Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

80 000 euros destinés à Ni Putes Ni Soumises pour démasquer les « burqadées »

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 31 Octobre 2010 à 02:24

           


Il était question de faire de la pé-da-go-gie avant l’application de la loi contre le port du voile intégral dans l'espace public, qui interviendra le 11 avril 2011, la voici.

Quinze jours après la promulgation de ladite loi, Éric Besson, ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, a donc choisi quinze « ambassadrices » issues du mouvement Ni Putes Ni Soumises (NPNS) pour aller prêcher la bonne parole.

À partir du 25 novembre prochain, elles iront « dans les quartiers les plus sensibles, afin de promouvoir la laïcité et l’égalité entre les hommes et les femmes, partout où elle est menacée », a déclaré le ministre mercredi 27 octobre.

Celles-ci « animeront des réunions et des débats locaux, dans les maisons de quartier » dans 13 communes d’Île-de-France et 9 grandes villes de province, mais aussi « dans les établissements scolaires » (qui a vu un voile intégral au sein de l’école ?) et « à la porte des appartements où la violence contre les femmes est la moins visible » (mais quelle femme porte un voile intégral à l’intérieur de sa maison ?).

Éric Besson entend ainsi lutter contre « l’expansion » du port du voile intégral, aujourd’hui estimé à 2 000, car, selon le ministre, il ne fallait pas attendre qu’« il y en ait 20 000, 200 000 » avant que la loi soit votée. Pour remplir leur mission salvatrice, les missi dominici républicaines de NPNS, issues pour la plupart de l’immigration (alors que nombre de femmes portant le voile intégral sont des françaises converties à l’islam), recevront le subside de 80 000 euros, par une convention annuelle signée avec le ministère.

Compte tenu de l’échec annoncé de cette campagne civilisatrice, observateurs et acteurs de terrain dénoncent déjà cette subvention déguisée offerte au mouvement fondé par Fadela Amara.


Lire aussi :
Le discours populiste stigmatise les musulmans européens
Le Sénat vote l'interdiction du voile intégral
Loi anti-burqa : le CFCM veut passer à autre chose
Le Conseil de l'Europe contre l'interdiction totale du voile intégral et contre le vote suisse sur les minarets
Voile intégral : L'Assemblée nationale se prépare à voter, l'UMP dévoile ses bons sentiments
Nacira Guénif-Souilamas : « Féminisme et islam : ne pas confondre religion et patriarcat »
La burqa, un parfait épouvantail !
Lettre ouverte à mes sœurs qui portent le voile intégral
Voile intégral : un véritable casse-tête juridique
Voile intégral : l'UMP se moque des Sages
Interdiction du voile intégral : qu'en pensent les musulmans ?

Et aussi :
Éric Besson : responsable du score du FN aux régionales ?
Burqa : Besson passe à la vitesse supérieure
Éric Besson : « Le débat n'est pas focalisé sur l'immigration et sur l'islam » Diantre !