Connectez-vous S'inscrire
Le miroir dans la théorie de la connaissance d’Avicenne
Infos pratiques
le Samedi 8 Décembre 2018, 15:00 - 18:00
La Maison Soufie, 8 rue Raspail
93400 Saint-Ouen
Description
Le miroir dans la théorie de la connaissance d’Avicenne (980-1037), avec Meryem Sebti

La métaphore du miroir chère aux néoplatoniciens a été transmise aux falâsifâ à travers la Théologie d'Aristote (qui est en réalité un texte composé à partir des trois dernières Ennéades de Plotin). Dans la philosophie d'Avicenne, la métaphore du miroir occupe une place importante. Elle lui permet de concevoir l'acte propre de l'homme, la pensée intellectuelle non pas en termes de représentation, mais en terme de spéculation, à savoir comme étant une relation ininterrompue entre l'intellect de l'homme et le monde céleste. Penser consiste à se tourner vers l'origine de toute pensée, à savoir Dieu, source ultime de tout ce qui est et de toute intellection. La métaphore du miroir a été centrale dans la mystique musulmane. Cette communication permet de montrer son déploiement dans le système philosophique d'Avicenne.

Meryem Sebti est chargée de recherche au CNRS (Senior Researcher - UMR 8230 -CNRS/ENS). Son domaine de compétence est la philosophie arabo-musulmane. Elle a principalement travaillé sur Avicenne. Elle assure également une charge de conférence à l'EPHE sur la question de la prophétie chez Avicenne. Elle a publié de nombreux articles, notamment sur la psychologie et la théorie de la connaissance d'Avicenne, et a participé au dictionnaire du Coran sous la direction d’Ali Amir-Moezzi (Robert Laffont, 2007). Elle a publié, entre autres, « Avicenne. L'âme humaine » (PUF, Paris, 2000). Elle a co-dirigé avec Daniel De Smet, « 100 fiches pour connaitre l'islam » (Breal, 2016).