Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Monde

Allemagne : le modèle d’intégration des immigrés en question

Des imams germanophones formés outre-Rhin

Rédigé par | Lundi 18 Octobre 2010 à 20:38

           

Le modèle multiculturel allemand est-il mort ? C'est tout du moins un échec, de l'avis de la chancelière Angela Merkel. Cependant, aucune alternative n'a été proposée, laissant le débat sur l'intégration des immigrés, majoritairement musulmans, ouvert et non prise en main par le gouvernement. Mme Merkel s'accorde néanmoins à assigner l'apprentissage de la langue allemande comme un préalable à l'intégration. En témoignent les formations d'imams germanophones, lancées cette année dans plusieurs universités allemandes.



Allemagne : le modèle d’intégration des immigrés en question
La chancelière Angela Merkel a apporté sa pierre à l’édifice du débat sur l’immigration en Allemagne. Pour le coup, elle n’y est pas allée par quatre chemins devant les jeunes de son parti, l’Union des chrétiens démocrates (CDU). « Le multiculturalisme a échoué, totalement échoué », a déclaré la chancelière samedi 16 octobre à Postdam. Le modèle d’intégration du « multikulti », qui consiste à savoir vivre côte à côte sans se mélanger et de s'en réjouir, est à repenser selon elle.

Jusqu'en 2000, le droit du sang a prévalu dans l’acquisition de la nationalité allemande. Les immigrés n’ont souvent été considérés que comme des « invités » (Gastarbeiter) de passage qui n’avaient pas l’obligation de s’intégrer, encore moins de s’assimiler.

Comme plusieurs responsables politiques allemands, Angela Merkel réclame désormais une politique plus ferme à l’encontre des immigrés, principalement turcs, les exhortant à accepter les valeurs allemandes et à apprendre la langue de Goethe, étape nécessaire pour leur intégration dans le système scolaire et dans le marché de l’emploi. Le président turc Abdullah Gül a d'ailleurs appelé la communauté turque d’Allemagne à « parler couramment et sans accent » l’allemand.

Les imams made by Germany

Mais le débat ne se limite pas aux seuls immigrés. Les musulmans sont particulièrement visés par la question de l’intégration ces dernières semaines. A l’image de l'Institut catholique de Paris, trois universités de l’Ouest allemand ont lancé la semaine dernière des départements d’études islamiques et de formations d’imams germanophones. Selon plusieurs sources, 90 % des quelque 2 500 imams ne parlent pas ou maîtrisent mal l’allemand.

Cette initiative du Conseil scientifique allemand, instance qui émet des conseils sur le système universitaire allemand, est fort appréciée d’Angela Merkel. Les pouvoirs publics vont attribuer une aide de 4 milliards d’euros à ces facultés. Ces formations aideront ainsi à l’instauration de cours de religion musulmane dans les écoles, de plus en plus demandés.

Quant à la place de l’islam outre-Rhin, la chancelière préfère néanmoins se ranger derrière le discours d’apaisement prôné début octobre par le président Christian Wulff, actuellement en visite d’Etat en Turquie. « Le christianisme fait partie de nous, le judaïsme fait partie de nous. Mais il a aussi dit : l'islam a aussi sa place en Allemagne », a-t-elle affirmé, contrecarrant l’idée que l’islam est une religion étrangère impossible à intégrer dans la société.

Sarrazin, la parole libérée

Thilo Sarrazin a mis le feu aux poudres fin août. Depuis, il n’est plus employé par la Bundesbank mais son livre, devenu un best-seller, cartonne. Plus de 700 000 exemplaires ont été vendus. Surtout, il a ouvert la porte au débat. Plus de la moitié des Allemands sont en accord avec ses opinions. 10 % d’entre eux souhaitent même que le pays devrait être dirigé par un « Führer ».

Le ministre-président de Bavière et dirigeant de la CSU, allié de la CDU, Horst Seehofer, est allé plus loin la semaine dernière en affirmant que l'Allemagne ne devrait plus accepter d’immigrés provenant de « cultures différentes » comme « les Turcs et les Arabes ». « La société multiculturelle est morte », a-t-il ajouté.

Face à ces positions conservatrices, Angela Merkel , au plus bas dans les sondage, tente de reconquérir l’aile conservatrice de son parti à l’approche des élections régionales de 2011. « Nous n’avons pas besoin d’une immigration qui pèse sur notre système social », a fait savoir la chancelière. Cependant, face à la chute de la natalité, la fuite des cerveaux et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, elle admet la nécessité de l’immigration. Selon la Chambre de commerce et de l’industrie, 400 000 emplois qualifiés ne sont pas pourvus.

Pour remédier à ce problème, les ministres allemands de l’Education et de l’Economie ont appelé, lundi 18 octobre, à une meilleure reconnaissance des diplômes étrangers, ce qui permettrait l’accès à l’emploi de 300 000 immigrés qualifiés. Une « plateforme Internet » permettant de trouver les équivalences entre les diplômes étrangers et allemands devrait être lancée avant la fin de l’année, selon le ministère allemand de l’Economie.




Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Espoir le 18/10/2010 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il en est bien temps que les politiciens se rendent compte que l’immigration ne fait que détruire le tissu social de l’Europe, nous avons une culture et nous devons en être fier, la reconnaître. On nous répète sans cesse que l’immigration est une chance pour notre pays, mais qu’est ce qui est vraiment important gagner un malheureux point de croissance pour le PIB ou bien avoir un peuple uni.
Nous avons trop de différences culturelles avec les musulmans, de plus une immigration de masse ne fait que les encourager à vivre entre eux et donc ils ne s’intègrent pas.
Nous n’avons qu’à regarder les vagues d’immigrants venant du Portugal et de l’Italie qu’a connue la France. Ils se sont très bien intégrés, tout simplement parce que nous avons une histoire commune.
Il est grand temps que l’Europe se réveille.

2.Posté par Choqué le 19/10/2010 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Espoir....

J'ai déjà envie de parler de votre culture... je suis désolé mais, elle meurt, elle s'effondre devant la mondialisation, maintenant, "vous" êtes comme tous les autres, comme tous les occidentaux, qui n'ont pas la même histoire à la base.

Ensuite, nous, musulmans (nés en France, donc je ne vois pas ce que tu voudrais faire de nous... ?), ne vous agressons pas, on se contente de pratiquer, et de mener notre vie comme on le souhaites... en revanche, je ne vois pas en quoi on déranges... tu crois vraiment que vous serriez unis si on était pas là ? Laisse moi rire, c'est l'argent qui mène la plupart des français...

On est autant français que vous, et on ne partira pas.

3.Posté par Espoir le 19/10/2010 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est justement ce mépris envers notre culture et envers notre peuple qui me dérange. Si je vais dans un pays quel qu'il soit je me plie au coutume et lois de ce pays, je respecte leur façon de vivre. Vous en êtes la preuve vivante que beaucoup sont en France et s'en foutent des français. Les musulmans qui sont arrivés dans les années 60 se sont bien intégrés, quand je leur parle, je vois bien qu'ils sont respectueux envers la France, ils ne me dérangent pas au contraire je suis heureux de vivre à leur côté. Mais ceux de nos jours (ceux qui sont nés en France) pour la plupart respectent leur pays d'origine (j'entends par là le pays de leurs parents ou grands-parents) et non la France. Ils essayent d'imposer leur culture, mais de quel droit? Je suis désolé, mais notre culture existe toujours et elle continuera de vivre tant que les français seront majoritaire dans leur pays. Etre français, c'est aimer la France et non la dénigrer, ca ne se résume pas à une simple carte d'identité.

4.Posté par Sophie Lazier (Paris - France) le 19/10/2010 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Espoir, ce que tu affirmes est une opinion de plus en plus partagée par les Européens. En janvier 2010, je suis allée en Allemagne, plus particulièrement à Berlin. Comme je parle plusieurs langues européennes, dont un peu l'allemand, j'ai conversé avec des Allemands de souche, notamment un vendeur de boissons chaudes dans une petite gare berlinoise, qui m'a posé cette question troublante : "Vous dites que vous êtes une Française, mais je ne le crois pas vraiment. Quelles sont donc vos origines ?". Je lui ai répondu : "En effet, j'ai des origines italienne et péruvienne. Mes deux parents étaient des étrangers en France." Et lui de me rétorquer : "Ah, je ne me suis donc pas trompé ! Vous n'êtes pas une vraie Française ! Je l'ai vu à votre visage". Sa réponse m'a mise un peu en colère, mais que pouvais-je lui rétorquer ? Un jour plus tard, toujours à Berlin, je prends un taxi. Le chauffeur de taxi me demande de quel pays je viens. Je lui réponds avec fierté : "La France, Paris !". C'est alors qu'il commence à me parler "des émeutes raciales" qui ont eu lieu en France en 2005. Je ne savais plus où me mettre... J'avais honte de moi et aussi de mon pays (parce que j'aime la France). Je me sentais humiliée. Je me demandais : "Aux yeux des Allemands, suis-je vraiment une Française ?". Oui, Espoir, les Européens commencent à rejeter vraiment le multiculturalisme et les Européens d'origine étrangère. Je crois bien qu'ils ne veulent plus de populations ayant une religion différente d...  

5.Posté par Ah bon ? le 20/10/2010 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angela Merkel,empêtrée dans des affaires, acculée par son propre parti, risquant de perdre son titre de chancelière, crée cette polémique pour tenter d'exister un tant soit peu.Une fois est devenue coutume,lorsque les politiques sont en difficulté, il invente des problèmes ,leur devise "diviser pour mieux rebondir"! En France, en pleine grèves,manifestations,blocages,dur dur pour le gouvernement, on ressort le spectre du terrorisme pour installer la peur et dissuader les citoyens à manifester....

6.Posté par Choqué le 20/10/2010 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Sophie Lazier : Si on veut me dégager de France, je ne sais pas comment je réagirai, mais je pense que beaucoup d'entre nous ne se laisserons pas faire... Comment veux-tu qu'on se fasses plus discrets ?!!! A chaque fois qu'un arabe, ou un soit disant musulman fait une connerie, il est directement affiché en gros et en gras comme étant musulman, sur les médias télévisés les plus regardés tel que TF1, on est sans arrêt affichés, les politiques s'en prennent très souvent à nous (voile, minarets, construction de mosquées, burqa (même si c'est pas tout à fait musulman, ça fait penser à quoi... ? ect..) .

Je sais que c'est dangereux, et je n'ai pas envie d'une guerre civile, mais, c'est à tous (autant les musulmans que les européens de souches) de se ressaisir et de cessé de se laissés influencer par les médias et les politiques !

Je suis quand même étonné, dans ton commentaire, bien que non agressif, j'ai l'impression d'être l'agresseur, alors que c'est pas du tout vrai, j'ai jamais blessé ni physiquement ou mentalement un français de souche, alors qu'inversement, je peux te dire que les attaques envers les miens et ma religions sont bien présentes, par les médias, politiques, employeurs ect...

@ Espoir : Je ne méprise pas du tout votre culture, ce que je pense c'est que vous la perdez justement... Mais est-ce de ma faute ? Si je ne bois pas d'alcool, ça ne t'empêche pas de le faire...

Ensuite, a tu cherché à savoir pourquoi les fils et filles d'immigrés sont plus attachés à le...  

7.Posté par ledaron le 20/10/2010 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les oligarchies qui président aux destinées des pays européens pillent sans vergogne les biens et s'enrichissent sur le dos des populations.Ils sèment le trouble afin de faire perdurer leur forfait.Ils ont besoin d'un peu de chaos pour occuper l'esprit des gens.l'Occupation du moment est l'immigration et l'Islam .Les masses s'engouffrent dans ces polémiques artificielles alimentées par des mas-médias dont on connait la proximité avec leurs mentors politiciens.Ils nous goivernent comme des pions parceque nous nous comportons comme tel.....

8.Posté par Aurelien le 20/10/2010 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai un peu le même avis que le post 7, et la lecture des posts précédents le confirme : Chrétiens et Musulmans vont bien finir par s'entretuer un jour en France, en Europe, et avec un peu de bol ce conflit pourrait même s'étendre à d'autres régions du monde. Inutile de préciser que ceux qui ont oeuvré et oeuvrent toujours en coulisses pour rendre ce terreau fertile, sont ceux qui viendront tout récupérer et faire du business sur les cendres encore chaudes après le chaos... si vous voyez de qui je veux parler ;-)

9.Posté par Espoir le 20/10/2010 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Sophie LazierOui c'est un sentiment que de plus en plus d'européen ressentent, je le vois bien autour de moi, après ce n'est pas pour autant que tous iront voter pour le fn avec comme seul objectif prendre les armes et les torches. Bien sûr que non, mais une droite populiste avec un leader charismatique en France pourrait faire un très bon score, c'est bien ce qui est en train de se passer un peu partout en Europe. Moi personnellement je n'ai rien contre la couleur de peau, ce qui est le plus important à mes yeux c'est le respect envers mon pays. Mais ce qui me fait le plus peur dans cette histoire est justement que l'histoire se répète encore, une crise comme celle qu'a précédé la seconde guerre mondiale, suivi d'une remontée en puissance des parties nationalistes, la suite je ne l'espère pas vraiment.

@choqué Une culture ne peut pas disparaître il y aura toujours des hommes pour la préserver, un exemple tout simple le fait que le druidisme soit reconnu comme religion en Angleterre des siècles après qu'elle fut pourchassée et interdite par le christianisme. De plus notre culture ne se limite pas à l'alcool, heureusement d'ailleurs, je ne bois pas une seule goutte d'alcool. D'accord les fils et filles d'immigrés se sentent exclus je peux le comprendre, maintenant mets toi à notre place:
- une église dégradé = un petit article dans la rubrique faits divers
- une mosquée dégradé = nombreuse déclarations du gouvernement ....
Discrimination positive ce qui est injuste pour frança...  

10.Posté par Choqué le 21/10/2010 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Espoir :

A propose de la culture, je sais qu'on ne peut pas la faire disparaitre comme ça, mais regarde bien la jeunesse tu verra de quoi je parle...

Personnellement, il est vrai que j'entends rarement qu'une église ait été dégradée... et je le condamne à 100%.
Maintenant, quand une mosquée a été dégradée, on en entend parler, les politiciens font des beaux discours bien hypocrites, histoire de récolté le fruit (les voix) de ce qu'ils ont semés (la haine). Personnellement je me fiche de ce qu'on peut dire dans tel ou tel médias, il faut arrêter de se laissé pourrir par eux justement, ils font peur à tout le monde, et la haine et la peur donnes naissances aux pires actes...

Je suis aussi à 100% contre la discrimination positive, pour moi aucune discrimination n'est positive... justement, ce que je dis à chaque fois, c'est que le problème ne va que s'inverser et s'intensifier, ceux qui à la base n'était pas discriminés vont l'être et forcement vont êtres en colère, et le racisme va augmenté...

Ensuite, quant aux agressions, je trouve qu'on en parle plus quand justement des immigrés agresses que l'inverse...

On a la preuve qu'on tous l'impression d'être les rejetés, en effet... mais à qui la faute ? Le système d'intégration ? Il a bon dos je trouve... Non, c'est surtout la faute de nos politiques qui crées des lois qui nous montes les uns contre les autres, et les médias qui médiatises ce qu'il veulent et désinformes, ce qui à pour effet de propager la haine et la peur.

La solut...  

11.Posté par ledaron le 21/10/2010 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir,
A qui profite le crime ?
Qui a intérêt à voir des populations se monter les uns contre les autres ?
A quel jeu jouent les médias à souffler sur les braises de la haine ?
De l'ignorance naissent les conflits,n'a t-on pas intérêt à mieux se connaitre pour faire baisser les tensions ?
Des stratègies politiciennes à des fins électoralistes se mettent place,il ne tient qu'à chacun de prendre du recul pour ne pas se laisser duper et embarquer dans une fuite en avant ou tout le monde en sortira perdant, tout le monde sauf peut être ceux à qui le crime profite ( et encore !!).

12.Posté par Ah bon ? le 21/10/2010 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A lire attentivement : En Allemagne, le multiculturalisme est mort ? suite sur Agoravox -http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/en-allemagne-le-multiculturalisme-83218

Angela Merkel en difficulté dans les sondages a cru bon de déclarer la fin du "multiculti" lors d’un congrès de son parti. Elle rompt avec une ligne modérée pour tenter de séduire une opinion publique de plus en plus persuadée de l’échec de l’intégration des immigrés en Allemagne. Mais les faits lui donnent-ils raison sur le terrain ?
Dans un premier temps, ma réaction a été de ne pas prêter attention à l’exposition, « Hitler et les Allemands. Le peuple et le crime ». Les Allemands en font trop, me suis-je d’abord dit. Et puis j’ai lu les comptes-rendus faute de pouvoir me déplacer à Berlin, pour finalement changer d‘avis. « C’est un miracle de notre temps que vous m’ayez trouvé parmi tous ces millions de gens ! Et que je vous ai trouvés, c’est la chance de l’Allemagne » Adolf Hitler, Nuremberg (1936). Le national-socialisme s’est appuyé sur l’opinion publique allemande, sur la rancune à l’encontre des vainqueurs de 1918, et sur la peur de la crise économique mondiale. Par les objets familiers là présentés, on saisit que beaucoup d’Allemands ont apprécié ou pire vénéré le dictateur : jeux de cartes, lettres d’écoliers, lampes, bustes en bronze et autres éléments de décoration intérieure. Les nostalgiques n’y trouveront pas leur compte. Aucun élément ne rappelle l’intimité d’Hitler, afin de cou...  

13.Posté par francé musulman sunnii le 21/10/2010 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
saye se au tour de turkk mnt !!!! . vous metez trop longtemp pour montre les komentaire saphirnews et sa sa me soule sa un peu