Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Allemagne : un musulman et un juif au comité d’éthique

Rédigé par La Rédaction | Mardi 24 Avril 2012



C’est une première en Allemagne. Le président du Bundestag a nommé, sur proposition du gouvernement allemand, une personnalité juive et une personnalité musulmane au sein du Conseil d’éthique, l’équivalent allemand du Comité consultatif national d’éthique français pour les sciences de la vie et de la santé.

Le musulman est un docteur d’origine turque du nom d'Ilhan Ilkiliç. Médecin et philophe, il mène actuellement des recherches en santé publique et génétique à l’Université Johannes-Gutenberg de Mayence. Son homologue juif, le docteur Léo Latash, est directeur médical du service d’urgences de la ville de Francfort et membre du Conseil central des juifs d’Allemagne.

Le Conseil d’éthique allemand compte déjà plusieurs représentants chrétiens : le Pr Eberhard Schockenhoff, professeur de théologie morale catholique à Fribourg, Mgr Anton Losinger, évêque catholique auxiliaire d’Augsbourg, ainsi que les évêques protestants Wolfgang Huber, ancien président de l’Église évangélique allemande, et Christoph Kähler, ancien évêque de l’Église évangélique de Thuringe.

En France, le Comité consultatif national d’éthique compte actuellement une personnalité musulmane, Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie arabe et de philosophie de la logique, et une personnalité juive, le rabbin Michaël Azoulay, parmi les cinq personnalités appartenant aux principales familles philosophiques et spirituelles composant l’organisation.

Les comités d’éthique ont pour rôle de donner des directives aux médecins afin que leurs domaines de recherche respectent les règles déontologiques ainsi que le droit.

Lire aussi :
L’euthanasie dans la campagne électorale, qu’en disent les religions ?