Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Palestine : l’adolescent assassiné brûlé vif, son cousin tabassé

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 6 Juillet 2014



Au lendemain des funérailles de Muhammad Abu Khdeir qui a rassemblé des milliers de personnes, le rapport d’autopsie du défunt a été rendu public samedi 5 juillet : le jeune homme de 16 ans, enlevé à Jérusalem-Est dont il est originaire et retrouvé mort le 2 juillet, a été brûlé vif.

Les médecins légistes ont relevé la présence de fumée dans le système respiratoire de l’adolescent. Les brûlures, qui couvraient 90 % de son corps, et leurs complication sont la cause directe de son décès, a indiqué le procureur général palestinien Mohammad Al-Ouweiwi. Il a même « été brûlé de l'intérieur et de l'extérieur, car il a probablement été forcé à boire du carburant », a fait savoir le ministre palestinien chargé de Jérusalem, Adnane al-Husseini.

La famille du défunt, qui dénonce l’inaction d’Israël dans sa recherche des meurtriers,* n'est pas au bout de ses peines. Tariq Abu Khdeir, le cousin de Muhammad Abu Khdeir, a été lourdement tabassé jeudi 3 juillet par la police israélienne.

Agé de 15 ans, l’adolescent, qui a la citoyenneté américaine, était en vacances dans sa famille à Jérusalem-Est depuis juin. A l'annonce de la mort de son cousin, il a rejoint les rangs des protestataires dans les rues du camp de réfugiés de Shuafat où il a été violemment interpellé. Ses parents n’ont pas hésité à diffuser des photos du visage difforme de leur fils, signe de la violence dont ont fait usage les policiers contre lui.

Tariq Abu Khdeir
Tariq Abu Khdeir
Par ailleurs, une vidéo largement reprise par les médias internationaux montre des Israéliens cagoulés, tabasser une personne menottée, à demi inconsciente qui serait Tariq Abu Khdeir. Celui-ci est pourtant appelé à comparaître devant un tribunal de Jérusalem dimanche car il est accusé d’avoir attaqué la police armé… d’une fronde.*

Son cas en précède et en suit bien d'autres dans les Territoires occupés. La colère gronde du côté des Palestiniens depuis le meurtre de Muhammad Abu Khdeir. Des manifestations de colère sont organisées chaque jour à Jérusalem-Est, réprimées par les forces israéliennes. Des heurts ont également éclaté en Israël, où vivent une forte minorité arabe, souvent descendants des Palestiniens de 1948. Les appels à une nouvelle Intifada se font aujourd'hui plus pressants.

* Mise à jour dimanche après-midi : Tariq Abu Khdeir est sorti libre du tribunal mais est assigné à résidence neuf jours à Beit Hanina le temps d'une enquête. En parallèle, Israël a annoncé l'arrestation de six « juifs extrémistes » suspectés du kidnapping et du meurtre de son cousin, Muhammad Abu Khdeir. Ils auraient été identifiés à partir des images de caméras surveillance dans le quartier de Shuafat d'où est originaire la victime. Aucune information supplémentaire n'a été divulguée par les autorités.

Lire aussi :
Israël-Palestine, un « avenir muré par l’occupation »
Un adolescent palestinien assassiné à Jérusalem
Israël veut « éradiquer » le Hamas, les Palestiniens présagent le pire
Nakba : les villages détruits de Palestine recensés dans une application mobile




Loading