Connectez-vous S'inscrire






Religions

Terrorisme : le « non » catégorique en 600 pages

D'autres avis juridiques (fatwas) l'avaient précédé

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Samedi 6 Mars 2010

Un érudit musulman pakistanais, installé au Canada, a présenté mardi 2 mars en Grande-Bretagne une fatwa condamnant le terrorisme et les attentats suicides, contraires à l’islam. L’avis religieux, expliqué en détail en 600 pages, démonte les argumentaires des mouvements terroristes, qui n’hésitent pas à recruter des jeunes et des analphabètes pour les envoyer droit vers la mort.



Muhammad Tahir-ul-Qadri, fondateur du Minhaj-ul-Quran, basé à Londres.
Muhammad Tahir-ul-Qadri, fondateur du Minhaj-ul-Quran, basé à Londres.
« Le terrorisme est le terrorisme, la violence est la violence et elle n'a pas de place dans l'enseignement de l'islam et il n'y a aucune justification pour cela, ni aucune sorte d'excuses ou d'argumentation. »

Une fatwa inédite de 600 pages contre le terrorisme et les attentats suicides a été rendue publique cette semaine par Muhammad Tahir-ul-Qadri, un éminent savant musulman d’origine pakistanaise et fondateur du mouvement de tradition soufie, Minhaj-ul-Quran, présente dans quelque 90 pays et qui combat l'extrémisme religieux.

En présence de députés britanniques, il déclare avec force que l’islam interdit le terrorisme et le meurtre d’innocents et que les kamikazes, dépeints comme des « ennemis de l’islam », seront récompensés non pas par 72 vierges au Paradis, comme le promettent de nombreux recruteurs des mouvements terroristes, mais d’une place en Enfer.

« Des héros du feu de l’Enfer »

Aucune excuse ne peut déroger à cette interdiction, selon Muhammad Tahir-ul-Qadri. Les kamikazes « ne peuvent pas prétendre que leur suicide sont des actes commis par des martyrs qui deviendront des héros de la oumma » mais ils seront « des héros du feu de l'Enfer », a-t-il déclaré.

« Leurs actes ne seront jamais, jamais, considérés comme un jihad », a-t-il ajouté. Sont directement visé Al-Qaïda et ses branches armées, à l’origine de trop nombreux attentats sanglants en Afghanistan et au Pakistan ces dernières années.

Avec de telles déclarations, le doute – si tant est qu’il y en avait un – ne peut plus être permis. « Cette fatwa sème le doute dans l'esprit des kamikazes potentiels », en particulier les jeunes musulmans, a estimé Shahid Mursaleen, porte-parole britannique de Minhaj-ul-Quran. L’avis juridique dissuade ces derniers, dont certains peuvent facilement être la cible de lavages de cerveau, à choisir la voie du radicalisme qui mène souvent à des fins tragiques.

D'autres fatwas l'ont précédé

Ce n’est pas la première fois que des érudits musulmans condamnent le terrorisme. Tous sont unanimes pour présenter l’islam comme une religion de paix. Peu après les attentats qui ont secoué Madrid en mars 2004, la Commission islamique d’Espagne, l’équivalent du CFCM français, est montée au créneau.

Publiée à la veille du premier anniversaire des attaques, la fatwa de cinq pages a décrété que « Ben Laden, Al-Qaïda et tous ceux qui prétendent justifier le terrorisme en se fondant sur le Coran sacré sont hors de l'islam ».

A la suite des attentats de Londres en juillet 2005, les savants du Conseil du fiqh d’Amérique du Nord ont aussi rappelé dans une fatwa que les personnes commettant des attentats au nom de l’islam sont des « criminels » et non des « martyrs ».

Mieux encore : plusieurs centaines d’érudits musulmans d’Inde se sont réunis en 2008 à New Delhi pour dénoncer le terrorisme qui gangrène la région, lors d’un rassemblement initié par Jamiat-Ulma-I-Hind, une des plus influentes organisations musulmanes du pays. Cependant, cet événement, qui a rassemblé plus de 70 000 personnes, a été peu relayé par la presse.

Pourquoi la fatwa du théologien pakistanais fait-elle tant de bruit alors ? La réputation de l'organisation soufie, qu'il a lui-même créée, joue en sa faveur. Le document, qu'il adresse d'abord aux populations pakistanaise, indienne et bengladaise, est traduite en ourdou. Bientôt traduite en anglais (télécharger la version courte plus bas) et probablement en arabe, la fatwa est aussi la plus complète à ce jour sur la question. Muhammad Tahir-ul-Qadri appelle désormais d’autres savants à le rejoindre.

Lire aussi :
Les oulémas du pouvoir vs les oulémas de la dignité
Etats-Unis: les musulmans appelés à lutter contre l'extrémisme

resume_de_la_fatwa_contre_le_terrorisme__en_anglais_.pdf Résumé de la fatwa contre le terrorisme (en anglais).pdf  (579.72 Ko)






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu