextuelle". Ainsi, pour simplifier, le mot jihadvient du mot johdqui signifie littéralement l’effort physique. Quand à la signification "contextuelle", ce mot signifierait le dépassement de soit même au niveau de la spiritualité, moralité, générosité, justice, mais aussi au niveau de la résistance et de la défense légitime. Le mot qui signifie en Arabe le combat est Qitâl.
Quant à votre sentiment issu de lecture du Coran traduit, il n’est pas fondé sur des vérités telles qu’elles étaient racontées par le Coran. Je me limite à l'exemple que vous avez cité :
Le Coran ne traite pas les juifs de porc et de singes. Il parle d’une scène où Dieu a transformé certains juifs en porc et singes pour les punir d’avoir déformé et d’être éloigné de la parole divine apportée par les Prophètes de Dieu.
Troisièment, j’ai toujours été étonné pourquoi on omettait toujours les passages où le Coran parle des droits des juifs et chrétiens dans une société musulmane. Personne ne parlait du Verset du Coran qui demande aux musulmans d’être justes et respectueux envers les juifs et les chrétiens qui les respectent et qui ne les agressent pas.
Enfin, je ne nie quand même pas le désaccord fondamental entre l’Islam et le Christianisme tel q...  

19.Posté par Abdessamad le 21/01/2011 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)
Le Coran ne cautionnerait en aucun cas un crime contre des hommes et des femmes pacifiques et inoffensifs. Il condamne celui qu’aurait arraché un arbre même en temps de guerre, alors comment il peut cautionner d’attaquer des civils pacifiques et inoffensifs ?!
Par ailleurs, je précise qu’il y a une différence entre la traduction des Textes du Coran et la traduction des livres authentiques arabes qui expliquent les textes du Coran. Probablement, les individus qui auraient été élevés en langue autre que l’Arabe, puisent leurs connaissances dans ce genre de livres (c'est-à-dire la traduction des livres expliquant le Coran en Arabe).
J’aimerais aussi revenir sur le terme que vous avez cité : djihad. Ce terme est l’exemple parfait de la manipulation de beaucoup des médias qui consistent à présenter injustement l’Islam comme dogme de destruction et de meurtre. Je parie que pour vous Selda, le djihad est synonyme de meurtre, de guerre et d’opération kamikazes.
Permettez-moi d’apporter de la lumière sur ce terme.
Premièrement, le mot exacte en Arabe est jihad et non pas djihad. Les premiers occidentaux qui ont utilisé ce termes seraient des anglo-saxonnes qui, comme vous le savez, prononcent la lettre " j " en " dj " quant elle est au début d’un mot. Les médias francophones (et aussi les autres médias) ont repris systématiquement le terme sans réfléchir.

18.Posté par Abdessamad le 21/01/2011 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)
Mais, par similitude, pourrais-je me demander ce qu’il y a dans la Bible sacrée pour les chrétiens qui poussent toutes ces sectes à violer et ensuite tuer des enfants au nom de leur foi chrétienne ? (j’anticipe en précisant que je ne parle pas ici des prêtres pédophiles qui ne commettent pas forcément leurs atrocités au nom de leur foi. Il s’agit de sectes revendiquant leur foi chrétienne, mais Selda, ne comptez pas sur les médias en France pour vous en parler).
Enfin, sur ce point, j’aimerais bien vous poser une autre question : Qu’en pensez-vous de celui qui a déclaré en public une croisade au nom de sa foi chrétienne contre plusieurs pays musulmans ? Cet homme a largué des tonnes de bombes sur des dizaines de milliers de musulmans innocents.

3/ J’ai précisé dans ma réponse précédente (17 janvier), que la maitrise de la langue Arabe était une condition parmi d’autres indispensables et indissociables pour pouvoir prétendre interpréter le Coran. En effet, ces "meurtriers" (il faut toujours distinguer un meurtrier d’un résistant) qui ont été élevé en langue maternelle arabe, ne remplissent pas forcément ces conditions. En plus, ce n’est pas parce qu’on est Arabe que l’on est censé maitriser la langue Arabe et ses "subtilités ".

17.Posté par Abdessamad le 20/01/2011 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)
2/ Je ne suis pas du tout d’accord avec vous quand vous disiez que le Coran produit des terroristes qui tuent au nom d’Allah suite à une lecture sans contrôle particulier.
Là, vous évoquez un sujet très complexe et malheureusement, je n’aurais pas suffisamment de place ici pour faire toute la lumière sur ce sujet.
D’abord, il faut avoir le courage de reconnaître le droit légitime des musulmans de se défendre chez eux et de résister contre l’occupation. Ce droit est garanti pour tous les peuples, alors pourquoi ne serait-il pas garanti aux musulmans? Je vous invite à regarder sur une carte quels sont les pays dans le monde qui sont ; encore au 21ème siècle ; occupés ? Ils sont quasiment tous des pays musulmans, (Et là, je ne parle même pas de l’occupation économique, …C’est un autre sujet). À méditer.
Ensuite, ce n’est pas parce que des individus soit disant musulmans par ici ou par là commettent des atrocités qu’il faudrait faire porter le chapeau à l’Islam et au Coran. Réduire plus de 1,3 milliard de musulmans dans les actes de quelques centaines d’individus prétendant être musulmans serait vraiment inique. Il ne faut pas oublier que les premières victimes de ces atrocités sont les musulmans.
L’évidence qui crève les yeux de tous selon vous Selda n’est qu’une évidence que dégage un hologramme présentant une personne suspendue dans l’air. L’évidence dont vous parliez est justement l’évidence de certains médias qui se nourrissent du sensationnel pour détourner les peuple...  

16.Posté par Abdessamad le 18/01/2011 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Selda,
Merci et sachez bien que j’apprécie également notre débat Selda.
Désolé pour ton post qui n’est pas paru. Je pense que c’est à cause de sa taille, car d’après les règles du site, tout commentaire trop long ne sera pas publié. Ceci m’est arrivé une fois et depuis je coupe mes réponses en plusieurs «publication».

Je tiens par ailleurs à préciser que je suis autant que vous un homme entièrement libre. Je dis ça car vous me donnez l’impression que selon vous être musulman et être un homme libre ne serait pas compatible voire même contradictoire.

Pour répondre à vos questions :
1/ La comparaison que j’ai faite par rapport aux textes de Victor Hugo et de Jean La Fontaine se limite dans un cadre littéraire voire artistique. C’était uniquement pour mettre en valeur l’importance de la maitrise d’une langue.
Le Coran n’a jamais appelé au fanatisme et au meurtre (rappelez vous du Versé que vous avez cité dans vos commentaires précédents). Il a par contre légitimé et encadré le droit de se défendre. Ce droit est ; à ma connaissance ; légitime dans toutes les constitutions et religions.
Et pour répondre à votre question, je dirais que les Textes du Coran et ceux de Victor Hugo et de Jean de La Fontaine restent totalement hétérogènes. Les premiers sont des Paroles Divines qui organisent la vie de plus de 1,3 milliard d’individus aujourd’hui. Ils décrivent le mode de vie du musulman depuis pratiquement 15 siècles. Chaque mot dans ces Textes a un poids très considérable et son in...  

15.Posté par Selda le 18/01/2011 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à Abdessamad :
J'apprécie de plus en plus notre échange Abdessamad.
Je n'ai pas beaucoup le temps de m'apesantir sur vos réponses malgré leur richesse, je vais devoir aller droit au but et réduire ma réponse aux seuls cas où ma réponse peut s'exprimer rapidement. J'en suis désolé.

Pour info également, j'avais envoyé un deuxième post pour rectifier un oubli dans mon analyse sur le jugement islamique sur l'association ... mais ce post n'est jamais paru. Je ne vais pas refaire la démonstration, pour ne pas risquer de voir le post actuel ne pas paraître lui aussi. C'est dommage pour tous les deux que ceux qui nous lisent ne puissent admettre un débat courtois mais franc entre un musulman et un homme libre.

Vous dites : Heureusement ! Car si n'importe qui se permettait d'interpréter le Coran, je n'oserais même pas imaginer le nombre de fanatiques que l'on risquerait d'avoir.
Je pense, à titre d'exemple, que pour comprendre et interpréter les textes de Victor Hugo ou de Jean de La Fontaine, il faudrait maitriser la langue Française. N'êtes-vous pas d'accord?
Je suis tout à fait d'accord avec vous : il est préférable, pour gouter toute la richesse du texte, de bien connaître la langue française ... cependant, je peux vous assurer que même la lecture de Victor Hugo par un lecteur connaissant mal le français ne l'amènera pas au fanatisme et au meurtre. Pourquoi est-ce différent avec le Coran ? Pourquoi avez vous peur que des personnes sans la science que vous jugez nécessaire...  

14.Posté par Abdessamad le 17/01/2011 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)
4/ Quant à la partialité de juger un non-musulman par un musulman en se basant sur le Coran, … Une réponse serait : Ne trouvez-vous pas un peu partial de juger un musulman obligatoirement par un non-musulman sur des règles basées sur des lois auxquelles ce musulman ne croit pas? Belle dictature ces lois que voici ! Mais, rassurez-vous Selda, ce ne serait pas mon élément de réponse, sinon ce serait trop facile.
Je dirais plutôt que chaque individu devrait être soumis à la loi du pays où il vit. Que l’on croyait à ces lois ou non. Ainsi, un citoyen musulman (ou étranger) vivant dans un pays non-musulman (ou laïque) devrait respecter la loi du pays. Le changement des lois passe par la classe politique. Chacun a le droit de défendre démocratiquement ses idées et de choisir les politiques qui le représentent le mieux. Dans la même logique, un citoyen non-musulman (ou étranger) vivant dans un pays musulman devrait respecter la loi du pays. Un criminel dont le crime a été prouvé avec des preuves irréfutables lors d’un procès équitable doit être condamné selon la loi du pays, qu’il croit à Dieu ou non. N'êtes-vous pas d'accord?
Je donnerais mes deux bras à couper si on me trouvait des Textes dans le Coran ou des textes authentiques rapportés du Prophète Mohammed (que la Prière et le Salut d'Allah soit sur Lui), qui attribueraient des circonstances atténuantes à un criminel parce qu’il serait musulman, ou à l’inverse qui attribueraient des circonstances aggravantes à un crimi...  

13.Posté par Abdessamad le 17/01/2011 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Selda,
J'ai lu attentivement votre réponse et j'ai malheureusement constaté que vous avez mal compris ma réponse. Je vais admettre (pour ne pas transformer le débat en polémique stérile) que c'était moi qui m’étais mal exprimé.
Je vais essayer d'éclaircir davantage mes propos pour qu'il n'ait plus d'ambiguïté.
Pour commencer, j'insiste que:

1/ le fait que Coran soit lisible part tout le monde était une chance pour tout le monde et en particulier pour les musulmans.

2/ Pour interpréter le Coran, d'une part, il ne faut surtout pas avoir de préjugés (ce n'est pas parce que beaucoup de gens ont des préjugés qu'il faudrait l'accepter et dire que c'est bien). Ce principe est valable, selon moi, pour n'importe quel sujet. Si tous les savants de l'histoire avaient des préjugés sur les domaines qu'ils traitaient, qu'ils soient scientifiques, philosophiques ou technologiques, l'humanité vivrait encore au moyen âge. J'ajoute que personnellement, si j'avais des préjugés sur vous Selda, je ne serais pas là entrain de débattre avec vous. D'autre part, être un as de la langue Arabe est l'une des conditions indispensables (il y en a d'autres) pour pouvoir prétendre interpréter le Coran. Heureusement ! Car si n'importe qui se permettait d'interpréter le Coran, je n'oserais même pas imaginer le nombre de fanatiques que l'on risquerait d'avoir.
Cette règle est valable également pour d'autres langues. Je pense, à titre d'exemple, que pour comprendre et interpréter les textes de Victor Hugo ...  

12.Posté par selda le 15/01/2011 02:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à Abdessamad :
J'apprécie la tonalité de vos propos centré sur l'argumentation.
Alors reprenons les différents points :
Vous vous félicitez que le coran soit lisible par tous mais pour l'interpréter, d'après vous, il ne faut pas avoir de préjugés (qui n'en a pas ?), être "un as de la langue arabe" et ne pas être n'importe quel musulman, être impartial, etc...
Vous vous félicitez donc que chacun puisse lire le Coran tout en déniant à tout un chacun de l'interpréter et donc le comprendre. Qu'est-ce que cela signifie ?

D'autre part, l'immense majorité des musulmans n'est pas de langue arabe : votre analyse signifie t elle que ces musulmans n'ont rien à dire sur le Coran qu'ils lisent à la différence des arabophones dont seulement certains pourraient parler du Coran ? Drôle de respect de ses frères musulmans !

Ne trouvez vous pas un peu partial de juger un non musulman, obligatoirement par un musulman sur des règles basées sur le Coran ? Ainsi, un mécréant qui préméditerait un acte qui choquerait le musulman chargé de le juger pourrait se voir comdamner à mort par rapport aux règles d'un dieu auquel il ne croit pas. Belle dictature musulmane que voici !
Imaginez l'inverse où un curé catholique condamnerait un musulman parce qu'il refuse de boire du vin (sang de Jésus). Et n'imaginez pas m'expliquer que ce n'est pas dans l'un des livres de la Bible ... il faut parler l'araméen pour avoir droit au chapitre maintenant et avoir passer 25 ans à étudier le dogme catholique ... ...  

11.Posté par Abdessamad le 11/01/2011 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(suite)
Enfin, je suis au moins d'accord avec vous sur un point: Nous n'avons définitivement pas les mêmes valeurs. Et quand je dis nous, j'entends évidemment vous Selda et moi, car l'éducation que l'Islam m'a inculqué ne me permet pas sous aucun prétexte de stigmatiser des personnes ou de faire de l'amalgame à cause de certains individus. Rassurez-vous Selda, je ne vous haie pas du tout ni d'ailleurs ceux qui se lâchent en insultant les musulmans. A chaque fois je lis de tels propos je récite quelques Textes rapportés du Prophète Mohammed (que la Prière et le Salut d'Allah soit sur Lui). Si vous permettez, je vous en cite un:
Les Compagnons du Prophète Mohammed (PSAL) rapportèrent qu'un jour un homme inconnu arriva à Médine à la recherche du Prophète Mohammed (PSAL). Il demanda à un musulman où il pouvait trouver le Prophète Mohammed (PSAL). Le musulman demanda à cet homme ce que lui voulait et à la surprise totale du musulman l'homme répondit qu'il voulait le tuer pour débarrasser la terre de Lui. Rapidement l'information se répandit dans la ville Médine et le Compagnon Omar (qui fut le 2éme Calife après le décès du Prophète Mohammed) se précipita vers cet homme. Tellement Omar aimait le Prophète Mohammed (PSAL) qu'il n'avait qu'une seule envie c'est de tuer cet homme, mais il savait qu'il devait en parler d'abord au Prophète Mohammed (PSAL). Il attacha l'homme contre un arbre et alla prévenir le Prophète Mohammed (PSAL). Le Prophète Mohammed (PSAL) arriva et demanda de dé...  

10.Posté par Abdessamad le 10/01/2011 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à Selda, j'aimerais éclaircir quelques points qui ont été; intentionnellement ou pas; rapportés d'une façon à salir l'Islam et le Coran.
Pour commencer, je dirait plutôt HEUREUSEMENT pour les musulmans, le Coran existe et peut être lu par tous. Mais faut-il encore que ces lectrices et lecteurs soient de bonne foi et n'aient pas de préjugés.
Ensuite, Le Versé du Coran que vous avez cité existe évidemment. Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec votre interprétation. Sachez bien Selda, que même les as de la langue Arabe ne se permettent pas systématiquement d'interpréter les Versés du Coran, alors que vous déjà, vous vous basé sur une traduction. Nous savons tous que lors d'une traduction, un texte risque de perdre beaucoup de son contenu et de sa signification faute d'équivalent de certaines expressions entre la langue de départ et la langue de traduction. Ce risque est à multiplier par 10 lorsqu'il s'agit d'un livre constitué de phrases et d'expressions divines et dont tout le monde n'a pas la faculté de maitriser.
Puis, pour résumer le sens du Versé que vous avez cité, l'Islam, au contraire de ce que vous laissez croire, donne à la vie un statut sacré et l'ôter n'est pas laisser au jugement du ‘‘musulman’’ comme vous disiez, et c'est pour cette raison qu'il considère quelqu'un qui tuerait une personne non coupable (non coupable n'est même pas le terme utilisé dans le versé en Arabe) comme s'il avait tué tous les hommes. Ce n'est pas à n'importe quel musul...  

9.Posté par selda le 05/01/2011 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Sabix et par voie de conséquence Moi :
Concernant l'analogie avec les prêtres pédophiles : il y a une chose qui a l'air de vous échapper :
dans un cas, les attentats sont revendiqués au nom d'une religion et vise des cibles en raison de leur religion,
dans l'autre cas, le prêtre pédophile ne fait aucun lien avec une quelconque religion et ne revendique rien : il cache au contraire sa perversion.

Par ailleurs, Sabix, vous déformez les propos de u[Moi ]u qui n'a jamais dit que parce qu'ils ne défilaient pas dans la rue, les musulmans de France étaient coupable ou même complice de quoi que ce soit. Il a simplement souligné une situation qui me choque également : A savoir : Pour 12 dessins, des semaines de manifestations, des assassinats, des ambassades brulées, des menaces de mort et des tentatives de meurtre qui continuent encore aujourd'hui, et, pour plusieurs dizaines de personnes tuées en raison de leur confession : chrétiennes quelques communiqués polis de structures politico religieuses : nous n'avons décidément pas les mêmes valeurs Sabix.

D'autre part, malheureusement pour les musulmans, le Coran existe et peut être lu par tous.
La citation tronquée habituellement donnée pour "prouver" que l'islam est intrinsèquement religion de paix est le verset 32 de la sourate 5 (de la traduction d'Hamidullah) :
"C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'i...  

8.Posté par Mustapha le 04/01/2011 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il s'agit nullement pour moi de soutenir une théorie du complot, mais qui est absolument certain que cet attentat est l'oeuvre d'islamistes? On ne sait jamais vraiment ce qui se passe, et qui est impliqué dans ce genre d'attaques abjectes.

1 2