Connectez-vous S'inscrire






Religions

CFCM : « En France, les musulmans accueilleront le pape à bras ouverts » (vidéo)

Rédigé par | Mardi 8 Novembre 2016

Le 3 novembre, la direction du Conseil français du culte musulman (CFCM) a été reçue en audience par le pape François au Vatican. Un entretien au cours duquel le CFCM a adressé une invitation officielle au souverain pontife à se rendre en France pour venir à la rencontre des musulmans.



Jeudi 3 novembre 2016, au Vatican : (de g. à dr.) Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) ; Ahmet Ogras (Comité de coordination des musulmans turcs de France), vice-président du CFCM ; Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry et président du Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des évêques de France ; Abdallah Zekri, secrétaire général du CFCM ; Taoufiq Sebti (Rassemblement des musulmans de France) et Chems-Eddine Hafiz (Grande Mosquée de Paris), tous deux vice-présidents du CFCM.
Jeudi 3 novembre 2016, au Vatican : (de g. à dr.) Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) ; Ahmet Ogras (Comité de coordination des musulmans turcs de France), vice-président du CFCM ; Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry et président du Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des évêques de France ; Abdallah Zekri, secrétaire général du CFCM ; Taoufiq Sebti (Rassemblement des musulmans de France) et Chems-Eddine Hafiz (Grande Mosquée de Paris), tous deux vice-présidents du CFCM.
À l’occasion de l’année de la Miséricorde, proclamée par l’Église catholique, une délégation du Conseil français du culte musulman (CFCM) a été reçue en audience, jeudi 3 novembre, par le pape François, dans le cadre d’une rencontre organisée par le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et réunissant quelque 200 personnalités de différentes religions.

La délégation était accompagnée de Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry et président du Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des évêques de France, et du P. Vincent Feroldi, directeur du Service national des relations avec les musulmans (SNRM).

Ce n’est pas la première fois que des musulmans viennent à la rencontre du souverain pontife. Une délégation de responsables de l’islam de France avait été reçue au Vatican en janvier 2015 au moment même où des attentats de Paris étaient perpétrés. Depuis, d’autres meurtres ont été commis en France, prétendument au nom de la religion. En juillet dernier, à Saint-Étienne-du-Rouvray, pour la première fois l’on portait atteinte à la vie d’un homme d’Église en plein office religieux. Une dénonciation unanime et des prières communes ont été prononcées en hommage aux victimes du terrorisme. C’est dire que l’entrevue de la délégation musulmane avec le pape François prend toute son acuité, quelques jours avant la commémoration des attentats de novembre et alors que s’achève bientôt l’année liturgique de la Miséricorde.

Au cours de cette audience, la délégation du CFCM a invité le pape François à « venir à la rencontre des musulmans de France », qui sont « sensibles aux prises de position empreintes de lucidité, de sagesse et de courage » du chef de l’Église catholique, a déclaré Anouar Kbibech, président du CFCM. « À maintes reprises, (le pape François) a refusé l’amalgame entre islam et terrorisme, entre la religion musulmane et les actes de violence », reconnaît Anouar Kbibech. Des paroles de paix qui « ont touché le cœur des musulmans de France », lui a-t-il signifié.

Cette invitation officielle des musulmans au souverain pontife est « une initiative inédite », de l’aveu de Mgr Dubost. Elle est aussi « à haute portée symbolique, pour envoyer un message de concorde et de fraternité », soutient le président du CFCM.

L’audience avec le pape a été suivie par une rencontre avec le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux au Vatican. Au cours de ce déjeuner de travail ont été évoquées plusieurs initiatives interreligieuses réalisées et à poursuivre : travail sur le discours théologique portant sur la place des autres religions ; revalorisation de la famille dans la transmission des valeurs religieuses ; organisation d’actions communes autour de thèmes fédérateurs comme Ensemble avec Marie.

Le pape François pourrait se rendre en France après l’élection présidentielle : une venue que les musulmans de France ne manqueront pas d’« accueillir à bras ouverts ».






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu