Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un accord signé pour mettre fin à la grève de la faim des prisonniers palestiniens en Israël

Rédigé par La Rédaction | Lundi 14 Mai 2012



Les 2 000 détenus palestiniens vont-ils cesser leur grève de la faim ? Les représentants des prisonniers, qui avaient entamé cette grève collectivement depuis le 17 avril, ont accepté, lundi 14 mai, un accord négocié par l'Egypte avec Israël.

Pour espérer la fin de leur grève de la faim sans précédent, l'Etat hébreu aurait accédé à plusieurs revendications des détenus. Selon des membres de l'équipe de négociation, Israël est prêt à abolir la loi Shalit, qui interdit aux prisonniers l'accès à l'éducation et aux informations, et à mettre fin à l'isolement carcéral. Les détenus de la bande de Gaza pourraient aussi enfin recevoir la visite de leurs familles.

Plus encore, Israël aurait accepté de mettre fin à la détention « administrative », qui lui permet d'enfermer des Palestiniens sans charge pour une durée indéterminée. A la veille de la commémoration de la Nakba, la catastrophe palestinienne en 1948 après la création d'Israël, cet accord constitue de très importantes avancées pour les droits et la dignité des prisonniers palestiniens qu'ils ont réussi à obtenir grâce à un mouvement pacifique exemplaire.

Lire aussi :
Palestine : la détermination des prisonniers en grève de la faim accroît les pressions sur Israël
Et les cris des prisonniers palestiniens ?