Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un jeûne interreligieux contre la violence initié

Rédigé par Christelle Gence | Jeudi 12 Février 2015



Un jeûne interreligieux contre la violence initié
« Jeûnons ensemble. » En marge des réponses sécuritaires et éducatives, le père Patrice Gourrier et Mohammed Chirani, tous deux chroniqueurs sur RMC, ont lancé, mardi 10 février, un « appel interreligieux au jeûne, à la prière et au partage contre la violence et la division », pour la semaine du 7 mars – deux mois après les attentats. Le rabbin Avraham Weill et le moine bouddhiste Matthieu Ricard se sont joints à l’initiative soutenue par l'hebdomadaire chrétien La Vie.

Les organisateurs entendent ainsi mener un « combat spirituel (…) contre toutes les divisions, qu’elles soient collectives, comme le terrorisme et le radicalisme, ou individuelles, au cœur même de notre être », indiquent-ils dans le texte de leur appel.

Tradition commune à toutes les religions, jeûner permet de devenir « plus forts spirituellement » et de « contenir notre colère », explique Mohammed Chirani à La Vie. « Se priver de nourriture affaiblit le corps et atténue les passions qui nous divisent », renchérit le Père Patrice Gourrier.

Les participants seront libres de choisir le jour qu’ils jeuneront parce que « traditionnellement, les catholiques sont invités à se priver de nourriture plutôt le vendredi, jour de la crucifixion du Christ, mais aussi le mercredi, jour où Judas a trahi Jésus », explique le père Patrice Gourrier. Les musulmans jeûnent « plutôt le lundi et le jeudi, pas le vendredi », et les juifs « ne souhaitent pas que ce soit durant le shabbat, le samedi », précise Mohammed Chirani. A chacun son choix.

Lire aussi :
Les religions au secours de la République ?
Un mois après les attentats, une réponse citoyenne des musulmans
Charlie Hebdo : « Non à la barbarie, oui à la fraternité ! », juifs, chrétiens et musulmans à l’unisson
Jeûner pour la justice climatique, un geste militant qui transcende les religions