Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Société

10 mai, jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage

| Mardi 31 Janvier 2006 à 21:38

           

Le Président français Jacques Chirac a retenu la date 10 mai pour la commémoration de la journée de l’abolition de l’esclavage en métropole. Le Président entend intégrer dans l'Histoire nationale la mémoire "longtemps refoulée" de la traite des Noirs. De son côté, Dominique de Villepin s'est engagé à ce que l'esclavage et la traite des Noirs trouvent "leur juste place" dans les programmes scolaires "dès cette année".



« la République est incompatible avec l'esclavage »

La journée commémorative de l'abolition de l'esclavage aura lieu en métropole, le 10 mai. Le président de la République a annoncé cette initiative, lundi, lors d'un discours solennel à l'Elysée, après avoir reçu le Comité pour la mémoire de l'esclavage présidé par l'écrivain guadeloupéen Maryse Condé.
"Il faut le dire, avec fierté : depuis l'origine, la République est incompatible avec l'esclavage", a-t-il souligné.
De vifs débats ont eu lieu autour du choix de la date commémorative. La date du 10 mai a été retenue. "Aucune date ne saurait concilier tous les points de vue. Mais ce qui compte, avant tout, c'est que cette journée existe", a estimé Jacques Chirac.

« La grandeur d'un pays, c'est d'assumer toute son Histoire… »

"La grandeur d'un pays, c'est d'assumer toute son Histoire. Avec ses pages glorieuses, mais aussi avec sa part d'ombre", a dit Jacques Chirac, parachevant ainsi une démarche d'apaisement à laquelle l'a contraint la controverse sur la colonisation.
Jacques Chirac veut en outre que l'esclavage trouve "sa juste place" dans les programmes scolaires afin d'en tirer des leçons pédagogiques et citoyennes pour le présent.
A la mémoire, Jacques Chirac entend associer un nouveau "combat" contre l'asservissement sous toutes ses formes actuelles. Selon l'Onu, plus de 20 millions de personnes sont aujourd'hui victimes du travail forcé.
Jacques Chirac a ainsi annoncé qu'il proposerait "une initiative européenne et internationale" visant à instaurer des sanctions judiciaires contre les entreprises occidentales ayant recours au travail forcé dans les pays pauvres et émergents.

Dominique de Villepin s’engage


Dominique de Villepin s'est engagé à ce que l'esclavage et la traite des Noirs trouvent "leur juste place" dans les programmes scolaires "dès cette année".
"Les directives du président de la République tendant à ce que l'esclavage et la traite, qui sont une des sources historiques des idéologies racistes, trouvent leur juste place dans les programmes scolaires seront mises en oeuvre dès cette année", a indiqué le Premier ministre dans un communiqué diffusé au terme du 7e comité interministériel de lutte contre le racisme et l'antisémitisme.
Le chef de l'Etat a demandé mercredi dernier la saisine du Conseil constitutionnel en vue de la "suppression" de la mention du "rôle positif" de la colonisation française aux Antilles et en Afrique du Nord dans l'article IV de la loi du 23 février 2005 sur les rapatriés.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par ledaron le 01/02/2006 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est notable que les émeutes ont été l'accélérateur des mises en lumière des non-dits qui hantent la France.Ces évènements ont soulevés le tapis idéologique sous lequel étaient cachés tant de souffrances et d'interrogations.Il est "malheureux" qu'il faille détruire pour construire;détruire des biens collectifs et individuels pour se faire entendre afin de tenter de construire une société "plus juste".La société française ne prend t-elle conscience des problèmes que sous la pression d'évènements violents?il semblerait que oui!!Les Politiques ont oubliés l'adage que "gouverner c'est prévoir",les "banlieues les leur ont rappelés.Retiendront-ils la leçon?

2.Posté par audel le 15/02/2006 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,
nous sommes antillais vivant en métropole , nous voulon savoir si le 10 mai sera un jour férié en metropole.
merci d'avance

3.Posté par wess le 19/04/2006 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
enfain fune reconnaissance !!!

4.Posté par wess le 19/04/2006 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour mesurer les conséquences du pillage exercé sur les populations du continent noir, on doit tenir compte de plusieurs facteurs. Avant que les îles atlantiques (Madère, Canaries, São Tomé) et l'Amérique ne soient reliées au commerce négrier, des réseaux caravaniers et maritimes approvisionnent déjà le nord de l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Inde et l'Insulinde en captifs originaires d'Afrique noire. Le Maroc, Tripoli, l'Égypte et l'Arabie du Sud se détachent alors comme des marchés régionaux d'esclaves. Commencée avant la Grande Déportation atlantique (XVIe-XIXe s.), la traite transsaharienne orientée vers le nord de l'Afrique et l'Arabie prendra fin aussi après celle-ci. Au total, près de 8 millions d'esclaves seront transportés par les réseaux transsahariens et ceux de la corne de l'Afrique entre le VIIIe et le XIXe siècle. Moins intenses mais plus pérennes que celles de l'Atlantique, les déportations vers le nord - nord-est de l'Afrique sont aussi moins connues. Touchant à des questions traumatisantes du passé des sociétés et des nations, la discussion sur la traite dépasse parfois le débat historique pour s'engager dans la polémique politique. La sous-estimation du nombre de Noirs transportés vers l'Amérique est éventuellement perçue comme un moyen destiné à minimiser les conséquences du pillage occidental sur l'Afrique, alors que les études sur la traite transsaharienne, concernant généralement le monde islamique, peuvent être suspectées de vouloir envenimer les rappo...  

5.Posté par PATIENT michel le 26/04/2006 05:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FILM: "ABÉCÉDAIRE ABOMINABLE DE L'ESCLAVAGE"
C'est un film sur DVD de 10 minutes, complètement inédit, que j'e viens de réaliser.
Si cela vous intéresse, contactez-moi.
Amicalement