Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nigéria : fusillade devant une mosquée, 24 morts

Rédigé par La Rédaction | Lundi 15 Octobre 2012



Au moins 20 personnes (24 selon des sources) ont été abattues dans le nord du Nigéria par des voleurs, qui ont ouvert le feu sur un groupe de gens quittant une mosquée après avoir effectué leurs prières matinales, dimanche 14 octobre.

Selon un porte-parole militaire, la fusillade était une action de représailles de bandits qui avaient été chassés par des habitants, que les voleurs avaient tenté de dévaliser plus tôt dans la semaine. Ces derniers sont revenus dimanche dans le village et ont souhaité se « venger », a expliqué le lieutenant-colonel Sani Usman.

Le massacre s’est déroulé dans le village de Dogon Dawa, dans l'État de Kaduna, secoué par de multiples violences intercommunautaires au cours des derniers mois. La secte Boko Haram y a notamment revendiqué des attentats suicides contre des églises en juin dernier, qui ont eux-mêmes provoqué des représailles de chrétiens contre les musulmans.

« Le raid s'est produit avant l'aube. Les attaquants, certains vêtus d'uniformes de la police, sont arrivés au village. Ils ont tué huit fidèles dans la mosquée et ont tué treize autres habitants dans le village », a raconté un villageois interrogé par l'AFP. « Nous pensons qu'il s'agit de voleurs armés, car la zone est infestée de voleurs armés depuis des années », a-t-il dit.

Le Nigéria, divisé entre un Nord à dominante musulmane et un Sud à majorité chrétienne, est la proie depuis de longs mois à des violences intercommunautaires qui ont provoqué la mort de centaines de personnes, toutes confessions confondues.

Lire aussi :
Nigeria : Human Rights Watch s'inquiète des violences entre musulmans et chrétiens
Nigéria : La Voix de l’Oumma, première radio musulmane sur les ondes
L’Afrique, plus monothéiste que jamais