Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram

SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 

Le Crédit Agricole fait ses premiers pas dans la finance islamique  02/10/2009

Crédit Agricole Asset Management Group (CAAM), la holding de gestion d’actifs du groupe Crédit Agricole, a annoncé le lancement de CAAM Islamic, sa première SICAV investie en conformité avec la sharia, la loi islamique qui interdit, entre autres, l’usage des intérêts et l’investissement dans des secteurs d’activité illicites comme l’alcool, le tabac ou les jeux, a rapporté lundi 28 septembre le site Boursier.com.

CAAM s’est doté d’un comité de conformité sharia, composés d’experts musulmans chargés de vérifier la conformité des investissements de ces fonds. S’il advient que des dividendes proviennent d’activités non conformes aux principes islamiques ou résultent de la perception d’intérêts, les montants seront reversés à l’association Action contre la Faim, dont CAAM Group est le mécène.

À ceux qui ne sont pas familiers avec la Bourse, la SICAV est une société ayant pour but de mettre en commun les risques et les bénéfices d’un investissement et permet aux particuliers et aux institutionnels d'investir sur un produit financier diversifié sans se soucier de sa gestion.

Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par bellil le 02/10/2009 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleikoum



Créteil Le Crédit agricole refuse l'argent de la mosquée


LA MOSQUÉE de Créteil serait-elle indésirable auprès de certaines banques ? C'est la question que l'on peut se poser après la décision de l'agence du Crédit agricole de Créteil de clôturer deux comptes de l'Union des associations musulmanes de Créteil (UAMC), dont l'un servait à recueillir les dons des fidèles pour le projet de la future mosquée, projet officiellement présenté à la population ce soir .

Il y a environ un mois, l'UAMC fait une demande pour ouvrir un troisième compte pour la société civile immobilière (SCI) qui va porter le projet de mosquée. Le lendemain, la réponse tombe : la banque ne peut donner suite à l'ouverture du compte, mieux encore, deux courriers arrivent le 24 janvier précisant « que la Caisse régionale n'a plus convenance à maintenir des relations d'affaires existantes à ce jour et que de ce fait elle a décidé de procéder à la clôture des comptes... ». Des comptes existant depuis plus de deux ans et recevant de fortes sommes d'argent. Conséquence, aucun chèque ne doit être émis sur ces comptes, les formules de chèques non utilisées et les cartes de paiement doivent être restituées immédiatement.

« La banque n'a pas vocation à accompagner des projets religieux »

Juridiquement, la banque, comme le client, peut décider de fermer un compte sans donner d'explications. Seule obligation de l'établissement : laisser le temps au titulaire du compte de trouver une autre solution. Malgré ce...  

2.Posté par AMINE le 30/12/2013 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam bonjour J aimerais savoir quand est-ce qu on pourra acheter un appartement grace à la fincance islamique, merci de vos réponse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.